On nait avec une âme d'ange... On meurt avec un cœur de démon. Bienvenu en Inferni.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

INFERNI FERME SES PORTES POUR LES ROUVRIR SUR LE TOUT NOUVEL ENFER

>>>ICI<<<

VENEZ NOMBREUX!

Partagez | 
 

 Ashes to Ashes, Dust to Dust and Recruitment [private Vasile]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zeck Skyhigh
Sorcier
Sorcier
avatar

Messages : 1518
Date d'inscription : 06/09/2013

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Gardien des esprits
Place dans votre clan: Chef des peintures

MessageSujet: Ashes to Ashes, Dust to Dust and Recruitment [private Vasile]   Dim 3 Nov - 13:18

Les journées s’enchainaient et elles étaient toutes pires, les unes aux autres. Entre les entrainements intensifs avec Lyu Xion et les tortures mentales avec cet enfoiré de Taki, Zeck commençait sérieusement à avoir une overdose de tartines de merdes matinales qui s’enchainaient sur cette putain de loi de Murphy. Et aujourd’hui, surtout, il se leva du mauvais pied. La journée avait commencé par un petit déjeuné foiré où Zeck avait enchainé que les gaffes et les dégâts dans la cuisine, faisant cramer ses tranches de bacon au point d’être immangeables. Ensuite, les œufs étaient bourrés de coquille cassé et finalement archi dégueu.  Enfin en prenant sa douche il avait cassé le pommeau en le faisant tomber. Bref, il n’aurait vraiment pas dû se lever ce matin-là et commença à râler sérieusement après n’importe quoi. Au final il retourna dans sa chambre, sachant pertinemment qu’il s’agissait d’une journée maudite, pire que les autres jours et il se posa au milieu de sa chambre pour méditer et se calmer. Il fit une longue séance de Yoga pour calmer ses nerfs. Enfin une fois l'esprit apaisé il se décida à sortir de sa chambre et tenter de réparer le pommeau de douche. Il en trouva un de rechange dans un débarras et essaya tant bien que mal de le changer avec ses minimes connaissances en la matière mais finalement il alla voir Yukia et lui expliqua l’histoire avant de la laisser s’occuper à réparer cette foutu douche. Elle lui avait conseillé de prendre l’air et d’aller faire un tour pour se détendre un peu. Ce que fit Zeck finalement. Il se rendit au centre commercial pour y acheter une boite de cigarillo et un briquet, puis, ne trouvant rien d’autre d’intéressant il alla faire un tour dans le quartier neutre.

Il s’arrêta intrigué devant une grande bâtisse qui, semble-t-il était un lieu de culte. Il resta un long moment à l’observer, les mains dans les poches, le dos droit, un sourcil relevé. Une chapelle… Que foutait une chapelle en enfer ? Y avait-il des gens assez fous, même complètements dingues pour faire construire un lieu de culte ici ? Ha non, ça devait être un culte satanique, il n’y avait que ça qui pouvait être valable dans un monde comme celui-ci. Ou alors Zeck devait avoir pris un coup sur la tête. Curieux et intrigué à la fois, il finit par hausser les épaules et entrer dans le bâtiment. Là, il ouvrit les yeux stupéfaits et à bouche entrouverte il resta comme un imbécile devant le grand monsieur crucifié qui lui faisait face. Il avait déjà vu des églises et des chapelles sur terre, bien qu’il soit plutôt Taoïste et qu’il n’ai pas comme croyance papy barbu et son fils martyr il en avait déjà longuement entendu parler et il avait rencontré nombre de prêcheurs. Le pire c’était que tout y était, les cierges, la statue de la vierge dans un petit renfoncement dans un coin de la chapelle, le confessionnal, le chœur, absolument tout y était et rien ne semblait être d’un culte sataniste, pas de pentagramme, pas de petit Jésus la tête à l’envers et une jambe repliée sur l’autre formant un quatre, rien, absolument rien ne sortant de l’ordinaire. Enfin, si, tout sortait de l’ordinaire pour un lieu pareil à celui-ci en plein Inferni. Zeck était complètement sur le cul et en perdit son cigarillo qu’il s’était allumé pendant sa petite ballade. Les yeux grands ouverts.

« Damn it ! Je suis encore dans une illusion ou y’a vraiment une chapelle du p’tit Martyr dans les terres de chasse ?! »

601 mots 5 Rubis MT

_________________



Dernière édition par Zeck Skyhigh le Lun 11 Nov - 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vasile Lupesco
vampire
vampire
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 06/10/2013

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Prêtre
Place dans votre clan: Neutre

MessageSujet: Re: Ashes to Ashes, Dust to Dust and Recruitment [private Vasile]   Mar 5 Nov - 17:30

Vasile n'avait pas tendance à quitter la chapelle souvent. Depuis qu'il l'avait trouvée, il était certain qu'il pourrait mettre ses projets à l'exécution, même s'il savait que cela serait long. De plus, le lieu Saint était en-lui même était devenu son repère, son phare dans la tempête. Le vampire l'avait examiné, visité de fonds en combles, se rassurant au passage du fait que les légendes racontant la faiblesse de ces créatures face aux lieux et objets sacrés, étaient ici complètement fausses. Il put entrer sans ressentir quelque rejet mystique et admirer les décorations sans que ses yeux lui brûlent. Il avait contemplé les vitraux, frémit lorsque ses doigts avaient frôlé le tissu blanc et fin posé sur l'autel, s'était extasié qu'il ne manqua rien dans les tiroirs pour exécuter prières et rituels. Vasile avait eut la sensation de ne pas être entré dans une église depuis tellement longtemps qu'il éprouvait une réelle sensation de bouffée d'air lorsqu'il s'installa.

Il avait élu domicile dans les quartiers religieux, accessibles par la porte à droite de l'autel. Ce n'était pas bien grand, plutôt étriqué même, prévu modestement pour une seule personne. Cela lui suffisait, habitué aux espaces de vie restreints. Vasile aimait les chapelles d'autre façon qu'elles soutenaient sa Foi. En effet, ces bâtiments réveillaient chez lui de vieux souvenirs d'enfance. Tandis que le Régime trouvait les lieux et manifestations religieuses suspicieuses, il était déjà allé dans des églises, en cachette, s'émerveillant des couleurs des vitraux et du calme. De plus, il y avait toujours tant de renfoncements et de cachettes que l'enfant qu'il était trouvait ça amusant de les explorer. Cette chapelle, comme toutes les autres, gardait son lot de secrets.

Vasile se levait excessivement tôt, par habitude, cependant le fait de ne plus pouvoir se nourrir le matin, ou à tout autre moment de la journée, le perturbait encore, malgré le temps qu'il avait passé en Inferni. Après une prière et s'être habillé, il sortait, alors que la lueur du jour n'était, elle, pas encore apparue. Il marchait, longtemps. Et ce, jusqu'à dépasser légèrement l'aurore, puis seulement, il retournait à la chapelle. Vasile déverrouillait les grandes portes, nettoyait les objets de culte consciencieusement et enfin les mettait en place avec mille-et-une précautions. Même si personne ne viendrait se recueillir ou assister à une messe, même si la grande salle ne résonnerait d'aucun autre son que de celui de ses propres pas, Vasile, assidu et méticuleux, continuerait de tout garder en ordre, préservant l'ultime possibilité.

C'est avec surprise qu'il entendit une voix, tandis qu'il vérifiait l'état du grand orgue, dont il ne savait tirer une seule note, sur le balcon, au dessus de l'entrée principale. Le vampire s'approcha de la rembarde, lissant machinalement le T-shirt blanc qu'il portait. Réservant les toges trouvées dans les placards pour les occasions spéciales, Vasile gardait les vêtements qu'on lui avait offert à son arrivée, en plus du T-shirt, un simple pantalon noir et des chaussures de même couleur. Il observa l'homme vraisemblablement abasourdi en-dessous de lui et énonça un simple

« Bonjour. » d'un ton respectueux. Puis, il se déplaça, le pas millimétré, rejoignant l'escalier et descendit, apparaissant par la porte sur la droite de l'inconnu. Quand bien même il faisait son possible pour ne pas se montrer trop froid, son visage resta néanmoins sérieux, la tête haute, les épaules droites, d'une sensation certainement assurée. Le vampire pouvait comprendre l'étonnement de l'homme, après tout, trouver une chapelle en enfer est la dernière chose à laquelle on s'attendrait. Cependant, Vasile s'était trouvé perplexe à l'entente du nom. Les "terres de chasse" ? Il n'en avait jamais entendu parler et qui n'était pas pour le rassurer. Il n'en laissa rien paraître, saluant simplement son vis-à-vis d'un signe de tête poli, il avisa alors le cigarillo tombé sur le sol. Le brun se baissa et le ramassa. Il nettoierait lorsque le visiteur sera parti. Vasile se redressa et poursuivit

« Je m'appelle Vasile Lupesco. Puis-je vous aider en quelque chose ? »

661 mots 5 Rubis MT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeck Skyhigh
Sorcier
Sorcier
avatar

Messages : 1518
Date d'inscription : 06/09/2013

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Gardien des esprits
Place dans votre clan: Chef des peintures

MessageSujet: Re: Ashes to Ashes, Dust to Dust and Recruitment [private Vasile]   Mar 5 Nov - 19:37

À l'entente d'un bonjour venant de plus haut, le sorcier releva la tête vers son interlocuteur et haussa un sourcil lorsqu'il le vit disparaître. Pas possible, il y avait vraiment quelqu'un ici?! D'une nonchalance et d'une stupeur affligeante Zeck tourna lentenement la tête vers la porte qui s'ouvrit près de lui avant de se tourner complètement vers l'homme qu'il avait entre-apperçut tout à l'heure. Il voulut lui rendre son bonjour lorsque l'homme se baissa pour ramasser le cigarillo que Zeck avait fait tombé, encore fulminant il s'écria alors:

"Ha M... Maudit Calice~ !"

Il avait faillit oublier qu'il était dans un lieu respecté et le voilà qu'en voulant se ratrapper il avait sorti l'insulte préférée de son ancien patron qui, il faut l'avouer, était québécois d'origine et lorsqu'il s'énervait il reprenait souvent son accent de là-bas et c'était carrément folko. Bref! Zeck fit une légère inclinaison de la tête, et pour pe remercier d'avoir ramassé son clop, et pour le saluer. Le sourire crispé et laissant échapper un petit rire nerveux avant de se présenter à ce Vasile.

"Zeck Skyhigh, s'il y a une chose que vous pouvez faire ce serait d'attiser ma curiosité sur ce lieu complètement hors du commun dans ce monde de fou. Je n'aurais jamais pensé voir une telle construction en enfer je dois l'avouer."

Il sourit calmement à Vasile avant de faire apparaître une petite boule d'eau pour éteindre le bout de son cigarillo et le ranger dans une de ses poches en attendant de pouvoir le fumer de nouveau. Puis il regarda de nouveau les lieux, intrigué. Il était du genre très curieux quand il voyait des endroits comme celui-ci dans un liei tout à fait inapproprié. Et pourtant il en avait vu des choses, et sur terre lorsqu'il était encore vivant, et ici en Inferni dans sa mort. Des choses nouvelles comme très anciennes pour lui. Même s'il n'était que du XIXè siècle il y avait des choses prohes comme lointaines de son époque. En fait ici, toutes les époques se mélangeaient. Il regarda de nouveau Vasile à côté de lui. Histoire de taper la discute.

"vous êtes le prêtre de cet endroit? Il en faut de la volonté pour exercer la voie de papy barbu dans les terres de chasse."

Oui, bon Zeck n'était pas très axé sur la religion des "blanc" mais prisait surtout celle de ses ancêtres du côté de sa mère et les croyances indiennes alors s'il était un peu impoli il ne le faisait pas exprès.

413 mots 5 Rubis MT

_________________



Dernière édition par Zeck Skyhigh le Lun 11 Nov - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vasile Lupesco
vampire
vampire
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 06/10/2013

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Prêtre
Place dans votre clan: Neutre

MessageSujet: Re: Ashes to Ashes, Dust to Dust and Recruitment [private Vasile]   Dim 10 Nov - 16:35

Le vampire ne sourcilla pas même d'un millimètre lorsqu'il entendit le sacre. Imperturbable, il soupirait pourtant intérieurement, alors que son visage ne laissait rien transparaître d'autre que de la pure politesse. Il avait l'habitude des personnes qui ne retenaient pas certains expressions ou interjections, aussi blasphématoires fussent-elles. Il était, en de rares occasions, arrivé qu'il en profère lui-même, à force d'en entendre tout autour de lui. Néanmoins, cela restait exceptionnellement fortuit. Vasile le laissa poursuivre dans un calme à mi-chemin entre la froide formalité et le silence serein, écoutant ses mots avec attention comme s'il mémorisait et étudiait chacune de ses paroles.

Oh, le brun avait sensiblement levé le nez à la vue de la boule d'eau, unique signe d'une hypothétique surprise. Vasile n'avait pas encore réussi à s'habituer à cette ... magie qu'il avait plutôt tendance à comparer à de la sorcellerie qu'autre chose. Bon, il n'en était pas encore à hurler qu'il faille mettre les hérétiques au bûcher. Lui-même avait reçu un parchemin lors de son arrivée pour user de cette magie, seulement, il ne pouvait se décider à l'utiliser. Cela froissait trop ce en quoi il croyait, comme si le fait de devoir se nourrir uniquement de sang n'était pas assez éprouvant pour un croyant de son acabit. De plus, en ces lieux la sorcellerie s'apparentait plutôt au "gadget" à la "technologie" de l'endroit qu'à des maléfices visant à attiser la puissance du malin. Rien de fort accablant en soi. Vasile observa le dénommé Zeck éteindre son cigare avec le fameux globe aqueux et le récupérer.

Le prêtre alla joindre les mains dans son dos, les épaules droites, le regard haut et il hocha la tête à l'affirmative pour répondre à la question de son vis-à-vis : « Enchanté, Zeck Skylight. » Il parlait de manière formelle, suivant les règles de politesse qu'on lui avait enseigné « Je suis en effet en charge de cet endroit. » ou plus exactement : il s'était lui-même désigné comme étant en charge de la chapelle. Son regard s'égara sur la gauche, puis la droite, qu'il aimait les couleurs chatoyantes des vitraux, avant de se reposer sur son interlocuteur.

« Il n'est pas nécessaire d'être ... une personne d'un âge avancé pour cela. Il s'agit tout simplement d'un choix. » Vasile tendis lentement le bras, balayant d'un geste vague de la main la grande salle au plafond haut tout en continuant. « Il est vrai qu'il est surprenant de pouvoir observer une chapelle ... ici. Elle est en parfait état et avec dont ce l'on aurait besoin pour des offices. Peut-être n'est elle pas à sa place, ou alors, justement, elle s'y trouve parfaitement. Une sorte de lueur pour ceux qui ont encore envie de croire.» Sa main retourna rejoindre sa jumelle dans son dos «Cependant ... Si une chapelle ne gardait pas certains de ses mystères, elle n'en serait plus réellement une. » Il termina sur ces mots avec une faible esquisse de sourire. Vasile s'était exprimé dans une clarté oratoire mesurée, posant chacune de ses paroles avec assurance.

Il inspira silencieusement « Sinon ... » le vampire haussa sensiblement le sourcil droit « ... si vous me le permettez, j'aimerai savoir ce que vous entendez par "terres de chasses". Veuillez m'excuser » il hocha faiblement la tête « mais je n'ai jamais entendu ce terme auparavant et je dois dire qu'il me rend ... curieux. »

564 mots 5 Rubis MT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeck Skyhigh
Sorcier
Sorcier
avatar

Messages : 1518
Date d'inscription : 06/09/2013

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Gardien des esprits
Place dans votre clan: Chef des peintures

MessageSujet: Re: Ashes to Ashes, Dust to Dust and Recruitment [private Vasile]   Lun 11 Nov - 13:48

S’il pouvait montrer son malaise en présence d’un homme saint, Zeck n’en exposait rien, et paraissait plutôt détendu même. Adressant un sourire en retour aux formalités du prêtre qui semblait même surprit de le voir utiliser sa magie. Il se rappelait alors qu’à son époque les sorciers étaient mis au bûcher, ou même pendus, alors il ne lui semblait pas que la religion de ce point de vue-là avait changé. Pour le prêtre, l’utilisation de sa magie dans un lieu de culte pouvait être considéré comme blasphématoire. Vraiment ces religieux blanc étaient quand même amusants. Zeck avait appris que la magie était en chacun de nous et qu’elle résidait même en une force bien plus subtile et invisible que ce qu’on pouvait croire ou voir. Taoïste depuis tout jeune -et encore- il avait appris à utiliser le Ki, autre forme de magie. Bien évidemment, ça n’a rien d’aussi extraordinaire que la sorcellerie, mais quand même, voir un type éclater un bâtiment de pierre en exerçant simplement une paume vers celui-ci est plutôt intriguant. Mais le huckster lui avait semblé néanmoins entendre une faute dans son nom. Pour lui ça n’avait pas vraiment d’important au vu de la traduction de ce dernier et il en rigola même intérieurement.

Zeck fixait le prêtre lorsque dernier lui expliqua qu’il n’était pas forcément nécessaire d’être une personne âgée pour exercer, et il se mit à sourire à son interlocuteur. Il n’avait pas compris le sens de sa phrase, il parlait de Papy barbu tout en haut perché, Dieu, quoi. Mais Zeck se tut et le laissa lui expliquer son point de vue en lui montrant d’un large geste les lieux. Vrai que ça pouvait aider encore certaines personnes qui gardaient malgré tout la foi ici-bas, mais à quoi bon lorsqu’on ne sait même pas comment monter là-haut. Si jamais il y avait un « là-haut ».

« Y croire, oui… Mais à quoi bon lorsqu’on ne peut plus remonter ? Et, sauf votre respect, j’ai toujours vu le bas, jamais le haut, alors existe-t-il vraiment ? »

Plaçant les mains dans ses poches il se tourna vers l’autel, regardant par la même la croix sur laquelle se trouvait le Christ. N’était-ce pas plutôt l’homme, dans son accablement et ses craintes, qui aurait inventé cette histoire de croyance de toute pièce ? N’était-il pas plutôt une supercherie. Et finalement, cet homme qui était le Christ ayant ressuscité, n’était-il pas plutôt un putain de sorcier qui s’amusait à leur faire croire tout ça ? Que trop de questions sans réponses malheureusement. Zeck avait vu pas mal de choses qui lui montraient l’envers du décor, autant dire qu’il n’avait jamais vu d’anges, mais il avait quand même pu voir des miracles fait par de saints hommes. Cependant, comme toute force invisible, était-ce vraiment la main de dieu qui offrait des dons à ses enfants ? Ça encore, il ne savait pas. Tout ce qu’il savait c’est que sa magie à lui était directement tirée -lorsqu'il était vivant- de la force des manitous alors pour lui qui avait vu si souvent l’autre monde lorsqu’il utilisait un sort, il savait qu’il allait finir par le rejoindre un jour ou l’autre.

Il tourna la tête vers Vasile et lui sourit calmement à la question posée, vrai qu’il pouvait avoir des mots intrigants pour ceux qui n’étaient pas de son époque.

« Pas la peine de vous excuser autant, j’utilise des termes qui ne sont pas forcément connus de tous, au vu de l’époque qui m’a vu grandir. Les terres de chasses sont issues du terme indien, qui signifie l’autre monde ou plus communément l’enfer. C’est une habitude que j’ai prise d’appeler le monde où nous sommes ainsi. Bien que ça ne ressemble en rien à ce que j’y avais déjà vu. »

Il rigola légèrement et resta planté à observer les lieux. Il adorait les endroits vastes et vides. D’autant plus qu’il pouvait rester des heures devant le vitrail en rosace au dessus de la croix en face de lui.

667 mots 5 Rubis MT

_________________



Dernière édition par Zeck Skyhigh le Lun 11 Nov - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vasile Lupesco
vampire
vampire
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 06/10/2013

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Prêtre
Place dans votre clan: Neutre

MessageSujet: Re: Ashes to Ashes, Dust to Dust and Recruitment [private Vasile]   Lun 11 Nov - 16:47


L'époque qui l'a vu grandir ? Le Vampire se questionna. Alors, comme cela, Zeck aussi venait d'un autre temps ? L'avisant d'un bref regard avant de réfléchir, observant le vitrail qui intéressait son vis-à-vis. Il ne pouvait décidément pas devenir de quelle époque il pouvait provenir aussi facilement. Néanmoins, Vasile n'insista pas, ne posant aucune question à ce sujet. La réserve lui avait apprit à ne pas questionner plus que nécessaire, seulement le strict minimum syndical. A titre informatif, voilà tout. Il savait que ceux qui se montraient trop curieux étaient les premières personnes à se brûler les ailes, force de vouloir trop comprendre le soleil et s'en rapprocher.

« C'est un bien beau nom pour ce qu'il signifie. »

Il n'avait pas omit ce qu'avait proféré le sorcier précédemment. Vasile le ressassait seulement, le regard glissant sur la baie vitrée chatoyante. Les hommes ne seraient que condamnés à errer au plus bas, n'avisant que de loin ce qu'ils ne pourraient jamais atteindre ? S'il savait ce que coûtait la curiosité, pour la Rédemption, Vasile était prêt à les brûler, ses ailes invisibles, aussi noires soient-elles et aussi douloureux fut le traitement. Un esprit de contradiction, un désir étouffé de s'élever enfin. Le Vampire ne pouvait accepter la non-existence de la providence.

« Si le "bas" existe, il ne peut y avoir qu'un haut aussi. Tout comme il ne peut y avoir de lumière sans nuit ou d'ombres s'il n'existe aucune lueur. S'il n'y avait pas de vie, pas plus de mort. De la même manière que l'on définit un "bon" d'un "mauvais", même s'il est réducteur de limiter à cela. Un extrême ne peut pas exister sans son opposé, sinon, il n'aurait aucune raison d'être, tout justement. »

Sous un calme limpide apparent, ses yeux d'un bleu étincelant luisaient d'un feu ardent de détermination et d'assurance. Dans son dos, il serra l'un de ses poings jusqu'à ce que ses jointures blanchissent. Vasile avait la Foi, dans son extrême. Le poing dressé de la croyante étouffée de trop nombreuses manières pendant si longtemps. Si son attention n'avait pas été focalisée sur le vitrail, Vasile aurait pu jurer sentir entre ses doigts les perles de ce rosaire qu'il avait brisé quelques secondes à peine avant que cette balle perdue ne vienne le faucher.

Il ferma les yeux, poursuivant : « Après, l'unique manière de ne plus y avoir accès et de cesser d'y croire. Comment atteindre ce dont on nie l'existence ? Voyez, avant d'être ici, je n'ai jamais cru à une quelconque magie. A présent que je peux en user, je m'y refuse, parce que je n'ai pas pu y croire, dans un sens, je ne mérite pas de l'utiliser. » Il rouvrit les paupières, posant ses prunelles sur l'homme à côté de lui , avec une ombre de sourire « Ce n'est qu'un point de vue comme un autre après tout. »



480 mots 5 Rubis MT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeck Skyhigh
Sorcier
Sorcier
avatar

Messages : 1518
Date d'inscription : 06/09/2013

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Gardien des esprits
Place dans votre clan: Chef des peintures

MessageSujet: Re: Ashes to Ashes, Dust to Dust and Recruitment [private Vasile]   Lun 11 Nov - 17:36

« Oui, c’est un bien beau nom, et je préfère l’appeler ainsi… »

Le regard rivé sur la rosace distribuant ses lumières colorées dans la pièce, le Huckster était parti loin dans ses pensées. Les terres de chasse, autrefois il avait pu les voir comme les indiens la voyaient, une immense plaine où les bisons broutaient à foison sous les immenses branches translucides de l’arbre vie, celui où tout commence et tout finit. Il était vrai qu’il y avait un haut, là où résidaient les êtres supérieurs. L’indien qui lui avait montré cette vision des terres de chasse était un puissant chaman qui pouvait entrer via un portail dans l’autre monde et guider ceux qui s’étaient perdus jusqu’à lui. Des milliers d’indiens parcouraient ces terres, chassant le bison avec respect, une multitudes de tribus étaient réunies et semblaient vivre en harmonie, oubliant les querelles de leur vivant. À cette vision, Zeck n’en avait été que plus émerveillé encore, lui qui n’avait jamais vu un au-delà si apaisant et si serein, il s’était cru au paradis des indiens, bien que ça n’en soit pas un à proprement parler.

Les paroles du prêtre le firent revenir à la réalité et le sorcier eu un rictus. Gardant les yeux rivés vers le ciel, le p’tit croyant avait entièrement raison là-dessus. Il n’y avait pas de lumière sans ombre, et si les deux existent, alors les humains seraient une part des deux. À la fois lumière ET ombre. D’où les choses que l’homme peut faire aussi bonnes comme mauvaises. L’homme purement bon n’existe pas, il y a toujours, un jour ou l’autre des soupçons, des pensées dérivées et sombres qui l’amène au bout d’un moment à douter de celui ou ceux en qui il croit. Zeck finit par baisser la tête dans la direction de Vasile et le considéra d’un regard azur comme un ciel bleu sans nuage, un regard paisible.

« Je crois au contraire que la force est déjà en chacun de nous, qu’on croit ou non en l’existence d’un dieu ou je ne sais autre. Alors même en cessant d’y croire, on peut toujours trouver cette force cachée. Vous devriez voir l’envers de la chose, si on vous a muni d’une magie quelconque, c’est parce que c’était déjà en vous, et être mort ne fait simplement que ressortir cette force qui vous a été cachée toute votre existence de vivant. »

Il rendit un sourire sincère au prêtre en le fixant toujours de la même manière puis posa une main sur son épaule et s’avança vers l’autel. Il continua de parler tout en continuant de marcher.

« Ce n’est que mon point de vu, mais on est mort, et on le restera, même si on arrive à remonter dans le monde des vivants, alors il vaut mieux montrer de quoi on est capable et faire preuve de logique, Inferni est un monde cruel et dangereux, si on ne sait pas se défendre soi-même qui le fera ? »

Il se tourna ensuite vers Vasile, toujours les mains dans ses poches et lui fit un large sourire malicieux.

« Vous devriez prendre ça en considération, renier ce qu’on vous a donné n’est pas forcément la bonne solution. Vivre avec et l’accepter est peut-être la chose la plus adéquate ici. Que vous soyez démon, fantôme, sorcier ou même vampire. C’est le destin ! Et on n’y peut rien. Tant que vous gardez en mémoire ce en quoi vous avez toujours cru, les pouvoirs que vous avez ne peuvent pas forcément nuire, mais bien au contraire, aider votre prochain.»

Il leva son indexe et son majeur vers ses yeux et les pointa ensuite dans la direction de Vasile.

« Ne jamais perdre de vue ses objectifs ! Ça, c’est ma devise…  Quelle est la vôtre ?»

625 mots 5 Rubis MT

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vasile Lupesco
vampire
vampire
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 06/10/2013

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Prêtre
Place dans votre clan: Neutre

MessageSujet: Re: Ashes to Ashes, Dust to Dust and Recruitment [private Vasile]   Sam 16 Nov - 13:30


Vasile suivit le sorcier lorsque celui-ci avança vers l'autel, puisqu'il avait la main sur son épaule. Il était vrai qu'il s'agissait sans doute d'une sorte de gâchi dans le fait qu'il n'use pas de ce qu'un Destin ou un hasard lui avait offert. C'était peut-être une chance mais ... quelque chose le dérangeait là-dedans. Outre le fait qu'il s'agisse de magie, un autre point chiffonnait son esprit.

« Vous avez sûrement raison. Il me faudra peut-être du temps pour m'habituer à cette nouvelle situation, puisqu'il n'y a foncièrement rien à y faire. Seulement, je considère que la force qui m'avait été cachée n'était pas cette inconnue ... nature, ni cette magie. Néanmoins, je m'y pencherai plus sérieusement. » Il hocha vaguement la tête à ses mots.

Le vampire haussa un sourcil quand son vis-à-vis le pointa de ses doigts. Il eut un maigre sourire, ses doigts, dans son dos, se dénouant, il porta sa main droite à son front pour repousser une de ses mèches sombre devant son visage. Puis, il posa ses doigts contre sa tempe, réfléchissant. « C'est une bonne devise mais, je dois avouer que ... vous me posez une colle. » Il jeta un regard vers l'autel « Il ne me semble pas en avoir déjà eu. »

Pensivement, il se remémora ce que fut sa vie. Non, il avait beau réfléchir, Vasile ne se souvenait pas avoir déjà entendu un parent ou un proche lui donner un proverbe qui l'aurait tant marqué qu'il aurait voulu le suivre, dans son enfance. Pas plus qu'il n'avait réfléchit, par la suite, à cela. Son existence avait été tellement formatée qu'il n'avait laissé aucune place à ce genre de pensées. Si sa devise s'était retrouvée entre son devoir et son sentiment, qu'aurait-il fait ? D'honneur et de détermination, Vasile ne pouvait faillir à sa tâche, même pour des raisons personnelles, il ne pouvait pas se le permettre. Alors, il n'aurait pu la suivre, cette devise. Quel intérêt ?
Dans un sens, sans qu'il s'en tienne à un dicton, le vampire avait eu quelque chose à tenir, une voie.

« ...Je suppose que si j'en avais eu un , il aurait été ... » il fronça faiblement les sourcils, cherchant la manière de le reformuler. Un adage avait une dimension lyrique, un côté poétique que Vasile n'arrivait à rendre. Trop concis, empreint des choses telles qu'elles devaient être, sans trop les enjoliver. Il savait flatter, mais, cela était différent. Finalement, il se décida, d'une idée , posant son poing dans sa main après un faible claquement de doigt : « Le Devoir. Jusqu'à la mort. » Tout simplement.

Bref cependant, assez représentatif de sa manière d'exister. Offrant son âme à une cause et des règles puis s'y dévouant jusqu'à s'user les os et le mental. Il lança un regard vers le sorcier : « Je ne romps pas mes engagements. Jamais. » Et il en était mort. Pas de tristesse, une fébrile sensation de fierté. Il n'avait pas failli, même lorsque ses doigts avaient tremblé sur le chapelet, même quand les tirs avait retenti. Il était resté droit, obéissant aux ordres, y succombant. Vasile ferma les yeux tandis que résonnait à ses oreilles la dernière voix qu'il avait entendu; celle de son ami criant son nom.

Quel idiot.

Il redressa la tête, le menton haut en rouvrant les paupières, replaçant ses mains dans son dos : « Selon moi, les considérations personnelles et les... sentiments ne doivent pas venir interférer une tâche qui nous a été confiée, quelle qu'elle soit. Je me tiens à cela. »

Admirateur de l'acharnement et du travail. Le vampire estimait que toute personne devait être capable de se consacrer toute entière à une cause. Si cela n'est pas le cas, l'esprit peut s'en détourner. Un grain de sable dans les rouages, insignifiant. Pourtant, ce simple grain est apte à enrayer la machine, produisant des réactions en chaine, jusqu'à l'explosion. Tout devait être clair, droit.

« ... Je n'apprécie pas cette histoire de Destin. Si je ne me sens pas méritant de capacités qu'un être omniscient ou le hasard m'offre, je n'en userais pas. Je le ferai, si cela peut aider. Si l'on m'en donne l'ordre. » Même s'il n'avait plus de supérieur, il avait utilisé ce terme par habitude. « Je m'y entrainerai, si cela va dans la continuité d'une tâche. Simplement, je ne m'y attellerai ni par plaisir, ni par loisir. » Vasile croisa les bras, ferme. « C'est peut-être idiot mais, je pense qu'il faut un minimum de travail et de considération en contrepartie de toute chose. Je refuse cette magie puisque je ne l'ai jamais cherchée. Je ne me suis ni plié à des entrainements et encore moins usé à des essais raté. Et comme je n'en ai, ici présent, aucunement l'utilité, je ne la travaillerait pas par jeu. Je conçois en effet que cet endroit puisse être dangereux, n'est pas l'enfer pour rien, alors je m'entraine en effet, mais à des pratiques que je connais et que j'ai étudiées. »

L'ancien prétendant à la Milice n'avait oublié les rudiments du self-défense, ni la manière de maitriser une ou plusieurs personnes, qu'elles soient armées ou non. En revanche, il n'était pas préparé à l'attaque et ne comptait aucunement là-dessus. Plus observateur, passif. S'il avait à agir, il préférait attendre le bon moment, celui où l'attention se détournerait. Vasile n'était pas fou. Entre la réflexion et l'action, il comptait beaucoup plus sur son mental que ses poings.


908 mots 5 Rubis MT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeck Skyhigh
Sorcier
Sorcier
avatar

Messages : 1518
Date d'inscription : 06/09/2013

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Gardien des esprits
Place dans votre clan: Chef des peintures

MessageSujet: Re: Ashes to Ashes, Dust to Dust and Recruitment [private Vasile]   Dim 17 Nov - 19:42

Zeck baissa la main, écoutant calmement, analysant les paroles du prêtre avec un grand intérêt. Il remit ses mains dans les poches et était attentif. Ses mots résonnaient étrangement dans sa tête. Ce petit gars lui plaisait. Il avait quelque chose de particulier et surtout de sincère dans ses paroles. Quelque chose disait au Huckster qu’il fallait qu’il lui demande s’il était intéressé pour venir dans le clan. Il ne savait pas pourquoi, mais il devait le faire. Surtout après ce qu’il avait entendu. Le devoir jusqu’à la mort … Ne jamais rompre ses engagements… C’était un principe militaire et Zeck savait que le prêtre avait dû s’engager dans un truc de ce genre. L’armée ou quoi que ce soit. Répondre à des ordres et ne jamais faillir à la tâche quoi qu’on nous ait confiée. Zeck connaissait un peu ça, lui qui avait fait serment de servir les états unis d’Amérique en tout honneur et de pourchasser ces saletés d'abominations et hors la loi quoi qu'il en coûte.

Finalement, Zeck se tourna vers l’autel et alla s’y appuyer légèrement, toujours les mains dans les poches. Vasile ne semblait pas croire au destin ou au hasard, et pourtant, c’était la clé des jeux en tout genre. Les probabilités, les calculs de hasard servaient beaucoup au Huckster qui, lui, savait qu’on ne pouvait gagner sans avoir la chance avec soit, mais c’était surtout une méthode de calcul très longue et complexe. Ce qu’il aurait aimé avoir un jeu de carte, là, maintenant. Mais il n’en avait pas et tant pis pour lui. Peut-être qu’il se déciderait à aller dans les boutiques pour récupérer un jeu.  Bien évidemment, on était en Enfer, et contrairement à beaucoup d’endroits de l’enfer, Inferni était le plus cool. Enfin, en partie.

« Ce n’est jamais par jeu qu’on décide de travailler une technique… Sauf si bien entendu cette technique doit être travaillée POUR le jeu. Hasard ou non, Destin ou pas, la vie est ce qu’elle est, la mort également. Et quoi qu’on nous ait confié ; un grand pouvoir implique de grandes responsabilités, et surtout de la maîtrise. Alors qu’on nie notre nouvelle apparence ou nos pouvoirs, un jour ou l’autre on finit par en avoir besoin, quelles que soient les circonstances…  Alors il vaut mieux savoir les utiliser, même si ce n’est pas par plaisir qu’on apprend à utiliser ces compétences…»

Il se redressa et s’approcha du prêtre, posant doucement sa main contre son propre torse, la gardant toujours une fois arrivé à hauteur de Vasile. Le regard toujours rivé sur lui et un léger sourire aux lèvres. Il vint poser sa main délicatement au niveau du cœur du prêtre, la laissant le temps de continuer sa phrase.

« C’est avant tout pour soi-même… »
Il enleva sa main et laissa tomber son bras le long de son corps. « Pas pour se donner bonne conscience, non…Mais pour garder foi en nous-même. »

Il laissa un temps avant de continuer sa phrase, rivant son regard azur sur Vasile. Contrairement au prêtre Zeck avait grandi avec les arcanes et les forces du Ki qui faisaient partie de lui. Ils étaient différents de par leurs coutumes et leurs époques relatives. Mais Zeck était avant tout un très bon élève en arts martiaux et très bon pratiquant des combats de rues. Entrainé très jeune par sa mère, puis par un autre Sifu expert dans le Jeet Kune Do, Zeck avait très vite progressé. Ayant une très bonne raison de se renforcer et de grandir. Les pontes de la Triade pouvaient être fiers de lui. Jusqu’à ce qu’il les rencontres… Et qu’il décide de quitter Shan Fan pour devenir Adjoint Marshall fédéral dans l’Arkansas. Même après, il avait continué à progresser et à s’entrainer auprès de son nouveau mentor. Il avait appris à déceler la magie dans les jeux avec les manitous et apprenait à utiliser les arcanes. Zeck était doté d’un sacré don d’apprentissage. Il retenait très vite et excellait dans la maîtrise de ce qu’il pouvait observer, même une fois. C’est pour ça qu’il était si bon élève. Et qu’il savait si jeune maîtriser plusieurs techniques. Tout ça le rendit légèrement nostalgique et regardant vers la porte de la chapelle derrière le prêtre avec un léger sourire, puis rivant ses orbes bleues sur lui à nouveau.

« J’ai une proposition à vous faire… Si c’était moi qui vous aidiez à maîtriser vos dons, ou malédictions, peu importe, seriez-vous prêt à me suivre dans le clan des Peintures? »

Voilà, il l’avait demandé. Depuis sa dernière explication Zeck sentait que ce petit gars allait être quelque chose s’il acceptait sa proposition. Surtout qu’il sentait en lui une force familière. Il ne savait pas quoi. Mais surement qu’il le saurait bientôt s’il continuait à discuter avec lui et surtout, apprenait à le connaître. Au moins, pour une journée qui avait mal commencé, cette rencontre lui faisait du bien. Et surtout, il pouvait échanger son point de vu sans qu’on ne lui saute à la gorge pour insanités. Alors qu’il exprimait simplement son raisonnement à lui.

844 mots 5 Rubis MT

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vasile Lupesco
vampire
vampire
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 06/10/2013

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Prêtre
Place dans votre clan: Neutre

MessageSujet: Re: Ashes to Ashes, Dust to Dust and Recruitment [private Vasile]   Lun 18 Nov - 14:02


Il était vrai qu'en situation d'urgence, il valait mieux maitriser les compétences que l'on nous avait offerte, Zeck avait raison sur ce point, quand bien même, Vasile ne voyait pas ce qui, personnellement, le pousserait à s'y entrainer dans l'immédiat. Le vampire le suivit du regard quand il s'installa contre l'autel, lui-même restant parfaitement immobile, le dos droit. Il esquissa un semblant de haussement de sourcil lorsque le sorcier posa sa main sur son torse. Mh. Pour nous-même n'est ce pas ?

« Je vois ... je comprends votre raisonnement. » Malgré ses divergences d'opinion. Il était au moins capable de cela : de compréhension. Surtout qu'il ne s'agissait pas là de pensées idiotes lâchées au hasard. Cela se remarquait aisément. Plus; cela se sentait. Néanmoins même "pour" le jeu, Vasile ne pourrait pas réaliser ces entrainements. La notion même de "jeu" ne lui plaisait pas. Il ne laissait que peu de place aux loisirs dans son existence. Lorsqu'il faisait quelque chose, c'était généralement à dessein. Il y avait, sans doute, des buts à atteindre dans certains loisirs, il le reconnaissait. Simplement, Vasile n'arrivait pas à les voir s'ils n'étaient clairement exposés. Alors, puisqu'il ne les ressentait pas, il les poussait sur le côté, pour s'atteler à ce qui lui semblait plus prioritaire, dans le respect de sa méthode.

Le vampire soutenait le regard de son vis-à-vis, se questionnant. Il semblait perdu dans ses pensées... ses souvenirs peut-être. Ceux de son vivant. Zeck avait bien l'air d'être une personne qui connaissait beaucoup de choses. Vasile se demandait ce qu'il avait bien pu vivre au cours de son existence. Si le prêtre l'observait, il nota que l'autre ne le regardait pas réellement. C'était cela, le gouffre de la mémoire.  

Alors que l'offre résonna, soudainement, sans pour autant réellement surprendre le vampire. Vasile croisait les bras, pensivement, se ressassant tout ce qu'il avait pu apprendre au sujet des Peintures. Il lui semblait qu'il s'agissait d'un clan relativement neutre. Cela était bien. Il savait aussi qu'il était une question de protection contre une parfaite obéissance. Parfait. En revanche, il ne connaissait rien par rapport à leurs activités concrètes. Dans un sens, c'était normal, un clan détaché des autres ne pouvait crier sur les toits tous leurs agissements, par sécurité. Mh, Vasile avait la sensible impression d'être mit face à un contrat, sans en connaitre les clauses réelles. Dérangeant. Cependant, cela attisait sa curiosité. Il scrutait le sorcier de ses yeux bleus perçants, le sondant du regard, comme lisant son âme. Cela lui donnerait une raison de travailler des techniques nouvelles. De la même manière qu'il aurait des ordres à suivre.

C'était une chose qui, ironiquement, lui manquait terriblement. Outre la Foi, il n'avait rien d'autre pour se plier. Déstabilisé par cette soudaine "liberté", Vasile ressentait le besoin d'obéir à une cause concrète.

« ...je suppose que vous ne pouvez me dire clairement quels sont les pratiques du clan. » il s'agissait de sa réflexion, murmurée d'une voix basse, plutôt que d'une question. Néanmoins, cela lui permettait de se mettre à l'épreuve. Pourrait-il se plier à des exigences à l'aveugle ? Il l'avait tellement fait de son vivant, même s'il avait été formaté, inconsciemment, au préalable, qu'en serait-il maintenant ? Vasile avait confiance en sa propre loyauté et sa capacité à obéir.

« Mais, si mes compétences sont à la hauteur de vos attentes ... » Le prêtre manqua de saluer son interlocuteur d'un geste militaire, de peu. Il se figea alors, les dos droit, les épaules carrées,les bras strictement alignées le long de son corps, le menton haut, le regard fort. « ... je serai honoré de servir le clan des Peintures. » fermant les yeux, il baissa la tête. C'était un salut comme un autre, peut-être moins militaire, il l'espérait. Vasile ressentait quelque chose d'étrange, une chaleur au creux de son torse, sans qu'il puisse donner de nom à cette impression. Il était comme soulagé, ou comme s'il venait de prendre une goulée d'air après une interminable apnée.

De la fierté. C'était cela. Et le plaisir de retrouver quelque chose de familier.



680 mots 5 Rubis MT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeck Skyhigh
Sorcier
Sorcier
avatar

Messages : 1518
Date d'inscription : 06/09/2013

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Gardien des esprits
Place dans votre clan: Chef des peintures

MessageSujet: Re: Ashes to Ashes, Dust to Dust and Recruitment [private Vasile]   Lun 18 Nov - 18:53

Le Huckster revint à la réalité et plongea son regard dans celui de son vis-à-vis. À l'attitude de ce dernier, il ne put s'empêcher d'esquisser un large sourire amusé.  Bien qu'il soit respectueux tout de même d'un homme de l'armée. Mais Zeck voulait avant tout mettre tout de suite les choses au clair. Il leva la main pour faire signe au prêtre de ne pas être aussi formel dans son salut et calmement il lui expliqua tout ce qu'il devait savoir pour le moment. Car oui, contrairement aux autres clans, les Peintures étaient neutres et surtout n'étaient pas aussi nombreux. Leur nombre se comptant simplement sur les doigts d'une main, pour l'instant.

" Ne soyez pas aussi formel, je ne suis pas un chef militaire... Je ne vais pas vous cacher que contrairement aux autres clans, nous ne nous comptons que sur les doigts d'une main pour l'instant. Et que nous sommes en vue de mettre en place certaines règles, tout comme en changer d'autres. J'apprécie que vous soyez aussi volontaire pour rejoindre le clan alors je dois vous mettre un peu au parfum... Je ne suis en poste que depuis très peu de temps. Mais je veux que tous les membres qui soient recrutés sachent que le clan est, et restera le plus neutre et le plus impartiale des deux autres. Les membres devront donc agir sans prendre part quoiqu'ils décident de faire. J'assurerais une protection envers et contre tout à mon clan, mais aussi aux neutres qui demandent de l'aide, même s'ils ne font pas partie des peintures. Ce qui implique un respect envers les méritants. Bien entendu, contrairememt à ce que l'on dit, aucun membre de mon clan ne sera envoyé comme jouet à cette "tâche" de chef des peines, parce que je ne l'aime pas. Et qu'il tape sur les nerfs de presque tout le monde. Moi d'autant plus"

Il marqua une pause pour bien laisser Vasile assimiler ce que le sorcier lui disait. Il leva les mains pour les poser sur ses hanches et reprit le cours de la conversation. Il calma sa colère qui lui montait aux narines à penser à Taki mais en même temps comment ne pas avoir envie de lui botter le cul à cette allumette rousse?! Une ombre de colère passa rapidement sur le visage du Huckster pour ensuite laisser une totale impassibilité.

"De plus, je suis assez grand pour punir mes subordonnés tout seul s'ils n'obéissent pas à un ordre qu'il soit direct ou transmis par un supérieur hiérarchique."

Plus il parlait, plus des principes et des idées pour le clan se formaient dans sa tête. Si les peintures étaient neutres et que Zeck voulait en tout et pour tout que ses membres agissent dans la neutralité et l'impartialité la plus totale, pourquoi ne mettrait-il pas en place une sorte de police. Un peu comme dans son époque. Devenir Marshall et s'occuper de régler des problèmes? C'était une chose qu'il gardait pour lui. En attendant de discuter de ça avec son bras droit et surtout d'en parler avec les autres chefs de clan. Après tout pourquoi pas. Ça pourrait l'occuper et il pourrait s'assurer de faire en sorte qu'il n'y ai jamais de guerre avec ça. Il devait avant tout en parler aux chefs, et surtout, l'ancienne générale des peines qui était devenue négociatrice. Peut-être qu'elle accepterait la proposition. Il leva alors une main et désigna avec ses doigts trois points importants pour le clan qu'il se mit à expliquer avec un regard autoritaire et sans faille. Il avait souvent prit cet air sérieux et froid lorsqu'il devait faire son travail seul. Et gérer les foules en fureur lorsque les choses n'allaient pas. Cependant, on sentait une totale neutralité sur son visage.

"Respect, loyauté, neutralité, ce sont les trois choses simples que je demande. Vous pourrez faire ce que bon vous semble tant que vous respectez ça. "

Il baissa son bras et sourit ensuite en regardant le prêtre, même s'il savait que ce sera dur pour celui-ci, Zeck était du genre à s'amuser aussi autant qu'il le peu et profiter des bons moments de la vie -ou la mort selon le point de vue- et c'est ce qu'il voulait faire comprendre à Vasile.

"Bien entendu, je ne suis pas un bourreau, ni un général qui prend tout au sérieux. J'aime m'amuser et je ne ferais chier personne sur des règles débiles autres que celles que je viens de citer. Et surtout, gardez bien en tête qu'il ne s'agit pas d'un clan militaire. Il y a de toutes sortes de personnes au sein du clan, mais j'ai été au service de mon pays pour faire appliquer la loi à ceux qui ne la respectaient pas. Alors je comprends un peu votre point de vue."

Parfaitement, même s'il savait ce qu'était l'armée pour avoir travaillé tout de même avec la cavalerie et avoir entendu beaucoup d'histoires de son supérieur sur la guerre de sécession il n'avait aucunement envie que tous ses membres soient coincés par des principes militaires. Chacun pouvait agir comme il le voulait et il ne blâmerait personne. Le sorcier réfléchit un instant en sondant du regard Vasile.

"Dites-moi? Vous ne semblez pas avoir beaucoup usé de votre force dans votre vie antérieure. Seriez-vous plutôt rangé dans le stratagème?"

Si c'était le cas, Zeck allait s'en réjouir car il avait besoin d'une autre tête pensante dans le clan. Et Vasile pourrait bien entendu être le parfait candidat à ce poste. Zeck pourrait alors lui confier le rang de général. Et ainsi il pourrait, et avoir ses avis, et entraîner m'sieur l'prêtre pour qu'il soit aussi fort en réflexion qu'au maniement d'arme ou de maîtrise à main nue. Il voulait que ses membres sachent avant tout se défendre avant de défendre les autres, surtout s'ils avaient un rang aussi élevé.

964 mots 5 Rubis MT

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vasile Lupesco
vampire
vampire
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 06/10/2013

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Prêtre
Place dans votre clan: Neutre

MessageSujet: Re: Ashes to Ashes, Dust to Dust and Recruitment [private Vasile]   Mer 27 Nov - 18:18


Vasile redressa la tête et écouta avec attention. Même si le sorcier lui demandait de ne pas être aussi formel, il avait cette habitude. Bien que ses membres étaient relativement crispés, il joignit les mains dans son dos, espérant par cela avoir l'air plus "détendu" que tantôt. De ce qu'il entendait, soit le clan était neuf, soit les changements de postes récents le rendait comme tel. Vasile comprenait mieux que des règles avaient encore à se mettre en place comme d'autres étaient à modifier. Il nota la colère sous-jacente de l'autre homme. Lui-même n'avait jamais rencontré le chef des Peines, ainsi, il n'avait aucun avis le concernant.

Le vampire hocha faiblement la tête à l'entente des trois préceptes : « Bien. »
Il ne craignait pas de manquer de loyauté, ni même de neutralité. En revanche la notion de respect lui faisait poser quelques questions. S'il s'agissait de respect envers le clan, il comprenait. Cela était normal après tout. Peut-être aussi envers les autres clans, puisque cela serait étroitement lié à la neutralité. Il est préférable de ne point froisser autrui lorsque l'on risque de lourdes représailles. Bien que Vasile n'avait dit ouvertement qu'il était dans la Milice de son vivant, il se senti visé lorsque le sorcier précisa qu'il ne s'agissait pas d'un clan militaire. Il faut dire que ses termes avaient sans doute été assez équivoques pour le faire comprendre. Néanmoins, même si Zeck affirmait aimer s'amuser et qu'il ne voulait séquestrer ses membres dans des règles, il serait difficile pour Vasile de "relâcher la tension". Observateur, habitué à s'occuper des problèmes de révoltes ou de rébellions au sein d'une autorité, il ne pourrait sans doute s'empêcher de scruter les agissements des membres ou de toute personne s'intéressant de trop près au clan : simple mesure de sécurité. Ce ne serait pas réellement encadrer les autres membres, puisqu'il laisserait agir à leur guise, de plus, il se connaissait assez discret pour ne pas se faire remarquer, sinon, il serait mort bien plus tôt.

Vasile haussa un sourcil à la question, il ne s'y attendait certainement pas.
« Mh ... et bien ... » pensivement, il posa son regard sur l'autel drapé de blanc avant de retourner ses yeux vers le sorcier « ... j'ai eu droit à un entrainement, comme il était d'usage. Néanmoins, j'étais de constitution fragile de mon vivant, alors je dois bien reconnaitre que l'on m'attribuait régulièrement d'autres tâches plus ... administratives, ou encore stratégiques. »
Les longues études de dossiers, il les connaissait. Vérifier les papiers, les informations concernant une ou plusieurs personnes. Grâce à son contrat d'informateur de la Sécuritate et ses études, il avait pu toucher aux différentes méthodes d'investigation de présumés opposants au Régime. Il fallait prévoir le terrain, répartir les tâches, éloigner les civils. Il était vrai que cela était plus passionnant que des travaux de douane, quand bien même il aurait préféré se trouver dans l'action.

« Il s'agissait beaucoup de vérifications d'informations pour la sûreté. Les évènements m'ont appris que les troubles peuvent survenir de partout, même au sein même d'une organisation. » Il eut un léger froncement de sourcils. Il ne savait que trop bien comme certains peuvent laisser divaguer leurs pensées au risque de se retourner contre l'autorité. Autorité même qui veille à leur sécurité.

« Il y a aussi palier à tout imprévu lors d'une opération. Pour tout ceci, il faut agir rapidement, efficacement. Laissez un grain entre les rouages et toute la machine termine de s'enrayer. » Il inspira, lentement. Vasile repensait à ce que Zeck avait dit, il avait été au service de son pays. Soldat ou policier, c'était la même chose aux yeux du vampire, quand son pays était régi par la Milice uniquement. Il agita vaguement la main : « Mais tout ceci, vous devez déjà le connaître, je suppose. »



633 mots +5 rubis par MF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeck Skyhigh
Sorcier
Sorcier
avatar

Messages : 1518
Date d'inscription : 06/09/2013

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Gardien des esprits
Place dans votre clan: Chef des peintures

MessageSujet: Re: Ashes to Ashes, Dust to Dust and Recruitment [private Vasile]   Jeu 28 Nov - 7:27

Zeck eut un sourire ravis en écoutant les propos du prêtre. Ce dernier avait bien eut un service militaire, même s'il semblait assez jeune pour en avoir reçu un, mais après tout il n'y a pas vraiment d'âge pour recruter, surtout si on veut faire un massacre... Enfin à son époque en tout cas à 14-15 ans on pouvait être désigné pour aller "sauver" son pays contre la confédération ou les indiens. Bref le plus souvent, c'était les irlandais et autres immigrants, tout bonnement débarqués des navires qui recevaient l'identité américaine lorsqu'ils signaient pour l'armée et qu'ils partaient pour le front à peine eurent-ils posé le pied à terre. Histoire de leur faire croire les bonnes grâces du nouveau continent. Bref heureusement, Zeck n'avait jamais été appelé, trop jeune pour aller se battre à l'époque puis après il avait d'autres chats à fouetter en devenant adjoint Marshall fédéral.

Il ne pouvait que trop bien comprendre qu'au sein même d'une organisation ou d'un état il y avait toujours le petit grain de sable qui foutait la merde dans la machine, comme si bien cité par Vasile. Il ricana légèrement et secoua la tête par approbation.

"Ho ça oui! Entre le recensement de l'état à ma charge, les traques de hors-la-loi et autres, remplir les paperasses, et subvenir à la sécurité et au besoin des citoyens, j'étais bien servi."

Il regarda le prêtre droit dans les yeux et croisait les bras contre lui. Étant donné le curriculum vitae du petit brun, le Huckster avait tout intérêt à lui proposer le poste de général. La deuxième tête pensante du clan après Yukia. Et surtout un observateur et un calculateur qui semblait être hors pair. Il serait parfait.

"J'ai bien besoin d'un p'tit gars comme vous, observateur, et bon calculateur au sein du clan. C'est pourquoi je vous propose le poste de général. Et, si vous êtes d'accord, vous passerez des tests et un entraînement intensif pour que vous soyez aussi avisé dans la réflexion qu'au combat. Comme vous disiez tout à l'heure, il faut s'attendre à tout. Et je ne veux pas que mes membres se fassent prendre de court par quelque chose qui les dépasse."

Il laissa un blanc, laissant le temps à Vasile de réfléchir. Il aurait d'autres choses à lui dire si toutefois il finissait par accepter, comme le fait qu'il aurait également droit à une bague qui lui permettrait d'entrer au château comme bon lui semblera s'il acceptait le rang de général. Car oui, le clan des peintures avait sa particularité, chaque bague avait une couleur pour le rang et surtout un symbole unique à son porteur pour ouvrir la porte. Mais ca, il en reparlerait lorsqu'il fera réellement parti du clan, car la bague apparaît à chaque membre nouvellement recruté. C'est Yukia qui allait être contente qu'il ramène une nouvelle tête au bercail. Mais d'ailleurs, ils avaient parlé de nature un peu plus tôt, laquelle était celle de Vasile?

"Je me permets de te tutoyer si tu veux bien, et tu peux faire de même." Il leva la main en inclinant la tête comme pour balayer un nuage. Au diable les formalités et puis c'était pas son genre de vouvoyer... Bon Okay, avec son chef et le président des États-Unis c'était différent. Mais maintenant c'était lui le patron alors il voulait qu'on le tutoye. Ca faisait trop vieux jeu sinon. Il redressa la tête et fixa le jeune homme.

"Je reviens à ce dont nous avions parlé tout à l'heure, à propos de ta nature... Qu'est-ce que tu es devenu en tombant ici?"

Pour sa part il était resté tel qu'il était. Huckster, en l'occurence sorcier. Même s'il n'utilisait plus la force des démons en gagnant un jeu spirituel avec eux il utilisait bien autre chose et l'environnement ici devait permettre bien des choses qu'on ne pouvait faire ou se permettre de faire sur terre. Et ses sorts étaient bien plus redoutables, et sans contrecoup dès qu'on les maîtrisait. En fonction de ce que le prêtre répondra il faudra s'arranger pour avoir ce qu'il faut au château.

673 mots +5 rubis par MF

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vasile Lupesco
vampire
vampire
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 06/10/2013

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Prêtre
Place dans votre clan: Neutre

MessageSujet: Re: Ashes to Ashes, Dust to Dust and Recruitment [private Vasile]   Sam 18 Jan - 19:54

Les paroles de son vis-à-vis le confortaient dans l'idée qu'il fut membre d'une Police. Il était honoré que l'on eu besoin de ses services, cependant, un léger sentiment de surprise le tint face à la proposition. Général. N'était-ce pas un poste possédant une importance non-négligeable ? Même s'il fallait qu'il s'y entraine (ce qui était normal après tout), le fait que l'on songe à lui à un tel rôle le surprenait autant que cela attisait sa fierté. Gonflé d'un enthousiasme particulier, celui qui soufflait qu'il ferait de son mieux, dans le plus grand des sérieux, passé la stupeur, il y trouvait son contentement.

« Je suis honoré que vous suscitiez mon besoin pour ce poste. » Vasile hocha la tête « Je m'entrainerai. » affirma-t-il avec conviction. Sous-entendant qu'il s'esquinterait. Le vampire n'était pas le genre d'homme à lambiner et pour le mérite d'un travail, il était prêt à suer sang et eau, à se briser s'il le fallait. La fatigue ne l'effrayait pas plus que l'usure physique et mentale. Après tout, il avait été acclimaté de son vivant à se préparer au pire. Aux vues des tensions dans son pays natal, à n'importe quel moment il aurait pu être arrêté à cause d'une fausse accusation. Peut-être même que s'il n'était pas mort, il aurait connu la moiteur et l'étranglement des interrogatoires de la Securitate. Ceux-là même auxquels il avait assisté en de rares occasions. Les méthodes plus diverses que variées apprenaient au plus solide des hommes à se fissurer douloureusement. Peut-être même qu'il aurait été envoyé en camp de travail, le temps de l'enquête. Non, ce n'était certainement pas la rudesse d'un entrainement qui le ferait flancher. « Il s'agit de quelque chose de logique en effet. Il faut toujours se tenir prêt. »

Un léger haussement de sourcil, lorsque Zeck lui proposa de le tutoyer « A votre convenance. » Il n'était pas particulièrement pointilleux sur le fait qu'on le tutoie, lui. Sauf si cela portait atteinte à une image qu'il devait entretenir. Lors d'une investigation, il aurait été fort contrarié qu'un civil le tutoie. C'était mauvais, autant pour son autorité que pour celle de la Police. Ici bas, en Inferni, ce commandement n'entrait plus en vigueur, du moins, semblait-il. « Si cela ne vous dérange pas, je préfère vous vouvoyer, néanmoins. » La réciproque n'était pas vraie. Fidèle à ses principes et ses habitudes strictes, Vasile ne pouvait se permettre d'appeler familièrement la première personne croisée, quand bien même celle-ci l'y aurait invité.

Le prêtre inspira longuement et silencieusement à la question. D'un mouvement imperceptible, il se mordit l'intérieur de la joue, avec force. Même si ce qu'avait dit son vis-à-vis était vrai, quant à ne pas renier ce que le destin avait pu "offrir", il ne pouvait décidément pas voir sa nouvelle forme comme un bénédiction. Une sensible crispation gangréna ses membres puis il annonça tout d'abord « Voyez cela comme une blague en fonction de mes croyances ou bien du fait que je sois natif de Roumanie... » comme une tentative d'alléger l'atmosphère qu'il craignait d'avoir tendu de par sa sourde colère « ... mais je suis devenu vampire. Le comble aurait sans doute été que je devienne démon. » Pour un croyant et nouvellement prêtre comme lui. D'un geste machinal et mesuré, il rejeta certaines de ses mèches noires de devant son visage. « Cependant, je n'ai encore dévoré personne. » L'humour était à peine perceptible, cinglant. Vasile n'avait jamais été  connu comme une personne amusante. Mais il grinçait de certaines paroles comme celles-ci qui auraient pu le tendre à sourire, s'il n'était pas si sérieux de nature. Progressivement, il veillait à détendre ses épaules.

« Et vous ? ...je suppose que vous êtes un sorcier ? Ou quelque chose d'approchant. » Il pouvait se tromper, après tout, il n'était pas coutumier de ce genre de choses.

640 mots + 5 rubis par MF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeck Skyhigh
Sorcier
Sorcier
avatar

Messages : 1518
Date d'inscription : 06/09/2013

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Gardien des esprits
Place dans votre clan: Chef des peintures

MessageSujet: Re: Ashes to Ashes, Dust to Dust and Recruitment [private Vasile]   Jeu 23 Jan - 22:04

Zeck ferma les yeux et sourit à l’approbation du prêtre. Honoré, c’était le mot effectivement, surtout que le sorcier désirait avant tout avoir quelqu’un de compétent et de calme, un calme impérial et un sérieux sans précédent pour faire remonter la balance sur les autres membres qui étaient on peu plus excités et parfois intenables… Enfin il pensait surtout au caractère bien trempé et foufou de Yukia. Lily en l’occurrence était plus calme et plus discrète.  L’ex Adjoint Marshall haussa un sourcil et hocha la tête aux paroles du prêtre. Il savait qu’il mettrait tout de même un temps avant de lui faire pleinement confiance. Mais déjà, il savait que Vasile serait quelqu’un d’assidu et de sérieux.

« S’entrainer ne fait pas tout. Je ne veux pas que tu te tues à la tâche. » Il sourit, un certain éclat dans son regard azur. « Je veux que tu saches aussi que moi, comme les autres membres des Peintures, considèrent le clan comme une famille. Leur Famille, ce qui, je peux le comprendre parfaitement, peut être difficile à intégrer venant de personnes qui ont eu quelques différents avec ce principe. Ça ne sera pas facile tous les jours et je peux le comprendre. Alors surtout, n’hésite pas à m’en faire part si il y a quoi que ce soit. Nous sommes comme une famille, mais c’est avant tout aussi un clan, encore jeune, certes, mais raison de plus pour commencer à le peaufiner et à l’affirmer comme tel.»

Le Huckster savait que même si pour l’instant le clan ne comptait que trois personne avec un petit ange bleu très timide et pratiquement invisible, il savait qu’avec Yukia, c’était avant tout un lien proche de celui de la fraternité qui les unissait tous les deux. Petit à petit, ils devraient se comporter comme de vrais dirigeants de clans s’ils voulaient faire grossir leurs rangs en cas de problème.  Et régir des règles simples mais utiles pour le clan. Autre que les trois qu’il avait cité plus tôt au prêtre.

Le sorcier croisa les bras contre lui et ferma les yeux tout en écoutant les propos de Vasile quant au tutoiement. Comme bon lui semblait. S’il n’était pas à l’aise pour le tutoyer, pour l’instant ce n’était pas bien grave. Et puis c’était normal d’avoir du mal avec un étranger. En revanche pour Zeck, ça lui était assez facile. Étant donné qu'il était un peu plus vieux que lui. Enfin, c'est ce qu'il pensait en tout cas.

« Fait comme il te plaira, prends ton temps… » Il sourit et rouvrit les yeux en fixant Vasile. Puis il se frotta sa barbe naissante en fronçant les sourcils.

Comprenant la faible boutade sur l’ironie du sort qui était bel et bien présente chez le prêtre Vampire. Effectivement, c’était le comble pour un croyant que d’arborer un corps nouveau en tant que créature maléfique ne se nourrissant que de sang. Zeck compatissait. Et laissa échapper un légère feinte de rire brève. Mais un léger sourire tout en ayant un regard pour le moins sérieux. Effectivement, Vasile était assez médiocre niveau blagues.

« En effet, c’est le comble pour un prêtre ou même un croyant que de renaître sous l’apparence d’une créature soit disant damnée » dit-il en accentuant bien sa phrase avec la mimique gestuelle qui allait avec. « Mais ça n’est pas nouveau dans l’histoire humaine, crois-moi. »

Et il s’y connaissait un peu, combien de personnes qui avaient une foi inébranlable finissaient par être possédées par des manitous et au final ne jamais s’en sortir. Pour lui, la foi était quelque chose de profond et de personnel, étant Taoïste plus qu’une autre religion, il préférait suivre la "Voie", le Dai et avoir foi en lui-même plutôt qu’en un être qui n’existait probablement pas. Il préférait croire aux véritables forces que la nature pouvait procurer que de croire en cet être invisible et inexistant. Enfin, c’était surtout son point de vue à lui. Et pourtant, il avait vu des croyants qui chassaient les abominations par la force de leur foi envers leur seigneur. Mais pour lui, c’était plutôt une forme exagérée des dons avec lesquels ces croyants étaient nés, rien de plus. L’évolution de l’homme ne date pas d’aujourd’hui. Bon, pour ce qui est de le nourrir ça n’allait pas être difficile, mais si il réagissait comme avait réagi Balthazar à l’odeur de la nourriture ça allait être dur pour lui. De plus, étant donné que le petit Balthi était venu pour faire la peinture au château, Zeck avait pris d’avance un bon stock de sang. Donc pour l’instant, ce n’était pas les poches de sang qui manquaient dans le tiroir à légumes du frigo. Zeck baissa les bras et vint poser sa main sur l’épaule de Vasile et lui lança un regard stoïque.

« Je suis désolé pour ton nouveau corps, mais je te rassure, tu ne dévoreras personne avant un bon bout de temps…  Dans tous les cas, bienvenu chez les Peintures Vasile. Tu es officiellement membre. Et pour ce qui est du rang, je vois ce dont tu es capable et je t'entraine et après tu prends réellement ta place, ça te va ? »
Il attendit un instant, le temps que Vasile réponde avec ce même petit sourire aux lèvres. Hochant faiblement la tête par la suite, et enleva sa main pour commencer à marcher en direction de la sortie puis alla s’installer sur un des bancs près de celle-ci. Croisant une jambe sur l’autre et dépliant les bras sur les dossiers des bancs, il lançant un regard au prêtre en souriant toujours de bonne humeur.

« Je suis mort Husckter, et je suis revenu ici Sorcier effectivement… En gros je n’ai pas tellement changé de phase. Je suis resté tel quel. À quelques différences près. »

Son sourire cessa alors qu’il commença à partir dans ses songes et il vint s’appuyer sur ses genoux en regardant la rosace au-dessus de l’autel derrière le Christ crucifié. Laissant un blanc légèrement tendu dans l’audience. Son époque était désormais très loin mais il ne pouvait s’empêcher de la gratifier et de l’honorer dès qu’il le pouvait. De plus il était mort et il n’avait plus aucun lien avec le monde du dessus désormais. Malgré ça, il restait nostalgique à ce passé si court et pourtant si enrichissant qu’il avait vécu. Lorsqu’il refit surface il se redressa et frappa sur ses genoux de la paume de sa main et se redressa. Il fallait qu’il se change les idées et qu’il prenne un peu l’air. Pourquoi ne pas proposer à Vasile de l’accompagner pour qu’il puisse voir le château et les alentours ? Retrouvant son sourire perturbant, Zeck riva ses yeux azurs sur ceux de Vasile.

« Que dirais tu d’une petite promenade, histoire que je te montre le quartier nord et le château du clan ? »

1138 mots +5 rubis par MF

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vasile Lupesco
vampire
vampire
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 06/10/2013

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Prêtre
Place dans votre clan: Neutre

MessageSujet: Re: Ashes to Ashes, Dust to Dust and Recruitment [private Vasile]   Sam 19 Avr - 12:50

Bang Bang (My Baby Shot Me Down) by Nancy Sinatra on Grooveshark
Il semblerait qu'il ne s'était pas trompé. Même s'il ignorait ce qu'était un Husckter, Vasile était capable de deviner les points en commun en matière de sorcellerie. Il s'agissait du genre de terme et d'univers qui lui était bien lointain. La magie s'apparentait à des légendes de vieux livres, quand ceux-ci n'avaient été brûlés. Ou bien de dires de vieilles femmes aux doigts crochus. Le terme, par essence ou habitude, n'avait jamais évoqué quelque chose de bon. Il avait eu vent d'êtres que l'on nommait "sorcières" qui furent brûlées au nom de la bonne Foi de Dieu. Pourtant, il avait toujours vu la religion cachée, murmurée, trouble, comme une chose à ne pas pas ébruiter. Enfant, le mystère émerveillait. Tout comme les croyants auront brûlé les hérétiques, les militaires fusillaient les rassemblements. Il s'agissait d'une boucle, d'un serpent se mordant la queue. S'il ne pouvait en être autrement, c'est que ce genre de choses était la normalité vraie. Et d'une certaine manière, la religion était une autre forme de sorcellerie. Ce mot-là, en revanche, n'avait jamais pu l'effrayer.
Par essence ou habitude.
Il ignorait que l'ironique fatalité n'était peut être pas seule. Que les crocs les plus dangereux n'étaient pas ceux que l'on avait le plaisir d'admirer. Qu'il avait vécu dans le besoin d'autrui alors qu'il tendait à se considérer lui-même comme solitaire. Vasile omettait ce désir de se rendre utile, de s'éventrer pour une cause, une croyance. Un trou béant dans son espace, aspirant ceux qui gravitaient autour de lui pour s'en nourrir et croître encore. Une sangsue. Néanmoins, pour lui, ce n'était pas la même chose. D'une pensée manichéenne, persuadé que l'un était bon, l'autre, forcément mauvais. Il y mettait une barrière insondable, refusant d'y voir un quelconque lien. Méprisant le frémissement de ses chairs lorsqu'il avait bu, pour la première fois, du sang humain.

« Il n'y a pas à vous excuser pour cela. De toute manière ,je n'ai aucune intention de dévorer qui que ce soit. Et je vous remercie. » il inclina la tête légèrement quand Zeck lui souhaita la bienvenue. Il se redressa par la suite « Cela me va. » c'était évident pour lui qu'il n'atteindrait pas cette place d'un claquement de doigts, au bon vouloir. Vasile devait le mériter.

Il l'avait suivi du regard avant d'emprunter ses pas , tandis qu'il s'éloignait vers la sortie avant de s'installer sur l'un des bancs. Vasile était resté debout, l'observant, les mains dans le dos. Le corps figé à la manière d'une statue. Tout en poursuivant la conversation, il cogitait. Quelque chose l'avait titillé mais, il était incapable de poser le doigt dessus. Le vampire ne détourna le regard que lorsqu'il vit son vis-à-vis se perdre dans ses pensées, ses souvenirs sûrement, par pudeur et respect. Le claquement de la paume de la main sur le pantalon du sorcier le fit tourner la tête dans sa direction à nouveau, alors que celui-ci se levait.

« Je dirai qu'il s'agit d'une proposition respectable. J'en serai heureux. »

Il était normal, là-aussi, qu'il découvre le site du clan auquel il appartenait à présent. Vasile ne craignait pas de manquer de prendre ses marques. Il se savait capable de s'acclimater à différentes situations. De plus, il était curieux de connaître quel genre d'endroit il en retournait. Le vampire avança vers la porte et la poussa, tenant le chambrant pour laisser passer le sorcier. Soudainement, il réalisa ce qui l'avait troublé. Il repensa au pamphlet au sujet de la famille. Du lien entre les différents membres du clan. Consciemment, il n'avait songé à rien de particulier, comme n'ayant aucun commentaire à ce sujet, peut-être trop éloigné de ce type de relation qu'il ne pouvait qu'imaginer.

Mais, il se souvint.
Il se rappela d'un temps où il avait une petite sœur. Et le discours lui paru bien moins étrange.

631 mots +5 rubis par MF

FIN DU SUJET
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ashes to Ashes, Dust to Dust and Recruitment [private Vasile]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ashes to Ashes, Dust to Dust and Recruitment [private Vasile]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ashes to ashes
» 40k Dust Contest, courses de motos au 41e Millénaire...
» DUST TO DUST א d.l.
» Faeryl + ashes to ashes
» ashes to ashes (nour)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inferni, ville des enfers :: Flood et jeux :: Archives RP-
Sauter vers: