On nait avec une âme d'ange... On meurt avec un cœur de démon. Bienvenu en Inferni.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

INFERNI FERME SES PORTES POUR LES ROUVRIR SUR LE TOUT NOUVEL ENFER

>>>ICI<<<

VENEZ NOMBREUX!

Partagez | 
 

 Subtilités infernales et crocs pointus [Balthazar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vasile Lupesco
vampire
vampire
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 06/10/2013

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Prêtre
Place dans votre clan: Neutre

MessageSujet: Subtilités infernales et crocs pointus [Balthazar]   Mer 9 Oct - 13:07

Quelques jours.
Quelques jours qu'il était arrivé en ces lieux maudits. Quelques jours qu'il avait cherché à se renseigner, à comprendre. La confirmation avait été sans appel : nul paradis ici bas. Quelques jours et quelques affaires qu'il avait pu se procurer. Du noir et du blanc, c'était déjà cela. Bien qu'il aura troqué le T-shirt pour une chemise. Et un sous-vêtement plus confortable soi-dit en passant. Vasile n'avait pas encore trouvé ses marques, il n'y mettait pas non plus grande volonté. Partir était sa première idée et il s'y accrochait. Il n'était pas seul, du moins, il avait pu croiser d'autres personnes sans leur adresser la parole. Il devait tout d'abord savoir sur qui il pouvait tomber. Le fait de voir quelqu'un utilisé de la ... magie (?) l'aura énormément perturbé. Ce qui est normal tout de même, lorsque l'on ne se trouve pas dans un livre ou un conte ! Mais bon ... après tout ,il avait passé vraisemblablement des années dans un tunnel noir et son corps n'était plus celui d'auparavant. Hypothèse d'un monde parallèle ? Peu probable, il était persuadé d'avoir reçu ces tirs dans cette maison de Bucarest et d'en être mort.

Tout en notant qu'il n'avait pas trouvé Ionel. Plusieurs possibilités : soit il était vivant. soit il était mort et lui, dans un réel paradis. Même si cet "enfer" n'avait pas réellement la forme qu'il se serait imaginé. Chanceux ami, s'il avait été avec lui, il l'aurait étranglé. Lui et ses idées stupides.

La place semblait vide, Vasile pouvait même entendre ses semelles claquer sur le sol pavé. Il marcha jusqu'à l'unique puits, le dos droit, la tête haute. Jour ou nuit ? Plutôt crépuscule. Vasile avait trouvé une chapelle dans laquelle il s'était installé. Cela lui semblait le seul endroit réellement sûr, une fois qu'il eut fouillé le lieu Saint de fond en combles. Pour un mort, la faim le tiraillait atrocement et il se demandait s'il pouvait mourir encore. Sans doute. Son corps avait l'air bien réel. Dans ce cas, si la possibilité de disparaître existait, c'est qu'il y avait potentiellement un autre lieu encore après. Peut-être le paradis, enfin.

Pour un enfer, cela donnait plutôt la sensation d'un Purgatoire de passage.

Alors, le roumain s'était décidé, maintenant que lui rien ne pouvait freiner sa Foi, il prierait et il ferait prier. Pour la Rédemption. Pour l'hypothétique Salut. Il ne fallait pas abandonner.
Surtout qu'il le méritait, son paradis.

Cocasse situation que voilà, Vasile avait récupéré de l'eau. Il passa l'une de ses grandes mains dans ses cheveux noirs et ferma les yeux, réfléchissant. Il avait déjà essayé de boire, de manger aussi. Seulement, il en tombait toujours malade. Ses mains en coupelle, il porta l'eau vers ses lèvres mais hésita. Il avait si faim pourtant. Était-ce cela ses limbes ? Souffrir continuellement de la faim sans jamais pouvoir se nourrir ? S'il n'avait pas été aussi épuisé, Vasile en aurait peut être rit silencieusement. Le destin l'avait-il trouvé trop gourmand lors de son vivant ? Lui, ne le pensait pas. En revanche à présent ... il s'était surprit à ressentir l'envie de dévorer les personnes qu'il pouvait croiser.

Cannibalisme ?
Sans être psychiatre lituanien , définitivement : non.

Vasile laissa glisser le liquide translucide entre ses doigts et posa ses mains sur le rebord du puits, respirant profondément. Il devait trouver une solution. Comprendre.
Ses dents avaient poussé.


564 mots 5 Rubis MT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Subtilités infernales et crocs pointus [Balthazar]   Mer 9 Oct - 21:18

Woaou ! Une bonne douche ça fait du bien non ? Heureusement qu’il y en a maintenant dans un bâtiment de la grande place. Une bonne douche chaude… se laver partout partout… ah c’était vraiment délicieux. Je me rhabillais et je sentais vraiment bon. Je sortis sur la grande place presque vide… il y avait juste une personne penchée au-dessus du puits. Étrange non ? Je me demandais de quelles race il était car il semblait perdu et torturé. Je l’observais gentiment sans rien dire restant silencieux. Je le vis se passer une main dans les cheveux. Et il mit ses mains en coupelle pour boire de l’eau, tient il hésite pourquoi ? Oh je crois comprendre, merci heu l’entité supérieur de ne pas m’avoir fait naître super bête. Je sortis de ma sacoche une poche de sang et je m’approchais de lui en souriant. Il relâcha l’eau dans le puits et j’étais déjà près de lui. Je lui tendis la poche de sang.

-Bonjour, je vois que tu as faim… tu devrais goûter ça.

Je lui souris gentiment essayant d’être rassurant. Avec ma tête d’ange et mon corps parfait… ce n’était pas compliqué pour avoir des gens tout ce que je voulais. Je sortis doucement mes crocs pour lui montrer que nous étions pareils.

-N’ai pas peur… tu es nouveau non ? Et nous sommes de la même race si je peux dire ça comme ça. Ah et je m’appelle Balthazar… et toi ? Tu as un petit nom ?

Je me faisais charmeur pour qu’il ne voie pas en moi une menace. Je serais certainement le dernier être en ce bas monde prêt à faire du mal à quelqu’un exprès. Je savais ce que c’était de débarquer dans ce monde et d’être seul. Heureusement que j’étais quelqu’un de très sociable qui me faisait des amis… ou amant plutôt facilement. C’était ce qi m’avait sauvé quand j’avais débarqué et c’était encore ce qui me sauvait aujourd’hui afin de ne pas être seul. Et il faut dire que malgré tout, la vie ici est agréable.

345 mots 5 Rubis MT
Revenir en haut Aller en bas
Vasile Lupesco
vampire
vampire
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 06/10/2013

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Prêtre
Place dans votre clan: Neutre

MessageSujet: Re: Subtilités infernales et crocs pointus [Balthazar]   Jeu 10 Oct - 18:18

La forme du contenant, la couleur et le "blop blop" du liquide lui fit aisément deviner de quoi il en retournait. Vasile s'était redressé, de toute sa hauteur,lentement , les épaules crispées et la tête droite. Ses mains quittèrent le rebord du puits. Son visage inspirait le sérieux même si une certaine fatigue due au fait qu'il n'avait pu se nourrir auparavant se laissait deviner. Machinalement, d'un signe de tête léger, il salua : « Bonjour. » simplement, sobrement, pas un sourire, un semblant de sourcils naturellement froncés. Si l'autre semblait avenant, lui avait beaucoup plus de mal dans un milieu qui lui était étranger et encore inconnu.

Vasile observa son vis-à-vis de haut en bas brièvement. Clairement pas une attitude menaçante mais vu où il était tombé, quelque chose lui disait de rester sur ses gardes. Une boule dans la gorge à la proposition, il n'osa pas avancer la main pour s'en saisir alors que l'envie de planter ses dents dans l'objet le prit. Le malaise sous-jacent.

Vasile ne put retenir le frisson qui lui parcouru l'échine lorsque le dénommé Balthazar montra les crocs. S'il n'avait pas eu autant de maitrise: il aurait reculé.
« Je n'ai pas peur. » affirma-t-il plus pour se convaincre qu'autre chose. La même race ? Vasila posa son poing serré droit contre sa hanche, l'air visiblement pensif. De sa main gauche, il avança ses doigt vers ses lèvres pâles entrouvertes et il frôla ses canines qu'il n'arrivait pas à faire disparaitre, la soif grondait. Il repensa aux légendes et à l'histoire de Dracula. Un vampire ? Mpf. Il aurait pu en arriver à la conclusion tout seul mais là au moins, il en avait l'affirmation. Son regard glissa vers le ciel. Au moins, il était chanceux qu'il ne soit pas brûlé au soleil. Cela tenait sans doute du lieu. Ou alors du fait que cette légende était fausse.
Ou bien que sur Terre, les vampires n'existent pas.

Ses yeux d'un bleu pénétrant se reposèrent sur Balthazar. Et il répondit aux questions, d'un ton à la fois calme, posé mais, ferme : « Je suis nouveau en effet. Veuillez m'excuser, je m'appelle Vasile Lupesco. » Il avisa la poche de sang, sa main esquissant un geste pour s'en saisir avant de se raviser. « Je vous remercie de votre générosité mais ... Je ne peux pas boire ça. » Sa soif hurlait, cependant, sa raison lui dictait que ce n'était pas bon. Ce n'était pas un acte naturel. C'était barbare. Pire encore... démoniaque. Il détourna le regard, prenant une grande inspiration, il posa son pouce sur ses lèvres, sourcils froncés. Puis finalement :

« ... Il n'existe pas d'autre ... alternative ? » Il espérait que oui, préférant demander, dans le doute.



454 mots 5 Rubis MT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Subtilités infernales et crocs pointus [Balthazar]   Dim 13 Oct - 12:21

Je continuais de lui sourire gentiment, je vis son hésitation et le laissait faire. Je ne voulais pas le brusquer. Pour moi aussi ça avait été dur au début aussi et l’on s’y fait. Enfin, pas vraiment totalement…  Et je ris doucement en l’entendant me dire qu’il n’avait pas peur… encore heureux, car j’étais bien plus mignon qu’effrayant. Je le vit réfléchir, il semblait perturbé… Je lui laissais tout le temps nécessaire ne voulant pas le brusquer plus qu’il ne l’était déjà. Et puis je le vis réatterrir, je restais souriant et prévenant. Il se présenta alors, Vasile, tient je n’avais jamais entendu un prénom pareil, du coup je me demandais ses origines.

- Enchanté Vasile Lupesco… d’où viens-tu ? Enfin sur terre je veux dire, quel est ton pays d’origine ?


Je le vis faire un geste pour saisir la poche de sang, il se ravisa rapidement. Je le regardai encore, je ne le lâchais pas du regard. Il ne pouvait pas boire ça ? Et il me demanda s’il y avait une autre alternative…


- Désolé mon chou, mais tu ne peux consommer que du sang à présent… et Dieu seul sait… enfin si ce grand barbu existe, à quel point manger me manque. Il faut s’y faire. Je t’avoue que ça été très dur pour moi au début de consommer du sang… et si tu ne veux pas mordre une poche…


Je baissais le col de mon vêtement pour lui montrer ma nuque. Puis je lui montrai mon poignet.

- Tu peux mordre quelqu’un ici et là. Et te nourrir ainsi, j’avoue que c’est plus agréable qu’un simple poche de sang… et là tu meurs de faim, tu devrais vite te nourrir… donc je te propose cette poche de sang… ou mon cou, comme tu préfères.

Ouai je voulais aider et j’étais un membre des lapins non ? On était là pour ça ? Aider les autres ? Héhé et bien pourquoi ne pas aider ce petit nouveau plutôt appétissant ?



333 mots 5 Rubis MT
Revenir en haut Aller en bas
Vasile Lupesco
vampire
vampire
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 06/10/2013

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Prêtre
Place dans votre clan: Neutre

MessageSujet: Re: Subtilités infernales et crocs pointus [Balthazar]   Dim 13 Oct - 13:52

Il n'était pas question qu'il morde quelqu'un. Pas question. Impossible. Bien malgré lui et sa retenue, il fronça légèrement le nez de dégout. Ce n'était pas imaginable que ça puisse être agréable qui plus est. Il déglutit. Pourtant, cette pensée le fit presque saliver.

Répugnant.

Il détourna la tête d'un geste buté, posa un index entre ses sourcils froncés, yeux fermés. Il souffla par le nez « Merci bien ... Balthazar. » même si ses mots envers Dieu étaient à la limite du blasphématoire et qu'il n'appréciait pas les...petits surnoms, son vis-à-vis prenait la peine de le renseigner, c'était bien la moindre des choses que le remercier. Après avoir repoussé l'écœurante mais ô combien appétissante image de ses crocs traversant la chair il retourna son regard vers l'autre vampire, évitant consciencieusement de poser les yeux sur son cou ou son poignet. Il n'allait pas tenter le diable, lui qui se trouvait déjà dans sa demeure.

Vasile ne prit pas la poche de suite préférant répondre tout d'abord aux questions ... un moyen comme un autre de retarder l'instant où il devrait se nourrir : « Je viens de ... Roumanie. De Bucarest plus exactement. Même s'il me semble que beaucoup de temps a passé. Plusieurs années peut-être. C'est étrange, j'en suis conscient. » Enfin, utiliser le mot "étrange" dans un monde peuplé de vampire et de magie l'était sans doute plus que d'avoir l'impression d'avoir passé une vingtaine voire une trentaine d'années dans les limbes avant de voir la lumière. Il avança la main vers la poche de sang ... mais se stoppa : « Et vous, d'où venez-vous ? Si ce n'est pas trop indiscret. » Il repoussa cette main et lissa d'un mouvement crispé son T-shirt sur son torse. Amusant, autant il se sentait mal à l'aise, autant il était vraisemblablement clair que son corps était plus grand, plus fort. Vasile se souffla au fond de son crâne que ce malaise devait être normal, supposément.

Après cette question, il laissa glisser sa pince jusqu'à ses lèvres où il se mordit faiblement l'index.

Merde.

Sous son calme de façade, la bête grondait. Ses yeux d'un bleu luisant traînèrent sur le corps de son vis-à-vis et se posèrent sur la poche de sang. Il ne pouvait pas. Ou plutôt, il ne devait pas, mais ne pouvait faire autrement.

Alors, d'un geste sec, ses longs doigts se saisirent du poignet de Balthazar qui tenait l'objet, peut-être un peu trop fermement. Puis, plongeant son regard dans celui de l'autre brun, Vasile souffla, bas, mais d'un ton qu'il gardait mesuré : « Je n'ai pas grand chose à offrir en retour.  »

Méfiance. Quand bien même Baltazar pouvait être simplement aimable, là où il était, le roumain ne pouvait savoir où se cachaient les démons. Il valait mieux être sûr avant de s'empêtrer d'une dette à laquelle il ne pourrait potentiellement pas répondre.


473 mots 5 Rubis MT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Subtilités infernales et crocs pointus [Balthazar]   Mar 15 Oct - 9:03

Il était réellement perturbé… je le comprenais totalement. Moi aussi j’avais plongé dans ce monde il y a quelques années, et vu son physique, tout comme moi il avait dû mourir jeune. Je venais tout juste d’entrer dans ma vie d’adulte pour ma part… et je savais que j’avais fait souffrir beaucoup de gens à cause de ma mort prématurée et violente. Je le vis se torturer de plus en plus à l’idée de boire du sang. Ce n’est pas si simple hein ? Les films que l’on voit sur terre… Les histoires de vampire et tout ça, toute la luxure qui tourne autour. Ce n’était que des légendes… enfin mise à part la luxure pour ma part… héhé mais vampire ou non j’avais une libido bien présente et je n’allais pas non plus rester dans mon coin. Céder à la tentation était la meilleure des choses. Oh et puis il me remercia, il était mignon tout compte fait le prêtre…enfin je ne savais pas encore que c’était un prêtre mais vu sa chemise et son short… ce serait difficile à deviner non ? Je le vis détourner le regard et le retourner vers moi… évitant mon cou et mon poignet. Un petit timide j’adore ça ! Je le vis encore hésiter avec la poche de sang avant de répondre à mes questions… de Roumanie ? N’est-ce pas comique ? Dracula ne vient-il pas de Roumanie ? Ou Transylvanie je ne sais plus et je suis nul en géo… donc je m’en fiche. C’est peut-être même au même endroit… rhaaa je sais plus. Et il me dit qu’il avait l’impression d’être mort depuis plus longtemps que ce qu’il ne l’était réellement... Enfin je ne sais pas si je me fais comprendre.

Il avançait à nouveau sa main vers la poche et se stoppa pour me poser une question où je m’empressais de répondre.

- Je viens d’Angleterre, du 21ème siècle.

Je précise oui car les fêtes du 21ème siècle appelée Skin était démentes, s’il vient de la même époque il les connait peut-être. Et puis j’avais le physique non ? Des jeune anglais de cette époques… un corps fin, presque féminin et un visage androgyne, pour moi il n’y avait rien de plus naturel… tous mes potes sur terre étaient comme ça. Et on avait tous un look décalé. Donc c’est vrai que quand je vois Zeck qui est mort à 20 ans… et qu’il me semble 2 fois plus vieux, je me pose des questions. En même temps il est super baraqué. Enfin je sentis le regard de mon semblable parcourir mon corps, oh non ça ne me gênait pas au contraire. Je le laissais faire. Puis il regarda la poche de sang, je me demandais son âge… Ah je le sens m’attraper le poignet d’un geste un peu brusque.


Sous son calme de façade, la bête grondait. Ses yeux d'un bleu luisant traînèrent sur le corps de son vis-à-vis et se posèrent sur la poche de sang. Il ne pouvait pas. Ou plutôt, il ne devait pas, mais ne pouvait faire autrement. Je l’entendis me dire qu’il n’avait pas grand-chose à offrir en échange.

- Offre ce que tu veux… Je ne suis pas difficile, ni le genre à faire du chantage.

Je me demandais si c’était la poche ou mon poignet qu’il convoitait mais je le laissais faire. Libre à lui de faire ses choix. Il devait se nourrir c’était sur ça.

574 mots 5 Rubis MT
Revenir en haut Aller en bas
Vasile Lupesco
vampire
vampire
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 06/10/2013

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Prêtre
Place dans votre clan: Neutre

MessageSujet: Re: Subtilités infernales et crocs pointus [Balthazar]   Mer 16 Oct - 14:04

Vasile se mordit sensiblement la lèvre inférieure. Bon, tout semblait en ordre. Il lui donnerait sans doute le peu d'argent qu'il avait récolté en échange. Oui, cela faisait bon deal sûrement. Il passa pensivement son pouce sur le poignet de Balthazar, lentement, en de légers mouvements circulaires, tout en relâchant la pression de ses doigts, il le frôlait presque. Puis, contre toute attente, Vasile se saisit de la poche, lâchant l'autre vampire. Il réfléchissait, encore. Le 21ème siècle ... Il regardait l'objet dans ses mains et le liquide à l'intérieur.  Il souffla

« ...Ce siècle-là, je n'en étais pas loin. A une vingtaine d'années près. »

Alors Balthazar venait du futur. Ou plutôt, de son futur mais potentiellement du présent. C'était bien ce qu'il croyait, il était resté quelques temps dans l'obscurité froide et le vide. Le vampire pensa que s'il avait passé du temps dans les limbes, il y avait de fortes chances pour que d'autres personnes soient dans le même cas que lui. Des personnes qui venaient peut-être d'un âge plus antérieur. Le brun se demandait à quel point.

Si un écuyer médiéval se réveillait maintenant, nul doute qu'il en serait particulièrement perturbé.

Vasile avisa le clapet de la poche de sang et joua avec du bout des doigts avant de la rapprocher de son visage. Il pouvait sentir l'odeur métallique étouffée. Comme de la viande glacée après un passage en chambre froide. Il frémit. Sa raison lui hurlait le dégout et l'horreur. Cependant, comme l'avait souligné son vis-à-vis, il mourrait de faim et devait se nourrir, absolument. Il avala difficilement sa salive et porta l'objet à ses lèvres.

La première gorgée fut loin d'être la plus aisée. Néanmoins, lorsque ses papilles ressentirent le gout âpre du sang, Vasile réagit comme d'instinct. Un frisson parcourut ses chairs et il but, il en but l'intégralité. Il en aurait mordu l'embout plastifié s'il n'avait pas eu sa retenue. Lorsque la poche fut vidée, ses mains en tremblaient. Le Vampire respira, profondément. Une goutte de sang avait perlé du coin de ses lèvres et glissé sur son menton, le long de sa mâchoire crispée. Il essuya vaguement la traînée rougeâtre du pouce et passa sa langue dessus.

Il soupira, rouvrant enfin les yeux.

« Ne sauriez-vous pas ... où je pourrais m'en procurer à l'avenir ? » Demanda-t-il en désignant la poche vide. Le ton de sa voix était bas, peut-être sensiblement tremblant. C'était la première fois qu'il buvait du sang après tout. Du sang humain.
Et qu'il aimait ça.

412 mots 5 Rubis MT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Subtilités infernales et crocs pointus [Balthazar]   Jeu 17 Oct - 18:03

Je le vis hésiter, je le laissais souriant patiement. Il se décida enfin pour la poche, je la lui laissai malgré son soupire. Et il me dit qu'il n'en était pas loin de mon siècle à moi, à 20 années près... et bien, j'étais un peu surpris, la deuxième personne que je rencontrais qui n'étais pas de mon époque et bien c'est fort intéressant... Mais le plus étrange c'est qu'il était arrivé après moi. Pourquoi? Est-ce que je suis atterit rapidement en inferni? Pourtant je m'étais à moitié suicidé, enfin par accident je l'avoue. Je le vis enfin porter la poche de sang à ses lèvres... courage petit vampire, c'est la première fois que c'est le plus dur, après l'on s'y habitue, l'on se rend compte qu'on n'a plus le choix. Et que au final ce n'est pas si mauvais. Après on arrive à différencier le goût. Il aspira le sang et but toute la poche. Et bien même moi je n'ai pas bu autant la première fois, il était courageux, je dois l'avouer. Il rouvrit enfin les yeux et je lui souris, il avait encore un peu de sang, je léchais donc mon pouce et le lui passa au coin des lèvres avant de le lécher à mon tour, c'était aussi une manière de prendre la température, de voir quel genre de personne c'était.

J'écoutais sa question et je lui souris tendrement.

- Evidement, il faut l'acheter à la boutique et les sang ont divers effet suivant de quel créatures il vient.

Je lui expliquais rapidement les différents sang et effet, je ne pense pas qu'il retiendrait tout d'un coup.

- Hésite à me poser des questions, je fais partie des lapins, nous somme là pour aider les autres.

Ouai fallait bien que je me présente et du coup comme je lui ai parlé des lapins je lui expliquai vite fait qui nous étions et je lui décris les peines ainsi que les peintures espérant qu'il allait tout suivre.

331 mots 5 Rubis MT
Revenir en haut Aller en bas
Vasile Lupesco
vampire
vampire
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 06/10/2013

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Prêtre
Place dans votre clan: Neutre

MessageSujet: Re: Subtilités infernales et crocs pointus [Balthazar]   Dim 20 Oct - 16:36

Le jeune vampire se crispa sensiblement lorsqu'il senti ce doigt qui n'était pas le sien proche de ses lèvres et réprima un mauvais frémissement. Vasile n'avait pas l'habitude du contact, le médisant, alors, il se sentait toujours comme prit de court face à quelqu'un de vraisemblablement plus à l'aise, même s'il ne le faisait pas savoir et qu'il veillait à ce que cela ne se remarque pas. Ainsi, le roumain ne se recula pas ni ne prit de mine dégoutée. La maîtrise le connaissait surtout qu'à présent ... il s'était nourri.

La boutique, bien sûr, c'était évident. Il se fustigea de ne pas y avoir pensé lui-même plus rapidement. Ridicule avec ses questions idiotes. En revanche il n'était pas au courant des détails au sujet des différents sangs. Mh, comme si un seul n'en suffisait pas, il existait plusieurs type. Trafic dégoutant. Ou plutôt, marché dégoutant puisqu'ici cela semblait on ne peut plus normal. Alors, malgré sa répulsion persistante, il écouta avec attention. Ces informations pouvaient toujours lui servir. Vasile avait bonne mémoire et il ne s'inquiétait pas de ne pas retenir, consciencieux et concentré qu'il était. Il tiqua sensiblement lorsqu'il mentionna le nom des "lapins". Drôle de nom pour ...un clan. Presque ridicule, mais le brun n'en dit le moindre mot, continuant d'écouter et de retenir tout ce que son vis-à-vis avait à lui apprendre. Il n'allait pas le vexer après tout. Alors, de ce qu'il comprenais les "lapins" étaient de gentils bougres aidant autrui, les Peines leur sorte d'opposé et les Peintures un groupe relativement neutre. Vasile hocha la tête de manière entendue et attendit patiemment la fin du discours pour prendre la parole.

« Mh ... Bien. » Il répondit poliment à la proposition de lui assurer des réponses en écartant du bout des doigts l'une de ses mèches d'ébènes devant ses yeux bleus «... Ce sera avec plaisir. Merci infiniment. Je ne l'oublierai pas. » 

La lumière avait tant et si bien baissé qu'il faisait nuit à présent. Il devrait songer à rentrer dans la chapelle où il avait élu domicile, mais, avant cela, Vasile se devait d'offrir son dû à l'autre vampire. Il tâtonna ses poches vaguement : « ... Je possède quelques ...rubis. Je ne sais pas si cela suffira. Dites ce que vous en voulez. » Il y avait aussi le magazine et... le reste qu'il avait laissé à la chapelle. Cependant il ne se voyait pas du tout offrir cela de cette manière, c'était assez gênant mine de rien, même s'il ne savait qu'en faire.

Conformément à ses convenances, il tendit une main et attendit, dans l'intention de serrer celle de Balthazar. C'était très solennel seulement Vasile ne savait faire autrement : « Ce fut, ma foi, très agréable. » Après tout, le vampire était la première personne à laquelle il s'adressait dans ce nouveau monde. Savoir que l'on pouvait discuter sans risquer énormément de choses était assez réconfortant d'une certaine manière.

490 mots 5 Rubis MT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Subtilités infernales et crocs pointus [Balthazar]   Jeu 24 Oct - 20:57

Je le vis se crisper à mon contacte, je lui lançais un regard désolé, en même temps j’étais tellement tactile, je ne pouvais pas m’en empêcher. Mais il avait vraiment l’air de quelqu’un de bien, il m’écoutait. Ceci me faisait vraiment plaisirs, car dans le fond qui a le temps de m’écouter ici ? Par grand monde, c’est plutôt moi qui écoute mes clients et mes amants et amantes crier de plaisirs. Il accepta le fait de me poser des questions si besoin, je ne pense pas qu’il le fera réellement après l’on peut toujours être surpris. Puis il voulut me payer, et je ris aux éclats.

- C’est pour moi cette fois mon chou, à charge de revanche.


Je lui saisis doucement la main et la serra l’observant.

- Tu as au moins un endroit où dormir ? Tu ne veux pas aller boire un verre de sang ou écouter un peu de musique ? Ce n’est pas drôle d’être tout seul. Après si tu as quelque part où aller je ne te retiens pas.


Ouai j’étais un lapin, un vrai de vrai… ou pas, j’hésite à quitter le clan d’ailleurs, je soupirais doucement, qu’est-ce que je faisais chez eux dans le fond ? Je serais mieux chez les Peintures non ? Avec mon talent d’artiste… Ah je ne sais pas, je dois encore réfléchir à tout ça. Je souris à Vasile et je me demandais ce qu’il faisait sur terre, comme métier.

- Au faite, tu faisais quoi comme boulot avant d’être ici ? Moi j’étais tatoueur. Enfin je ne veux pas te retenir si tu dois y aller, on pourra en reparler une autre fois si tu le souhaite.


Ouai je ne voulais pas le retenir s’il ne le voulait pas. Au moins il était nourrit et j’étais sûr qu’il n’allait pas mourir de faim. C’était déjà une bonne chose non ? Enfin moi je le crois et j’espère avoir tout de même une réponse de sa part, pas qu’il parte rapidement me laissant là avec mes interrogation.
338 mots 5 Rubis MT
Revenir en haut Aller en bas
Vasile Lupesco
vampire
vampire
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 06/10/2013

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Prêtre
Place dans votre clan: Neutre

MessageSujet: Re: Subtilités infernales et crocs pointus [Balthazar]   Mer 30 Oct - 23:05

Oh, la poche avait été offerte. C'était généreux. En revanche, Vasile avait réellement du mal à s'y faire, à ce genre de surnoms. Ils sonnaient trop familiers ... comme tout surnom ceci-dit. Le roumain préférait les conventions réglementaires aux appellations affectueuses. Cependant, encore une fois, il ne dit rien, pour ne pas être impoli, décidant de ne plus se soucier de cela.

« ... Vous pouvez m'appeler Vasile, tout simplement. »

Ou presque. Il continua , face aux questions : « J'ai... trouvé refuge dans la chapelle non loin d'ici. J'y suis assez bien installé. » Une chapelle dans les enfers, il fallait vraiment le voir pour le croire. Heureusement qu'elle était là, pour le vampire, il s'agissait pour lui d'un point d'attache, d'une bouée de sauvetage, voire, le signe divin de sa Rédemption prochaine. Et bien installé qui plus est, oui, puisque dans toute chapelle, se trouvait, accessible par l'une des portes à côté de l'autel (ou par la porte derrière) les quartiers religieux. Ce n'était foncièrement pas grand chose, une petite pièce avec un semblant de cuisine, une table, deux chaises, une minuscule salle d'eau et une chambre étriquée dans laquelle il n'y avait même pas de fenêtre et tout juste la place pour que le lit simple et la table de chevet puissent s'y tenir. Assit sur la literie, Vasile pouvait presque toucher le mur en face de lui. Heureusement, il n'avait jamais été claustrophobe, au contraire. Ces espaces étroits lui étaient familier, rassurant. Enfin, il avait eu de la chance que personne ne vive à cet endroit avant lui.

Le vampire réfléchit à la proposition. Certes, il se sentait en sécurité "chez lui" plus que tout ailleurs et avait hâte de rentrer. Néanmoins, accepter la proposition lui permettrait de potentiellement croiser d'autres personnalités pour se faire une plus ample idée de ceux qu'il pourrait trouver en ces lieux. Un repérage nécessaire en somme. Alors, Vasile eut un mouvement de tête poli, avec une esquisse de doux sourire « Je me vois heureux d'accepter de vous accompagner. » Il n'était pas seul de plus. Que risquait-il ?

Un léger haussement de sourcil à l'entente de l'activité de son vis-à-vis. « C'est très... artistique comme activité. Ce doit être passionnant. » Il avait un certain respect envers ceux qui pouvaient vivre de leur imagination. Ce n'était pas lui qui pourrait, bien trop terre-à-terre et conscient de l'être. « J'étais ... simplement étudiant. »

Il ne précisa pas dans quel secteur. Balthazar n'avait pas besoin de savoir qu'il s'agissait de Milice. Personne n'en avait le besoin. De toute manière, il devait s'atteler à sa nouvelle tâche à présent. Prêtre, oui. Annoncer ce qu'il étudiait n'aurait que rabaissé son activité présente.

450 mots 5 Rubis MT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Subtilités infernales et crocs pointus [Balthazar]   Mer 6 Nov - 13:26

Il me demanda de l’appeler Vasile tout simplement, mais ce n’était pas drôle pour moi… bon je ne vais pas non plus le vexer ou lui donner des surnoms s’il n’aime vraiment pas. J’adore en donner ouai, mais je ne suis pas chiant et immature au point de le faire si les gens me demande, directement ou non, de ne plus le faire. Enfin bref, il avait donc trouvé un toit à la chapelle… il y en a une donc, je ne le savais même pas. Tiens ça me fait penser, je n’ai jamais rien fait de cochon dans une chapelle. Enfin j’aimerais bien la voir j’avoue. Je souris quand il accepta, au vu de … sa timidité… ou de son côté coincé, je le voyais bien au M69 à se faire draguer par femme et homme. Je ris intérieurement, ce que je peux être mauvais des fois.  

Enfin ce qu’il me dit sur mon travail me fit plaisirs, et je ris doucement. Enfin lui était étudiant, ça devait être sympa aussi… aah ce que j’aimerais l’être… les campus les soirées où tout le monde baise avec tout le monde. Enfin il n’avait pas atteint le 21ème siècle et il venait d’un autre pays. Il n’y avait surement pas tout ça chez lui.

- Oui j’aime mon métier. Si un jour tu veux un tatouage, dit le moi seulement. Je te ferrais un prix, si tu vois ce que je veux dire. Allez, allons au M69 ceci nous occupera un peu et tu pourras rencontrer d'autre personne.

Je lui fis un clin d’œil… le prix était évidemment de payer en nature. Il était coincé ouai, mais certainement pas bon. Je lui pris doucement le bras pour qu’il me suive, tout en me dirigeant au M69. Je pense que l’ambiance ne sera pas trop à son goût, mais il fallait qu’il rencontre du monde. Car rester seul dans une chapelle. Il y a de quoi devenir dingue, oh alors ça c’est claire et net. Et il est vrai que je me le taperais bien ce petit prêtre… je le lâchais et je matais doucement sa manière de marcher et son cul… héhé ouai à croquer.

365 mots 5 Rubis MT
Revenir en haut Aller en bas
Vasile Lupesco
vampire
vampire
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 06/10/2013

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Prêtre
Place dans votre clan: Neutre

MessageSujet: Re: Subtilités infernales et crocs pointus [Balthazar]   Dim 10 Nov - 19:47

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Subtilités infernales et crocs pointus [Balthazar]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Subtilités infernales et crocs pointus [Balthazar]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BALTHAZAR MALE X LOULOU DE POMERANIE SPA DE DOUAI (59)
» Mackenzy Mia Balthazar[validée]
» Horus -Tribu des crocs de feu-Guerriers
» Fiche de Zander Balthazar
» De capes et de crocs [PV Enorth]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inferni, ville des enfers :: Flood et jeux :: Archives RP-
Sauter vers: