On nait avec une âme d'ange... On meurt avec un cœur de démon. Bienvenu en Inferni.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

INFERNI FERME SES PORTES POUR LES ROUVRIR SUR LE TOUT NOUVEL ENFER

>>>ICI<<<

VENEZ NOMBREUX!

Partagez | 
 

 Diphtongue dans la masse dansante [Balthazar + Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Vasile Lupesco
vampire
vampire
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 06/10/2013

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Prêtre
Place dans votre clan: Neutre

MessageSujet: Diphtongue dans la masse dansante [Balthazar + Libre]   Dim 10 Nov - 18:24

[ <- Suite de Subtilités infernales et crocs pointus ]


Vasile ne savait plus depuis combien de temps il voulait fuir. Au clin d'œil ? Quand il avait remarqué que l'autre vampire le regardait marcher d'une manière ...disons peu orthodoxe ? Ou bien quand ils étaient arrivés au M69 qui s'avérait être une boite de nuit ? A moins que ce ne soit depuis qu'ils sont entrés. L'ambiance était trop lourde, trop oppressante au gout du vampire. Il n'avait jamais traîné dans ce genre d'endroits. De toute manière, cela aurait été mal vu et sa réputation aurait pu en pâtir. Vasile n'aimait pas ce genre d'espace encombré où les corps se heurtaient avec facilité, où il ne se sentait plus respirer. Il avait déjà chaud rien que d'y penser. Cependant, le prêtre ne pouvait pas fuir. Ce n'était pas son genre. Alors, il resterait, imperturbable, même s'il avait espéré un bref instant qu'on ne le laisserait pas entrer, lui et son air fermé. Le temps de s'y rendre, le soleil était bien couché et la musique faisait déjà vibrer les murs et les tympans.

Pitié, pourquoi lui ?

Le vampire prit le soin de ne pas s'éloigner de son collègue. Il n'était déjà pas à l'aise dans un tel endroit, il ne le serait sans doute pas plus s'il perdait son seul repère. Il priait aussi pour qu'on ne vienne pas le coller s'il était avec une tierce personne. Il priait très fort pour cela. Vasile avait fini par suivre Balthazar, il ne connaissait pas la boite de nuit (et n'avait aucune envie de la connaitre finalement) et ignorait dans quelle direction aller alors, il restait sur les talons de l'autre. Le brun se demandait même comment on pouvait rester dans ce genre de lieu sans retapisser les murs de ses chairs cérébrales : peu habitué à de tels décibels, une migraine commençait déjà à pointer le bout de son museau. La réflexion progressant, Vasile se disait qu'il n'avait rien à faire ici, si ce n'était suivre par pure politesse. Il n'allait certainement pas boire de l'alcool (il n'aurait pas pu de toute manière), ni danser et encore moins ... erf, draguer.

Vasile se fit vaguement bousculer dans un mouvement de foule et se rattrapa au bras de Balthazar. Non non, pas question qu'il le perde de vue et qu'il se perde lui-même dans ce ... bordel. Il le lâcha ensuite « Ahem, je suis désolé. » pas certain que l'autre vampire l'ait entendu.



402 mots 5 rubis MT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Diphtongue dans la masse dansante [Balthazar + Libre]   Dim 17 Nov - 13:05

On arriva enfin au M69. Je voyais des habitués et des gens que je voyais régulièrement… Héhé j’étais vraiment dans mon monde. J’étais heureux que l’enfer ait ce genre d’endroit surtout. J’appréciais la musique et les corps qui se touche, qui se frôle ou quand on se rentre dedans pas accident. J’y étais habitué, mais bon, je voyais bien que Vasile ça le gênait. J’essayais donc de lui éviter ce genre de situation. Je le dirigeais doucement essayant qu’il ne rentre dans pas trop de monde et surtout que personne ne se frotte contre lui de manière trop intime. Puis je passai devant le laissant me suivre, j’essayais de le diriger du mieux possible vers un endroit où l’on pourrait s’assoir et être un petit peu tranquille. Ce soir il y avait du monde, vraiment beaucoup de monde, je ne sais pas pourquoi. Puis je le sentis se rattraper à mon bras et je le regardai. Il s’excusa et je ris doucement.

Je lui pris la main enlaçant nous doigts ensemble et je le tirais doucement vers moi et je lui murmurai à l’oreille.

- Bienvenue dans le lieu de tous les péchés ou plutôt dans mon monde.... Si tu ne vois pas ce que je veux dire regarde autour de toi…

Je ris doucement et je lui montrais ce qu’il se passait réellement ici. Pas uniquement de la musique et de la danse. Je lui montrais un couple de femme qui était entrain de s’embrasser. Puis un couple d’homme qui allait bien plus loin, ils se tripotaient de manière pas du tout innocente. Ils allaient assez loin au milieu de la foule. Je souriais, tout ceci m’amusait. Puis je lui montrais une couple hétéro… qui eux aussi étaient bien partis… ils n’étaient pas les seuls d’ailleurs. Certain dansaient de manière innocente évidement. Mais pas tous.

- Ah ce que j’aime cette ambiance.

Je ris et je le tirais à une table libre plus loin, je le lâchais tout en m’asseyant.

329 mots 5 Rubis MT
Revenir en haut Aller en bas
Lyu Xion
Sorcier
Sorcier
avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 16/10/2013

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: maitre d'arme / Négociatrice
Place dans votre clan: /

MessageSujet: Re: Diphtongue dans la masse dansante [Balthazar + Libre]   Lun 18 Nov - 22:09

Mon corps se déhanchant au travers de la foule, je passais tel un serpent se faufilant çà et là à travers la boite de nuit. Une forte envie de rencontre et de plaisirs, je souriais, la musique ambiante était assez mouvementée pour donner de coquines envies. J’observais dans un coin de la pièce des personnes qui s’étaient isolées pour passer un moment de détente et je souris en passant devant, ils n’avaient pas besoin de se cacher, tout le monde le faisait lorsqu’ils avaient suffisamment d’alcool et de drogue dans le sang, et puis, cette boite était régie par Taki, alors autant rester dans le vice jusqu’au bout. Là j’attrapais quelques petits bonbons qu’un beau démon distribuait avant de continuer ma route pour monter dans les étages, là où je serais plus tranquille. Autant dire qu’on me laissait passer sans faire d’histoires. Je m’installais au bar de l‘étage supérieur et je commandais une boisson spéciale alcoolisée. Je m’adossais ensuite au comptoir du bar en regardant toutes les personnes qui dansaient, s’amusaient, discutaient à des tables. Et puis je vis deux petits gars, dont un assez curieusement vêtu et semblant très mal à l’aise. Je souriais tout en buvant la boisson que le barman m’avait servie.  Quand soudain des hommes vinrent me demander de danser avec eux avec une certaine politesse. Je les regardais de haut en bas avant de leur sourire, finir mon verre et tendre mon bras vers eux pour qu’ils m’emmènent sur la piste. Là je croisais ces deux jeunes, effleurant le vampire plus à l’aise au passage en lui mettant une main mutine et discrète aux fesses tout en le fixant et en lui souriant d’un air aguicheur.  

Une fois sur la piste je commençais à danser,  me déhanchant avec rythme et totalement aguicheuse. Je me collais près des types puis n’ayant aucunement envie qu’ils ne m’accaparent encore je leur fis une petite danse qui avait pour ainsi dire toute l’attention des autres danseurs sur la piste. Car s’approchant trop et voulant être trop avenant je leur fis la leçon avec une jolie prise de flamendo. Et un à terre, l’autre suivait en mouvement ample et harmonieux, glissant dans l’air avec rythme avant de tomber sur le sol dur. Je leur souris et pour me pardonner je leurs lançais un baiser voltigeur avant de me tourner et de laisser les autres se moquer d’eux sur la piste. Un videur vint à ma rencontre et je lui souris tout en me tenant contre lui pour lui expliquer de sortir ces deux types qui avaient trop bu et trop pris de cachetons. Surtout, j’expliquais bien mon point de vue solidarité envers les autres femmes du coin qui avaient envie de profiter de la soirée sans avoir affait à des sangsues violentes. Je quittais ensuite le videur et, lançant un regard aux deux vampires installés je m’approchais d’eux, accaparant une serveuse pour lui commander à l’oreille des boissons, dont deux verres de sang avant de lui mordiller doucement l’oreille et lui mettre la main aux fesses puis repartir dans la direction que j’avais décidé d’aller. J’arrivais alors à leur niveau et je les considérais d’un regard hautain, relevant le menton pour les saluer et posant mes mains sur mes hanches que je plaçais dans une position totalement aguicheuse. J’étais en débardeur améthyste et jupe noire avec de petites ballerines noires. Un léger sourire à eux je les saluais assez fort pour qu’ils entendent.


-Bonsoir les jeunes ? Ça ne vous dérange pas que je m’incruste ?

Gardant le sourire, sourire doux, aguicheur et coquin. Je finis par m’installer lorsque la serveuse revient avec les boissons, je pris les deux verres de sang et je laissais la serveuse déposer mon cocktail sur la table. Tandis que je déposais pour chacun des deux vampires la boisson alléchante face à eux, toujours souriante et laissant bien voir du monde au balcon en me penchant au-dessus de la table pour y déposer les verres, je finis par m’installer près de Vasile. Je voulais le détendre un peu, ce petit m’avait vraiment l’air trop gêné. Il n’avait jamais dû aller dans ce genre d’endroit pour être aussi gêné. Ça devait être sa sainte nitouche de prêtre qui avait élu domicile à la chapelle nouvellement apparue alors. Je posais doucement ma main sur sa cuisse et je m’approchais de son oreille pour lui murmurer d’une voix sensuelle.


-Profites de ta boisson, c’est moi qui offre.


737 mots 5 Rubis MT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vasile Lupesco
vampire
vampire
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 06/10/2013

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Prêtre
Place dans votre clan: Neutre

MessageSujet: Re: Diphtongue dans la masse dansante [Balthazar + Libre]   Mer 20 Nov - 13:16


Le prêtre ne s'était jamais questionné à propos de son physique ni de celui de Balthazar, seulement, à présent que les lumières étaient plus basses, il réalisait la certaine ressemblance charnelle qui les liait. Si le tatoueur était sensiblement plus petit que lui, il était fin d'une manière approchante. Leurs cheveux étaient noirs d'une longueur équivalente, simplement, alors que Vasile les rangeait précautionneusement, Balthazar, lui, donnait l'impression d'être plus ébouriffé. Cela puis, les piercings, les tatouages de l'autre mais surtout ...  ses yeux rouges sang envers les siens, d'un bleu limpide. Lorsque Vasile fut attiré, il eut la sensation qu'un autre lui, une sorte de jumeau démoniaque venait lui souffler à l'oreille. Terriblement perturbant. Dans un frisson, son corps tout entier se crispa à ce contact , retenant son souffle. Il écouta ce que l'autre vampire avait à lui dire et observa, avalant difficilement sa salive bien qu'il faisait en sorte de rester impassible. La proximité avec son vis-à-vis, ainsi que ce qu'il se passait sous ses yeux, c'était insoutenable.

Répugnant.

Cela n'était pas de l'avis de Balthazar qui ricana tandis qu'il l'entrainait plus loin. Vasile se demanda comment il était possible qu'ils soient aussi semblables ... tout en étant parfaitement opposés à la fois. Le prêtre ne préféra rien ajouter à la remarque, cela se remarquait qu'il ne s'amusait pas du tout. Certainement pas. Le visage fermé. Il était assit le dos droit sur la banquette, les mains fermement posées sur ses genoux. Il respirait lentement, pour ne pas se sentir étouffer.

C'est alors que la femme arriva. Non pas une, mais la, puisqu'elle semblait de celles à attirer les regards, chose peu surprenante vu qu'elle avait très ...en forme disons. Elle les salua et leur demanda si elle pouvait les rejoindre. Mais, comme elle posait un verre devant chacun d'eux, Vasile supposa que, quelle que soit la réponse, la femme avait déjà prévu de s'installer, alors il dit un simple et poli : « Bonjour. » en prenant soin de la regarder dans les yeux quand elle se baissa. Ne. Pas. Regarder. Le. Décolleté.
Le vampire avait envie de soupirer.

Était-ce par dessein qu'elle s'était assise aussi proche de lui ? Sûrement. Et ce n'était clairement pas cette main insidieuse sur sa cuisse qui allait le rassurer. Vasile en eut des sueurs froides. Il écouta ce qu'elle lui souffla mais, ayant clairement eu son quota de chuchotement collé-serré au creux de l'oreille pour la semaine -hum le mois- il posa doucement une main sur l'épaule de la femme et la fit légèrement se reculer.

« C'est très généreux à vous. »

Il jeta un bref regard vers Balthazar. Mh, il espérait qu'il ne ricanait pas déjà de le voir dans cette situation. Puis, détourna ses orbes bleues vers le verre de sang se plongeant dans la contemplation de l'objet pour penser à autre chose, oublier l'endroit où il se trouvait. Balthazar se ferait sans doute un plaisir de les présenter de toute manière, à moins qu'il connaisse déjà cette personne ce qui ne serait pas surprenant à la réflexion, s'ils étaient tout deux du même genre.

La soirée serait longue.

 


518 mots 4 Rubis MT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Diphtongue dans la masse dansante [Balthazar + Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Diphtongue dans la masse dansante [Balthazar + Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un soir dans les ruelles de Madorass [libre]
» promenade de nuit dans une salle d'entrainement . (libre)
» Entrée en catastrophe dans les Toilettes des Filles.(Libre)
» Un petit peu de piquant dans la vie au camp [LIBRE]
» "Comme des ronds dans l'eau" {RP Libre} -TERMINE-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inferni, ville des enfers :: Flood et jeux :: Archives RP-
Sauter vers: