On nait avec une âme d'ange... On meurt avec un cœur de démon. Bienvenu en Inferni.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

INFERNI FERME SES PORTES POUR LES ROUVRIR SUR LE TOUT NOUVEL ENFER

>>>ICI<<<

VENEZ NOMBREUX!

Partagez | 
 

 Treize est mon chiffre et la malchance est mon étoile... (Privé Klaw)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Evans D.Taylor
Démon supérieur
Démon supérieur
avatar

Messages : 526
Date d'inscription : 15/12/2013
Localisation : D.T.C

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Emmerdeur Nymphomane
Place dans votre clan: Aucun clan

MessageSujet: Treize est mon chiffre et la malchance est mon étoile... (Privé Klaw)   Lun 24 Fév - 22:18





Foutu chat noir!








Héhé ! C’était amusant de voir une petite demoiselle porter un grand balourd comme moi. Les gens qu’on croisait dans la rue nous regardaient avec des têtes trop drôles. Surtout que j’avais l’air d’être complètement défoncé en plus de grimacer à chaque pas. Elle était gentille la p’tite m’zelle. Je souris à ses commentaires et ses paroles. Elle avait une voix douce et apaisante, même… très réconfortante et sensuelle bien qu’elle ne le fasse surement pas exprès. L’aider ? Je n’avais pas fait grand-chose mis à part nous sortir d’un merdier sans nom. Du reste j’avais été totalement envoûté par la musique. Et puis, faut dire que se la péter en jouant du piano comme un pro ça fait plaisir. Elle me parlait de leurs sens en tant qu’aveugles. Bah, c’est vrai qu’ayant perdu un sens ils compensent sur les autres. Pour eux aussi ça ne doit pas être facile tous les jours. Mais pour ce qui est de l’obscurité, moi elle me rassure plus qu’elle ne me fait peur. Et j’esquissais un rictus machiavélique sur mon visage. Je préférais ne rien dire à ce sujet. Quand Klaw me posa la question sur ce que mon sens du toucher m’apportait en plus comme atout. Avec mon pouce, je caressais le poignet de la miss qui tenait le mien. Doucement, je sentais sa peau douce et agréable. Je l’effleurais à peine et pourtant c’était comme si je la touchais fermement. Puis je souris d’un air taquin et lui répondis.

-Certaines choses très agréables. Rien qu’une caresse dans les cheveux me fait hérisser le poil bien plus vite que je n’en avais l’habitude avant.

Je m’arrêtais un moment, j’avais besoin de souffler un peu. Puis je reprenais ma marche tandis que Klaw m’expliqua l’origine de son surnom, entre autre. Elle m’expliqua que c’était un surnom auquel elle tenait. Mais j’ignorais bien pourquoi… Mais elle était mignonne à me demander de garder mes forces pour marcher plutôt que les dépenser en bavardage. Alors je la guidais et je l’emmenais directement vers le quartier des habitations, au plus proche des sources près de l’hôpital, ça faisait une trotte de chez moi à chez elle mais ce n’est pas grave. Temps que je peux passer du temps avec cette charmante demoiselle ce n’est pas grave.
-Hin ! Si tu y tiens, je t’appellerai Klaw.  

Inconsciemment, je l’emmenais directement vers mon chez moi et je m’arrêtais net et grimaçais douloureusement. Je me tenais les côtes pour me soutenir un peu mais ça me faisait encore plus mal et j’avais vraiment besoin de souffler. Je regardais sur le palier de la porte de chez moi, il y avait mon chat empaillé qui me regardait comme un abruti, quand c’est pas avec ses yeux inexpressif, il m’arrivait de le surprendre avec des expression bien vivantes...
-Eh merde !  M’écriais-je avant de rebrousser chemin et de continuer ma route vers les habitations plus loin. J’en profitais pour décrire les habitations histoire de voir laquelle était celle de Karolyn. Je continuais à marcher jusqu’à ce qu’elle m’indique sa maison. Et en arrivant j’ai eu une étrange surprise. C’est moi où on tournait en rond ? Non, c’était pas ma maison toute tordue. Mais elle était plus propre et semblait être en meilleur état que ma piaule. Le truc c’est que… Qu’est-ce que Treize foutait là !?! Je venais de le voir sur le pas de la porte ! Impossible qu’il ait pu se téléporter bon sang ! alors comment se fait-il qu’il soit là !? Ce chat va me rendre fou !

-Treize ! Qu’est-ce que tu fous ici putain!?  

Je lâchais Klaw et je titubais vers le chat pour l’attraper et le mettre sous mon bras et je m’assis douloureusement sur le petit muret près de la porte.

-Ce chat noir empaillé va me rendre dingue !  
Je ne comprenais pas, et je fermais les yeux pour me concentrer à autre chose que sur la douleur. Je serrais Treize sous mon bras histoire de voir si ce n’était pas une illusion. Mais c’était bien lui. Puis je levais la tête vers Klaw.

-On est arrivé chez toi il me semble ma belle. Besoin d’aide pour ouvrir ?  






698 mots + 5 rubis/MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klaw
Métamorphe
Métamorphe
avatar

Messages : 440
Date d'inscription : 01/02/2014
Age : 21

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Employée aux sources chaudes
Place dans votre clan: Membre du clan des Peintures

MessageSujet: Re: Treize est mon chiffre et la malchance est mon étoile... (Privé Klaw)   Mar 25 Fév - 17:44

Evans lui intima qu'une simple caresse dans les cheveux le faisait frissonner, Klaw tourna légèrement la tête pour laisser rosir ses paumettes en s'excusant de son comportement de tout à l'heure et qu'elle ignorait que c'était à ce point là.
Plus loin, après avoir fait une pause en chemin et reprit la route vers son chez elle. Elle entendit Evans gueuler sur un certain Treize. Lui pétant les tympans par la même occasion

-Si tu pouvais éviter de me hurler dans les oreilles ce serait sympas...

Elle avait serrer les dents, ce n'était pas le moment d'avoir son caractère de vieux chien. Elle appuya sur son oreille un instant tandis qu'il explique que Treize était un chat empaillé. Elle leva les sourcils.
-Laisse-le où il est. Quelqu'un le prendra peut être en passant.

Elle s'approcha de la porte et en enclenchant la porte, elle l'ouvrir un peu trop brusquement pour se la prendre en pleine tronche. Elle eut un geste de recul et se frotta le front en jurant entre ses dents. Elle avait oublié que sa porte avait cette particularité de s'ouvrir dans le mauvais sens.

-Ok, tu peux entrer. Mais laisse le chat là.

Même empaillé, elle savait que ce chat pouvait lui porter malheur. Alors pourquoi l'inviter dans sa demeure ? Karolyn invita le jeune homme à s'assoir dans sa salle le temps qu'elle puisse recouvrir la vue et récupérer sa trousse de secour.
Elle se dirigea dans la salle de bain pour récupérer la carte de la langue, se demandant si connaitre la formule pouvait lui permettre de le faire sans la carte ? Elle l'ignorait. Posant son pousse sur les dorures de la carte elle lu dans sa tête l'incantation qui lui explosa la bouche. La douleur avait encore baissé, mais ce n'était pas toujours mieux. Elle ouvrit les yeux après s'être fait arraché la langue à coup de fourchette. Elle se trouvait devant le miroir, un bleu sur le front, un air ahuri et ses cheveux s'étaient emmellés en un noeud, elle défit alors sa couette pour y passer un coup de brosse rapide et les enroula sur son épaule. Elle prit ensuite le nécessaire de son matériel de premier soin et revint dans la salle.

-Evans, toujours mort vivant ?

Elle pouffa un instant avant de se taire. Cette blague était ridicule.
Elle s'assis et ouvrit la trousse de soin sans faire attention à Evans.

-Tu ferais mieux d'enlever ton haut, que je puisse voir ce que tu as.

Elle souria légèrement, c'était sans doute la première fois qu'elle allait jouer les infermières pour quelqu'un. Pour un homme qui plus est, et la seule chose qu'elle s'était dit à cet instant, c'était que ce sera sans doute la moitié d'un fantasme innachevé. À moitié car le patient n'irai pas lui faire des avances pour la prendre en remerciement. Elle rougit à vue d'oeil. Pourquoi est-ce la seule chose qui te viens à l'esprit ma vielle ? Concentre-toi un peu se blâma-t-elle intérieurement.

-Bon, où est-ce que tu as mal ? Demanda-t-elle en fixant un instant son torse, puis en relevant là tête vers lui. Il n'était pas trop mal foutu pour un homme qui venait de se prendre une poutre.

537 mots + 5 rubis/MP

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans D.Taylor
Démon supérieur
Démon supérieur
avatar

Messages : 526
Date d'inscription : 15/12/2013
Localisation : D.T.C

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Emmerdeur Nymphomane
Place dans votre clan: Aucun clan

MessageSujet: Re: Treize est mon chiffre et la malchance est mon étoile... (Privé Klaw)   Mar 25 Fév - 19:00





Aïe aïe aïe!! Caramba!








C'est quand même fort, j'ai pas vraiment crié, mais il semblerait que les oreilles de Klaw n'aient pas apprécié. Elle aussi avait les sens développés après tout. C'était clair que j'allais laisser cet empoté de chat dehors. Je voulais surtout être tranquille avec la demoiselle. Et je dois dire que la voir se prendre la porte dans la tronche était assez drôle. J'avais presque envie de pouffer de rire mais j'esquissais un simple sourire, c'est plus silencieux. Nan mais je fous quoi moi? À rester le cul assis sur le muret au lieu d'aider une aveugle! Bworf elle se débrouille la petite dame. C'est quand même con de garder sa cécité après sa mort quand même. Je me lève en extirpant un râle de douleur et je la suis à l'intérieur du la maison. Balançant mon chat sur la place par la même. Je savais qu'il irait ailleurs et qu'il s'amuserait à foutre la poisse à quelqu'un qui le récupèrerait. Bref... Je pénétrais alors dans le nid fort douillet de Klaw et je ne fis ni une ni deux, je me posais sur une chaise dans la pièce principale. J'avais trop mal pour me préccuper de la déco ou quoi que ce soit d'autre. Je levais la tête pour observer Klaw dans la salle de bain qui se recoiffait les cheveux. Je lui souris tendrement et l'air pensif. Ouais, j'avais des idées très mal placé en regardant les courbes de son corps très agréables. Y'a pas à dire, cette petite à un corps de rêve, elle aussi... Je suis vraiment au paradis. Je me fixe sur elle alors qu'elle semble avoir retrouvé la vue. Elle me demande de retirer mon haut pour voir oú j'avais mal. Mais j'ai mal partout. Et surtout à... Non là ça va devenir vulgaire... Hum! Je lui souris d'un air taquin.

-Quoi tu veux déjà me voir à poil? On vient à peine de se rencontrer! Lui dis-je en lui lançant un air totalement aguicheur. Mais sans qu'elle ne réponde quoi que ce soit je me redressais pour enlever ma veste - parce que je suis toujours torse nu en dessous et que j'adore mes fringues offertes lorsque je suis tombé ici.- ma veste en cuir descendant lentement le long de mes bras. Je bombais le torse -bien que la douleur me fit grimacer rageusement- pour me dégager complètement, laissant la demoiselle contempler ma musculature ferme et musclée arborant un tatouage dans le dos d'un tigre. Je m'appuyais sur la table pour me redresser de toute ma taille en douillant à mort. Je voulais hurler mais ue me retins. Puis je fermais les yeux et je me tournais doucement vers Klaw.

-En fait, c'est tout mon dos qui me fait mal... Et les cuisses à cause du dos surement...

Ne pas dire qu'il me faut un petit bisou pour tout soigner! Mais je le pense très fort en me mordant la lèvre, de douleur précisons le quand même.






537 mots + 5 rubis/MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klaw
Métamorphe
Métamorphe
avatar

Messages : 440
Date d'inscription : 01/02/2014
Age : 21

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Employée aux sources chaudes
Place dans votre clan: Membre du clan des Peintures

MessageSujet: Re: Treize est mon chiffre et la malchance est mon étoile... (Privé Klaw)   Mar 25 Fév - 20:04






Klaw tira sa langue de reptile pour émettre un sifflement à la taquinerie d'Evans. Voyant qu'il ne s'attendait surement pas à voir une langue pareil elle se rectifia.

-Tu n'es pas le seul à avoir tes petites transformations. A ma mort, j'ai eu droit à des transformations animales. Et ma spécialité semble être le reptile… Pour ce qui est de le fait de te voir nu. Je peux toujours m'arranger pour redevenir aveugle… Mais à ce moment là je ne promet rien quand à la sécurité de ton corps…

Elle disait ça sur une pointe d'humour mais sa voix tourna plus vers un son suave et sensuelle. S'il voulait jouer à qui serait le plus perturbant, ils seraient deux. Klaw est joueuse, tout dépend tout simplement de la personne. Elle avait cette particularité à sonder les personnes d'un rien. Et plus particulièrement depuis qu'elle à retrouvé la vue. C'est sans doute là son pire défaut car nous savons tous que ce n'est en rien le physique qui doit jouer. Et c'est d'autant plus vrai avec le regard. Elle avait cette manie de fondre sous un regard, aussi facile que cela puisse être, elle avait toujours tendance à sonder le regard. La férocité du regard, sa douceur, tout lui plaisait. Cette chose l'attire sûrement car elle n'est plus capable elle-même d'exprimer quoi que ce soit avec ses yeux qui malgré les mille expressions de son visage, ils ne semblent pas réagir d'un pouce. Le regard, et aussi le langage. C'est surement une chose qui peut à tout instant la résigner à tout. Habitué au franc parlé de sa mère et au langage soutenu de son père. Klaw pense qu'avec un regard séduisant et un langage adéquat, ni trop familier et détendu, ni trop strict, sans passer par la case "Je te récites des phrases doucereuses que je ne pense pas". Et elle peut se montrer très agréable. Enfin… Si l'on veut. Karolyn est très "préservatrice" comme le fut son père et l'idée même de baiser pour baiser était inacceptable. Mais séduire était là une chose qu'elle aimait par-dessus tout. Quand on ne sait pas de quoi on à l'air, le plus important et d'au moins prétendre être belle et abuser de son charme spirituel.

Soit, tout ça pour expliquer la raison pour laquelle Klaw réagit comme elle à pu le faire face aux avances d'Evans.

La jeune rousse s'approcha d'Evans pour évaluer les dégâts: En effet, on sentait que la poutre avait était placé comme il le fallait. Son Tigre donnait l'impression d'avoir le pelage sombre tellement l'hématome dans son dos était marqué. Elle compatissait à la douleur d'Evans sur l'instant.

-En effet quand tu te blesses tu y vas à fond !  Mais heureusement il semblerait que ta veste t'ai sauvé d'une hémorragie.

Elle évalua les instruments de sa trousse de secours: Mis à part de l'alcool, des pansements, des bandages et autres il n'y avait pas grand-chose qui pouvait le soigner. Elle passa sa main gelée contre sa nuque chaude et réfléchit.

-Normalement lorsqu'il y a un hématome le seul moyen de le faire disparaître c'est par quelque chose de froid. C'est étonnant que le glaçon que tu es ne te permet pas de te soigner.

Elle pouffa un instant.

-Plus sérieusement, tu vas devoir subir une petite séance de torture à froid. Au moins pour dégonfler un peu. Tu penses pouvoir tenir ?

Elle attendit sa réponse, après tout il n'avait pas trop le choix.

-Je vais te mettre dans ma chambre pour que ce soit plus confortable pour toi. Ensuite j'irai préparer des poches de glace. D'accord ?






601 mots + 5 rubis/MP

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans D.Taylor
Démon supérieur
Démon supérieur
avatar

Messages : 526
Date d'inscription : 15/12/2013
Localisation : D.T.C

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Emmerdeur Nymphomane
Place dans votre clan: Aucun clan

MessageSujet: Re: Treize est mon chiffre et la malchance est mon étoile... (Privé Klaw)   Mar 25 Fév - 21:17





Ontoni? … So… Ka…








Je sursautais curieusement et la douleur m’obligea à cligner des yeux plusieurs fois lors que je vis une langue fourchue sortir de la bouche de la belle petite dame aux cheveux roux. Surprit, on peut le dire, je ne m’attendais pas vraiment à ça même si je commençais à m’habituer aux trucs cheloux du coin. J’avais un sourire crispé à cause de la douleur et le fait de rester debout. Elle m’expliqua son point de vue… Enfin, ce à quoi elle avait eu le droit en tombant ici. Néanmoins sa voix me fit comme des caresses sur le corps, elle m’émoustillait franchement et je ressentis un frisson me parcourir l’échine. Je restais planté comme un guedin torse nu en la regardant. Je souris et je me rapprochait d’elle alors qu’elle aussi s’avançait vers moi pour observer mon dos. M’expliquant que le seul moyen serait la glace… Tant qu’à être un peu plus gelé ou un peu moins, je m’en foutais. Mais la glace est traître, elle peut brûler. Cependant, avant qu’elle ne fasse quoi que ce soit, je lui attrapais les mains et les lui posais sur mon corps. Je fermais les yeux et frissonnais au contacte chaud de Klaw. Puis rouvrant les yeux je lui intimai doucereusement en venant poser mes lèvres sur son front délicatement.

-Être aveugle n’est pas si désavantageux qu’on ne pourrait y penser ! La cécité peut permettre d’autres  sensation encore plus intimes et sensuelles. Doucement, je faisais glisser ses doigts le long de mon torse pour remonter sur mon visage. Je la fixais avec une envie dévorante dans le regard.-Voir autrement que par la vue peut être un moyen encore plus excitant de se découvrir l’un l’autre…

Doucement, je rapprochais mon visage pour venir sentir l’odeur agréable de ses cheveux et effleurer mes lèvres sur sa peau au niveau de son cou. Malheureusement je m’arrêtais et me redressais doucement, fermant les yeux et fronçant les sourcils. La douleur ne s’estompait pas et me baisser était un vrai supplice. Je lui lâchais les mains. Je voulais qu’elle comprenne que même si elle était aveugle, elle pouvait parfaitement se débrouiller sans voir. Mais je ne la forcerai pas si elle n’en avait pas envie.





368 mots + 5 rubis/MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klaw
Métamorphe
Métamorphe
avatar

Messages : 440
Date d'inscription : 01/02/2014
Age : 21

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Employée aux sources chaudes
Place dans votre clan: Membre du clan des Peintures

MessageSujet: Re: Treize est mon chiffre et la malchance est mon étoile... (Privé Klaw)   Mar 25 Fév - 21:54

Qu'arrive-t-il à Klaw ? Elle qui est si impulsive et réticente aux caresses dangereuses d'un inconnue, elle qui serait la première à soupirer pour rejeter l'etreinte entreprenante d'un beau jeune homme pour préserver au mieux son incompétence sexuelle et son côté pudique ? Elle ne bougea pas lorsqu'Evans l'avait rapproché de lui pour qu'elle puisse toucher son corps, elle baissait le regard, comme l'enfant qui se faisait grondé. Immobile, elle sentit sa respiration prendre un rythme un peu plus prononcé quand il fit remonter ses mains sur son visage. La vue n'était qu'un délice amer, qu'une tentation masochiste. Rien comparé au touché, et la sensation de ses mains sur son corps lui prouvait une fois de plus au point où son corps frémissait au simple contact de son corps contre le sien. Elle ne leva pas le regard d'une seconde. Par peur de fondre sous son regard qu'il lui lançait sans doute.

-J'admets que tu n'as pas tord sur ce point.

Elle ne dit pas un mot de plus, seul ses mains agissaient, jouant du bout des doigts pour descendre ses mains sur son cou, puis son torse et ainsi de suite, ses mains frôlaient sa ceinture qu'elle aggripa d'entre ses doigts pour l'emmener avec elle dans la chambre à couché. De là, elle balaya rapidement la pièce du regard, rien ne semblait pouvoir interrompre l'instant, ainsi elle guida Evans face à elle pour glisser ses mains sur son torse, son corps frémissait doucement près du sien et se décida enfin de lever la tête, les yeux clos. Elle monta sur la pointe des pieds pour rapprocher son visage du sien, leur lèvres s'effleurant un instant. Rien qu'un instant. Une fraction de seconde leurs lèvres semblaient se chercher, hésitantes, désirant le contact l'un de l'autre. Il n'y avait qu'un simple centimètre entre leur lèvres que l'un et l'autre pouvait sentir leur souffle s'entremeller et leur corps s'appeller par les frissons, par l'attente inssuportable d'un premier contact d'un top départ. Mais le temps s'éternisa leur regard se croisa, rien qu'un instant et Klaw se décida enfin.

Elle poussa Evans sur le lit rompant le fil de la tentation. Elle savait qu'elle allait lui faire mal ainsi, mais c'était sans doute le seul moyen dont elle ait pensé pour qu'il puisse être  un brin raisonnable.

-Tu me parles de ma cécité comme un atout à la découverte de l'autre. À quelles conditions ? Le plaisir ? La souffrance ? Rappelle-toi que tu n'es pas en mesure de jouer les bad boys avec ton dos brisé. Met-toi sur le dos et concentre toi sur TA sensation. Avant de songer à découvrir mon corps.

Elle sortit de la chambre pour aller préparer les soins. Oui, Karolyn était une garce et le pire, pensa-t-elle en effleurant ses lèvres du bout des doigts, elle aimait ça.

470 mots +5 rubis/MP

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans D.Taylor
Démon supérieur
Démon supérieur
avatar

Messages : 526
Date d'inscription : 15/12/2013
Localisation : D.T.C

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Emmerdeur Nymphomane
Place dans votre clan: Aucun clan

MessageSujet: Re: Treize est mon chiffre et la malchance est mon étoile... (Privé Klaw)   Mar 25 Fév - 22:23





Ourf!! …








Je laissais faire Klaw comme bon lui semblait, ne bougeant as d’un pouce. Restant tout près d’elle et frémissant au contact de ses mains sur ma peau. Les frissons me parcouraient l’échine et la douleur était suffocante malgré la désirable envie qu’elle me provoquait. Je fermais les yeux et baissais la tête, sentant ses mains descendre plus bas et m’agrippant le pantalon de cuir que je portais. Elle m’emmena vers sa chambre et se rapprocha de moi. Posant délicatement ses lèvre sur les miennes, mais se reculant, non sans que je ne sois déçu qu’il ne s’agisse pas d’un vrai baiser. J’avais envie de le lui en donner un mais je la sentais hésiter. Levant les yeux vers elle, me demandant ce qui la gênait tant, je reculais légèrement la tête et soudainement je me fis jeter sur le lit. Je laissais échapper une légère plainte, j’avais atterrit en plein là où ça me faisait mal et je gémissais. Je levais une jambe et j’attrapais les draps en me mordant la lèvre, relevant la tête en fermant les yeux tellement la douleur était un vrai supplice mais une véritable tentation.

j'haletais comme une femme enceinte et je tentais de respirer plus profondément pour calmer la douleur. Je suis maso, mais souffrir continuellement ça ne fait franchement pas plaisir. Et cette hypersensibilité est un vrai supplice. Je rivais mon regard vers Klaw qui m’engueula limite. Où était le mal à ce que je lui avais dit. Je l’ignorais, mais elle était une vraie garce. Et moi comme un con j’avais cru qu’elle était rentrée dans mon jeu. Mais le pire c’est qu’elle me faisait vraiment bander. Heureusement que mon pantalon en cuir est suffisamment épais pour cacher ça. Je n’avais rien à dire mais je gardais le poing serré sur le drap. Comment voulait-elle me soigner si c’était justement sur le dos qu’elle me demandait d’être et que c’était dans le dos que j’avais mal bordel ! Ha merde ! Elle me rappelle, Mitsuko, une putain de dominatrice qui aimait faire souffrir les hommes et que j’adorais quand elle le faisait sur moi. Je pouvais jamais rien prévoir avec elle tellement elle avait de l’imagination à revendre et que, tout dépendait de son humeur. Mais j’étais son jouet favori… d’après elle. Je restais immobile en l’attendant. Et je me tournais sur le ventre en respirant profondément. Mes jambes dépassaient du lit. Et je fermais les yeux en calmant mes ardeurs. Je n’étais pas non plus au club Ouroboros et je n’étais donc pas en compagnie de Mitsuko. Mais vu son caractère c’était presque tout comme. De toute façon, mieux valait ne rien dire pour le moment et laisser faire la petite dame des sources. Je soupirais, attendant que Klaw revienne de faire sa popote.




463 mots + 5 rubis/MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klaw
Métamorphe
Métamorphe
avatar

Messages : 440
Date d'inscription : 01/02/2014
Age : 21

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Employée aux sources chaudes
Place dans votre clan: Membre du clan des Peintures

MessageSujet: Re: Treize est mon chiffre et la malchance est mon étoile... (Privé Klaw)   Mer 26 Fév - 5:38

Elle revint quelques minutes après avec plusieurs poches à glaçon dans une bassine d'eau. Les déposant sur le sol près du lit elle s'installa près d'Evans au niveau de son dos.

-Déjà, je voulais m'excuser de t'avoir pousser alors que t'as le dos en compote. Mais... Faut dire aussi qu'il faut parfois ne rien tenter, quand on sait qu'on est pas spécialement au meilleur de notre forme non ? Oh, j'imagine que tu te débrouillerais très bien, mais pendant combien de temps ? Avec une blessure pareil et ton sens fantôme je pense que ton corps ne supporterais pas plus longtemps.

Elle passa doucement sa main sur son dos, comme une caresse. Elle attrappa une des poches de glace et la pose délicatement sur l'hématome.

-Tu dois te reposer et éviter les efforts trop intenses... Ou  à ce moment-là tu essayes de faire en sorte de séduire la fille au point qu'elle accepte de faire l'amour à un paralysé.

Elle tourne son regard vers son visage.

-T'es très mignon, mais une personne handicapée suffit non ?

Elle lui sourit en ébouriffant ses cheveux.

-J'espère que tu me pardonneras de t'avoir provoqué.

Elle glissa la poche de glace sur le long de son dos.

-Au fait, tu voulais sans doute connaître l'histoire de tout â l'heure... C'est une des histoires que je contais à mon petit frère quand nous étions petit.

Elle pressa la glace sur l'une des parties de sa peau la plus endommagée.

-C'est l'histoire d'un pauvre petit pianiste qui rêvait d'être reconnu pour son art. Une sorcière, amoureuse de lui, lui procura une commande du roi lui demandant de composer une chanson au bal de sa fille. Celui-ci accepta. Mais comme tout artiste, il a besoin d'être inspiré. Ainsi en rencontrant la princesse, il tomba amoureux d'elle. Le petit pianiste décida alors de composer une musique si belle qu'il pourrait ainsi conquérir le coeur de la belle. Le soir du bal, le petit pianiste joua sa composition dans une immense salle, la jeune princesse à ses côtés. La sorcière, jalouse de cette preuve d'amour ne lui étant pas destinée jeta un sort au petit pianiste pour qu'il joue inlassablement sa musique, sans jamais pouvoir s'arrêter.

Pendant qu'elle racontait le conte de son enfance, Klaw avait déposé des poches de glace sur le dos d'Evans. Prenant le soin de ne pas les placer trop brusquement sur lui pour qu'il ne souffre pas trop.

-Voilà, je te les enlèverais dans une dizaine de minutes.

414 mots + 5 rubis/Mp

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans D.Taylor
Démon supérieur
Démon supérieur
avatar

Messages : 526
Date d'inscription : 15/12/2013
Localisation : D.T.C

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Emmerdeur Nymphomane
Place dans votre clan: Aucun clan

MessageSujet: Re: Treize est mon chiffre et la malchance est mon étoile... (Privé Klaw)   Mer 26 Fév - 9:59





SM… Mais pas trop!








J’attendais la demoiselle qu’elle revienne. D’emblée elle s’excusa en posant ses petites fesses près de moi sur le lit. J’avais tourné la tête vers elle et je la regardais l’air ronchon, mais c’était surtout à cause de la douleur et de l’envie refoulée de faire des bêtises avec elle.  Je sursautais en sentant la glace sur mon dos, pas que ça me faisait quelque chose, un corps plus froid que moi, mais ça avait tendance à réveiller la douleur. Je grognais lorsqu’elle me sermonna sur ce que je devais faire ou non à cause de mon dos. Je levais les yeux vers elle lorsqu’elle me regarda, je la fixais calmement malgré mon air ronchon. J’avais des fourmillements dans les doigts de plus en plus désagréables et la glace commençait effectivement à faire son effet. La pardonner ? Hawn ! Elle est adorable ! J’espère que, TOI, tu me pardonneras de t’avoir provoqué. Moi je pardonne tout quand il s’agit d’une belle femme, et même handicapé j’aurais très bien pu m’occuper de toi, poupée !  Je fronçais les sourcils et je détournais la tête en frémissant et en contractant mon dos lorsqu’elle fit glisser la poche de glace tout le long de celui-ci. J’attrapais les draps et je les serrais tout comme je serrais les dents. Bon sang que ça faisait (mal) du bien !

Finalement elle me conta l’histoire de ce fameux pianiste, et les yeux clos, je m’imaginais à la place de celui-ci, sauf que, princesse ou sorcière, moi je me serais fait les deux sans aucune distinction. Sauf si la sorcière est trop moche pour coucher avec… Quoi qu’avec un sac en papier sur la tête…. Ça peut passer. Enfin bon. Son histoire était tragique. J’aimais les histoires tragiques. Quand ça se finit mal. Mais en repensant à tout à l’heure, c’était exactement ce qui m’était arrivé avec le piano, je ne pouvais plus m’arrêter et la maison dans laquelle on était m’apaisait et me rappelait mon enfance, avec et sans Seth. Pendant dix bonnes minutes je ne disais rien, la glace avait tendance à rendre mon corps encore plus froid, mais peu importe. Je rouvris les yeux et tournais la tête pour regarder Klaw.

-Elle est tragique ton histoire… Je l’aime bien… Je lui souris naïvement puis repris la conversation. -Tu étais très jolie tout à l’heure, princesse ! J’espère pouvoir rejouer pour toi sans être possédé par la sorcière à l’avenir.

Je rigolais doucement puis je fermais les yeux et respirais fortement. La douleur avait carrément cessé et j’étais bien. Comme dans un cocon de glace qui me servait de couverture. Je somnolais légèrement, ma poigne s’étant relâchée sur le drap.




445 mots + 5 rubis/MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klaw
Métamorphe
Métamorphe
avatar

Messages : 440
Date d'inscription : 01/02/2014
Age : 21

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Employée aux sources chaudes
Place dans votre clan: Membre du clan des Peintures

MessageSujet: Re: Treize est mon chiffre et la malchance est mon étoile... (Privé Klaw)   Mer 26 Fév - 13:30

La jeune femme souria doucement à Evans quand il lui dit qu'il aimait son histoire, ça fait longtemps qu'elle ne les avait plus conté à quelqu'un elle enleva quelques unes des poches de glace doucement.

-Mon petit frère aussi. Il aimait beaucoup ça, c'est pour ça que je lui proposait par moment des variantes de conte de fée ou que je lui en inventait. Je pourrais t'en conter d'autre un jour si tu le souhaites.

Klaw elle fit l'inventaire des nombreux contes qu'elle avait crée. Maintenant qu'elle pouvait voir, il lui fallait penser à noter ses contes sur des bouts de papier, au moins en souvenir de son vivant. Elle rougissait au compliment d'Evans sur sa beauté dans sa tenue de princesse, puis elle pouffa doucement en réprimant:

-Je serai honorée de t'écouter,  petit pianiste.

Il semblait s'endormir, il valait mieux. Ça l'aiderait sans doute à guérir. La question était,  ce qu'elle allait faire en attendant ? Rien, elle souria tendrement avant de déposer la dernière poche de glace dans le bac. Elle sortit du lit pour fermer le rideau de la fenêtre. Elle l'observait dormir un instant dans la pénombre de la pièce. Attrapant le bac entre ses doigts elle se dirigea vers la porte.


203 mots +2 rubis par MF

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans D.Taylor
Démon supérieur
Démon supérieur
avatar

Messages : 526
Date d'inscription : 15/12/2013
Localisation : D.T.C

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Emmerdeur Nymphomane
Place dans votre clan: Aucun clan

MessageSujet: Re: Treize est mon chiffre et la malchance est mon étoile... (Privé Klaw)   Jeu 27 Fév - 15:24





Un bon gros dodo!








Je commençais doucement à m'endormir. Petit à petit je sentais que Karolyn m'enlevait les poches de glace sur mon dos. Je la sentais se lever et aller tirer les rideaux de sa chambre. Je rouvrais les yeux vers elle qui se dirigeait ensuite vers la porte et je l'interpellais avant qu'elle ne quitte la pièce.

-Tu reviens vite, hein?!

Je faisais une moue d'enfant. Je ne voulais pas qu'elle me laisse seul dans la pièce. J'avais besoin d'une présence féminine. J'appréciais quand on s'occupait de moi. Étant naturelleme t en manque de maternité dans mon enfance j'avais besoin d'avoir de temps en temps quelqu'un qui se comporte comme une mère, une épouse, ce que vous voudrez. Mais parfois il me fallait ce petit réconfort que je n'avais jamais eut d'une véritable mère. Klaw? On dirait une épouse qui s'occupe de son petit homme. Je l'appréciais, et elle était jolie. Et j'aimais sa façon maternelle de me réprimander comme si j'étais un enfant. Entre nous c'est vrai. Je suis un enfant, je n'ai jamais grandit dans ma tête et je suis encore en pleine crise d'adolescence. D'où mon comportement souvent exécrable avec les autres. Je finis par m'endormir. J'étais bien, vraiment bien. Et je ne sentis plus la douleur de mon dos. Lorsque je rouvrit les yeux, il faisait encore sombre dans la pièce. Mais j'ignorais si Klaw était toujours là. Je ne voyais pas bien dans l'obscurité, je me redressais et je regardais autour de moi.

-Karolyn? ... Je restais silencieux, attendant une réponse de la personne que j'appelais.





256 mots +2 rubis par MF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klaw
Métamorphe
Métamorphe
avatar

Messages : 440
Date d'inscription : 01/02/2014
Age : 21

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Employée aux sources chaudes
Place dans votre clan: Membre du clan des Peintures

MessageSujet: Re: Treize est mon chiffre et la malchance est mon étoile... (Privé Klaw)   Ven 28 Fév - 19:54


La douce captivité



La voix enfantine d'Evans lui demandant de revenir rapidement la fit sourire doucement. Entre le Evans qui voulait qu'il le touche et le Evans enfantin qui lui demande de rester près de lui, il y avait une légère différence. C'était touchant.

Klaw déposa alors la bassine remplit de poche de glace dans l'évier. Elle songea à se charger du nettoyage plus tard, en attendant il y avait un enfant malade qui l'attendait dans sa chambre.
Doucement, elle s'approcha de sa chambre où reposait Evans pour y entrer à pas de loup. L'obscurité ne l'empêcha pas de le déranger dans sa phase de sieste. Ainsi elle s'agenouilla sur le sol, en croisant les bras sur le bord du lit pour le regarder dormir. Il était mignon avec sa bouille d'enfant, elle avait presque envie de porter le rôle de mère et de le dorloter dans son sommeil. Elle voulait presque le serrer dans ses bras pour lui caresser doucement les cheveux, les cauchemars se seraient dissipés et il pourrait facilement franchir la porte des rêves. L'image de son petit frère lui vint alors rapidement à l'esprit. Il n'était pas aussi puéril et touchant qu'Evans, mais il avait ce besoin, quand il était petit de coller sa sœur et de la savoir près de lui. Au moins une fois le soir pour le border et lui embrasser le front. Maintenant il avait bien grandit et la seule personne qui pouvait se permettre de faire cela était sans doute la fiancée qui partage sa vie.

Son regard se bruma d'un fin brouillard, elle s'était endormie.

"Karolyn ?" murmura le fantôme en interrompant sa sieste. Elle ne répondait pas tout de suite, elle se réveillait à peine. Ainsi se contenta-t-elle d'exprimer sa présence d'une caresse sur son front et dans ses cheveux, un léger sourire sur ses lèvres.

-Je suis là, Evans. Chuchota-t-elle enfin. Quelque chose ne va pas ?

En se redressant, elle réprima un léger grondement. Son corps la faisait souffrir, la position dans laquelle elle avait passé la nuit n'était pas des plus approprié, mais elle était capable de bouger sans qu'elle ne soit paralysée. Elle chassa les derniers grains de sable de ses yeux. Quelle heure était-il ? Elle n'en avait pas la moindre idée. Mais bon, comme Evans est réveillé, autant faire de même.

-ça va mieux ? Lui demanda-t-elle avant de s'assoir sur le rebord du lit.





425 mots +5 rubis/MP

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans D.Taylor
Démon supérieur
Démon supérieur
avatar

Messages : 526
Date d'inscription : 15/12/2013
Localisation : D.T.C

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Emmerdeur Nymphomane
Place dans votre clan: Aucun clan

MessageSujet: Re: Treize est mon chiffre et la malchance est mon étoile... (Privé Klaw)   Sam 1 Mar - 19:48





Un bon gros dodo!








Je ne sais pas combien de temps j’avais dormis, mais je remarquais de Klaw était au pied du lit et que j’avais monopolisé tout le lit à moi tout seul en dormant comme un gros bébé. J’appréciais la caresse qu’elle me fit. J’avais l’impression d’avoir trouvé quelqu’un d’attentionné qui veillait sur moi. Une épouse ? Une mère ? Je ne sais trop rien. Mais à son contacte je fermais les yeux et me rallongea d’un air rassuré. J’eus un frisson qui me fit faire un soubresaut et je gémis doucement en appréciant le contacte actuel. Pour une fois, je n’avais même pas envie de jouer les nymphomanes, c’était quelque chose d’exceptionnel. Mais lorsque j’entendis Klaw grogner en se relevant je compris qu’elle m’avait veillée tout le temps où j’avais dormis. Elle me demanda si j’allais mieux, en fait je n’avais plus mal. Peut-être que la douleur s’était endormie et elle n’était pas encore réveillée. Et c’était tant mieux. Au lieu de lui répondre je me contentai d’attraper Klaw qui s’était assise sur le rebord du lit et la ramener contre moi pour l’allonger. L’enlaçant de mes bras musclés et fermes. Elle serait bien mieux à dormir sur son lit.

-Le douleur s’est dissipée… Merci. Mais je ne veux pas monopoliser ton lit si tu ne dors pas dedans toi aussi…  

J’avais une faible voix et je blottissais ma tête dans les cheveux de la belle, sentant son parfum agréable. Lui caressant tendrement le dos comme pour la réconforter. Je n’avais aucunes intentions perverses ou malsaines. Et mes caresses n’allaient pas plus loin que son dos ou ses cheveux bouclés. Je voulais simplement dormir à ses côté. Il est vrai qu’elle ne pourrait pas apprécier mon geste. Mais loin de moi l’idée d’abuser d’elle ou de sa patience. Et peu à peu, je commençais à me rendormir, comme rassuré d’une présence maternelle. Je gémis un moment avant de sombrer complètement dans le sommeil.

-





357 mots +5 rubis/MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klaw
Métamorphe
Métamorphe
avatar

Messages : 440
Date d'inscription : 01/02/2014
Age : 21

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Employée aux sources chaudes
Place dans votre clan: Membre du clan des Peintures

MessageSujet: Re: Treize est mon chiffre et la malchance est mon étoile... (Privé Klaw)   Sam 1 Mar - 20:57


Le réveil



L'impulsion d'Evans sur son bras la fit chuter sur le lit. Rapidement, il avait enrouler ses bras puissants contre son corps. Attachée, liée, entravée contre lui. Elle ne réprima aucune forme de résistance. Il aurait pu la dévoré à cet instant qu'elle n'aurait rien fait tant la surprise du geste s'était retrouvé dans le fond de son corps. Le visage au creux de son cou, le sien contre ses cheveux, il lui murmura que s'il devait monopoliser son lit, il valait mieux qu'elle fasse de même.  Elle ne répondit pas. L'instant était trop doux pour qu'elle s'exaspère comme elle l'a toujours fait avec les phrases trop fantasques et trop lyriques à son oreille. Elle n'avait pas envie de jouer les méchantes alors qu'il lui avait proposé de dormir dans son propre lit. Et puis, dormir avec un homme n'était rien de formel… Sauf pour son père. Alors qu'elle voulait se dégager doucement de lui de la main elle sentit sur le sommet de son crâne l'air chaud de ses lèvres reprendre un rythme plus lent. Il s'était rendormi, il caressait encore un moment son dos avec parcimonie, avec tendresse et ses mains se détendirent et s'arrêtèrent. Il dormait contre elle. Ne se sentant pas la force de le réveillé sur le coup, elle se contenta de poser sa main sur son torse et de fermer les yeux à son tour.

Le lendemain, malgré le fait que Klaw ait ouvert les yeux, il faisait aussi noir. Elle sentait encore l'impulsion des bras d'Evans sur son corps. N'arrivant pas à définir s'il était réveillé ou endormi, elle se contenta de ne pas chercher à le savoir et à se lever doucement. Sans un bruit, elle se dirigea vers le long couloir en frôlant du bout des doigts les murs. Une fois dans la cuisine, elle se gratta la tête en baillant avant d'ouvrir le frigo et d'en sortir une bouteille de lait, des céréales de son placard ainsi que deux verres et deux bols d'un autre placard.
Elle n'avait pas grand-chose dans son garde-manger. Rien que quelques aliments pour tenir quelques jours. Elle n'a pas joué les gourmandes, il y avait le nécessaire pour la semaine. En posant le goulot de la bouteille de lait sur les verres pour en faire verser le lait elle songea à ce qu'aurait pu vouloir Evans pour le petit-déjeuner. Céréale avec ou sans lait ? Boarf, peu importe. S'il veut mélanger les deux, il n'aura qu'à verser son verre dans son bol. Elle s'arrêta de verser le lait pour en mettre dans le second. Elle était bien moins stressée qu'il y a deux jours, sans doute était-ce parce qu'il y avait quelqu'un dans son lit pour apaiser ses nuits ? Elle déborda un peu, mettant du lait sur sa main. Elle pesta. Pour sa connerie et pour sa pensée. C'était juste pour l'aider qu'elle a fait ça. Il ne fallait pas qu'elle croit à ces stupides contes de fée où la nuit est synonyme de… Elle vient d'y penser. Elle suça son pouce trempée par le lait. Elle posa ensuite le lait en prenant le soin de refermer la bouteille pour enfin verser les céréales dans le bol.
Elle bailla pour la seconde fois, en remontant sur la pointe des pieds pour étirer ses chevilles. C'était une mauvaise habitude qu'elle avait, et elle aimait bien le faire.





605 mots + 5 rubis/MP

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans D.Taylor
Démon supérieur
Démon supérieur
avatar

Messages : 526
Date d'inscription : 15/12/2013
Localisation : D.T.C

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Emmerdeur Nymphomane
Place dans votre clan: Aucun clan

MessageSujet: Re: Treize est mon chiffre et la malchance est mon étoile... (Privé Klaw)   Sam 1 Mar - 22:00





Le soleil vient de se lever…








Au matin, je dormais encore comme un loir avec Klaw dans mes bras. Étonnement, je n’avais rien fait de déplacé et pourtant ça n’était pas l’envie qui m’aurait manqué. Peut-être était-ce dû aussi au fait que j’étais blessé et que j’avais besoin de repos. Dans tous les cas j’étais entièrement guéri. Je n’avais plus mal même quand je bougeais pour me mettre sur le dos une fois que Klaw avait quitté le lit. Je gémissais de plus belle en la sentant partir. Mais le temps que je finisse de colmater. Lorsque j’ouvris les yeux, il y avait un fin rayon de lumière qui passait à travers le rideau de la pièce. Et je me tournais pour m’apercevoir qu’il n’y avait plus Klaw. Cependant, j’entendis du bruit venant de la pièce voisine. Ça me rassura un peu qu’elle ne soit pas partie bien loin, puis après tout elle était chez elle, alors la seule personne qui devait gêner ici c’était moi. Elle devait être impatiente de me voir partir de chez elle à mon avis… Ou pas. Doucement, je me redressais et je m’asseyais au bord du lit, testant la flexibilité de mes bras à savoir si j’avais encore des soucis avec le coup que je m’étais pris dans le dos. Mh… j’avais encore un peu mal, mais ça allait bien mieux que la veille. Je tentais de me relever, et tout allait pour le mieux. Je ne boitais plus, et je n’avais plus mal dans les jambes. Mais quand je me redressais de toute ma taille j’eus un gros blocage qui me fusilla dans le dos. Je me penchais en avant en me tenant la poitrine, même si ce n’était pas là que j’avais mal, mais rien que l’idée d’aller passer ma main dans mon dos ne me plaisait pas de peur de réveiller encore plus la douleur. Je grimaçais et je soufflais un bon coup. Tentant de me redresser de nouveau, la douleur était fulgurante mais j’essayais de rester zen et de ne pas y penser. Enfin, je pus garder mon dos droit et je me dirigeais vers Karolyn qui était en train de s’étirer. Elle avait même préparé un petit déjeuner avec des céréales et du lait. C’était trop mignon. Je me faufilais doucement dans son dos et vint l’enlacer tendrement avant de venir lui faire un baiser sur la joue pour lui dire bonjour. Me comportant comme l’époux venant dire bonjour à sa petite femme.
-Bonjour belle et tendre ? Bien dormi ?
Je lui caressais ensuite tendrement les bras en la gardant contre moi. Profitant par la même occasion de lui donner quelques baisers dans le cou. Venant ensuite effleurer mes mains au niveau de son ventre et de sa taille. Après une bonne nuit de sommeil et de repos, mister nympho (en gros moi !) avait retrouvé de l’énergie et surtout, comme tout homme qui se respecte, avait la trique matinale. Mais je n’étais pas assez collé à elle pour qu’elle le sente. Et puis, j’avais dormis avec mon pantalon en cuir donc je me sentais assez à l’étroit d’un coup.




551 mots +5 Rubis/MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klaw
Métamorphe
Métamorphe
avatar

Messages : 440
Date d'inscription : 01/02/2014
Age : 21

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Employée aux sources chaudes
Place dans votre clan: Membre du clan des Peintures

MessageSujet: Re: Treize est mon chiffre et la malchance est mon étoile... (Privé Klaw)   Sam 1 Mar - 22:29


…Et déjà tu es agité.



Elle avait presque fini sa préparation au moment où des mains baladeuses vinrent s'agripper sur sa taille. Puis ce fut des lèvres qui se posèrent sur sa joue pour la saluer. Elle réprima un pincement au cœur. Encore surprise, elle ignorait comment il arrivait à se démerder pour la paralyser dans ses actions ne serait-ce qu'une fraction de seconde. Elle serra les dents pour reprendre ce qu'elle faisait.

-Bonjour… Souffla-t-elle. Oui, j'ai bien dormi, étrangement j'ai eu moins froid que ces derniers jours, pour un homme-glaçon n'est pas si gelé que cela.

Elle sourit doucement, reprenant son petit-déjeuner pendant qu'il déposait des petits baisers sur la base de son cou. Elle se mordait les lèvres, elle aurait pu le repousser, l'engueuler et l'envoyer paître avec un bon coup de pied là où il fallait mais elle n'y arrivait pas. Pas maintenant. Son corps réagissait à peine à sa tendresse mais l'intérieur bouillait de ne pas réagir comme de se laisser tenter.

-Et toi ? Bien dormi ?

Elle lui tendait doucement le bol de céréale, donnant un léger coup sur le sommet de sa tête enfouie contre elle pour le faire réagir.

-Tu ferais mieux de manger quelque chose de plus consistant. Dit-elle enfin en espérant qu'elle ne lui avait pas donner une invitation à autre chose.

Elle serra l'étreinte de sa main sur le verre. Résiste bon sang, ou tu le regretteras.

Karolyn voyant qu'il se détachait d'elle pour attraper son déjeuner soupira doucement pour attraper elle-même sa nourriture. Cependant le verre de lait lui glissa des mains et tomba au sol. Le verre n'avait rien mais le lait était par terre et avait tâché Klaw.

-Zut…




300 mots +5 rubis/MP

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans D.Taylor
Démon supérieur
Démon supérieur
avatar

Messages : 526
Date d'inscription : 15/12/2013
Localisation : D.T.C

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Emmerdeur Nymphomane
Place dans votre clan: Aucun clan

MessageSujet: Re: Treize est mon chiffre et la malchance est mon étoile... (Privé Klaw)   Dim 2 Mar - 15:03





Ho ! Du lait!








Me serais-je moi-même trahi dans la nuit ? Mh… Je continue mes sensuelles caresses sur le corps de Karolyn tout en l’écoutant. Sa voix est plus qu’attirante dès le petit matin et elle me donne envie de la dévorer pour le petit déjeuner. Mais elle me fit comprendre qu’il fallait mieux que je me ravise de si bon matin. Me cognant la tête, non pas fort, mais juste assez pour relever la tête et grimacer à la douleur de mon dos en faisant ça. Je pris finalement le bol qu’elle me tendait et j’allais m’installer tranquillement lorsque Klaw fit tomber son verre de lait. Étrangement, je vis la scène au ralenti, le verre tombe et des milliers de petites gouttes et particules de lait viennent éclabousser Klaw, surtout au niveau des jambes en fait. Bon sa robe noire est du coup toute pleine de lait. Immédiatement, je pose le bol sur la table et je me précipite pour aller chercher deux torchons et je reviens près de Klaw, me baissant pour nettoyer le sol avec un des torchons que j’avais pris, et avec le deuxième je pris le tissus de sa robe et commençais à l’éponger. Délicatement je prends le pied de Klaw…

Diable ! Mate moi ces chevilles ! Haa ! Elles me font craquer! Je commence à lui essuyer le dessous du pied. Et ne pouvant pas m’en empêcher je viens faire de tendres baisers sur la jambe en descendant jusqu’à sa cheville. Léchant doucement et par petites lampées le lait qui s’écoulait encore le long de sa jambe. Elle a des pieds fins et très jolis. Je ne peux pas m’empêcher de lui faire un tendre baiser sur le dessus du pied avant de lui lâcher le pied pour qu’elle le repose à terre et prendre l’autre pour faire la même chose.  Ensuite je ramasse le verre, qui heureusement était en bois. Pour le remettre sur la table. Me redressant doucement pour éviter des gestes brusques. Je caresse la joue de Klaw avant de lui prendre la main et la faire s’asseoir. Je crois bien que je lui faisais un sacré effet et elle a dû être troublée par mon comportement. Il faut dire que dès le matin j’étais complètement excité. Mais je vais essayer de ne pas non plus trop la frustrer. Déjà qu’elle a été gentille de s’occuper de moi la veille et de me veiller pendant mon sommeil. J’échangeais mon verre de lait avec celui de Klaw qui était tombé par terre. Puis je me verse du lait directement dans le bol.
-Merci d’avoir préparé le petit déjeuner.




452 mots + 5 rubis/MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klaw
Métamorphe
Métamorphe
avatar

Messages : 440
Date d'inscription : 01/02/2014
Age : 21

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Employée aux sources chaudes
Place dans votre clan: Membre du clan des Peintures

MessageSujet: Re: Treize est mon chiffre et la malchance est mon étoile... (Privé Klaw)   Dim 2 Mar - 15:31


…Et déjà tu es agité.



Elle avait reposé le bol sur le sol pour masser l'arrête de son nez en signe d'exaspération. Elle était maladroite, c'est vrai. Mais elle était surtout aveugle et par moment une petite maladresse peut être très déplaisante. Il lui fallait vraiment songer à apprendre cette formule.
Ce qui l'avait pourtant mise en alerte n'était pas l'écoulement du lait sur sa robe et sur le long de ses jambes, mais plutôt le fait quelle se sentait soudainement élevé et que l'on semblait frotter ses jambes pour les sécher. S'agrippant au rebord du comptoir, elle se concentrait sur le moindre indice sur les évènements. Evans serait en train de la nettoyer ? Elle réprima un petit cri de surprise. Il fait plus que la nettoyer là ! Elle sentit le souffle d'Evans sur ses jambes puis sur ses chevilles, ses lèvres frôlaient ses chevilles et sa langue lapait les gouttes de lait sur sa peau. Klaw resserra ses doigts sur le comptoir tandis qu'il s'occupa de l'autre jambe. Ses lèvres se pinçaient sensuellement pour réprimer le plaisir que lui procurait ses baisers sur ses chevilles. Ses joues rougissaient à vue d'œil. Elle espérait que cela s'arrête et en même temps, au fond d'elle. Elle aurait aimé renversé la bouteille entière sur elle.

Son second pied fut retombé à terre et Klaw desserra ses doigts du comptoir. Evans s'était relevé pour lui caresser la joue et lui prendre la main pour l'emmener sur la table de la cuisine pour le petit-déjeuner. Il la remercia de lui avoir préparé le petit déjeuner comme si de rien n'était alors qu'il était presque sous sa robe.

-Ce n'est rien.
Elle sentait sa voix vibrer et se transformer en chuchotement, il fallait qu'elle se calme

Klaw remuait doucement sur sa chaise avant de se forcer à rester immobile. Elle n'arrivait pas à être aussi détendu que lui après ce qu'il venait de se passer. La cuillère se glissa dans le bol à céréale et entra dans la bouche de Klaw. Tout en mâchant lentement elle se demandait comment aborder son côté très… Entreprenant. Elle avala et lui dit:

-ça t'arrives souvent d'être… toi ?

Elle ria doucement, c'était ridicule.

-Je recommence: Tu es toujours aussi entreprenant avec les personnes que tu rencontres ?

Elle ouvrit les yeux et les tourna vers ce qui semblait être sa position. Attendant, avec une impatience presque anormale, sa réponse.





421 mots+ 5 rubis/MP

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans D.Taylor
Démon supérieur
Démon supérieur
avatar

Messages : 526
Date d'inscription : 15/12/2013
Localisation : D.T.C

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Emmerdeur Nymphomane
Place dans votre clan: Aucun clan

MessageSujet: Re: Treize est mon chiffre et la malchance est mon étoile... (Privé Klaw)   Dim 2 Mar - 16:07





Mais je suis moi!








J’avais dû sérieusement la frustrer la pauvre. Mais je ne m’en plaignais pas. Je sais pas pourquoi mais avec elle j’avais envie de prendre mon temps et de la faire languir un peu. Je mangeais tranquillement mes céréales lorsqu’elle m’interpella avec une question pour le moins… bizarre. Je relevais le nez de mon bol de céréales et je la regardais avec une tête d’ahuri finit. La cuillère encore dans ma bouche. Elle se reprit et me posa la question différemment. Évidemment que j’étais toujours si entreprenant avec les gens, surtout quand ils étaient aussi craquant qu’elle, ou même les autres personnes que j’ai pu rencontrer ici. En fait, en mettant de côté mon côté SM et nymphomane, j’étais aussi un gros dragueur, et je montrais toujours que je pouvais faire fondre n’importe qui avec mes attitudes avenantes et mon corps d’Apollon. Je rigolais à sa question et je secouais la tête en reprenant mon petit déjeuner. Tant que je n’avais pas de résistance je pouvais continuer. Et… Klaw ne m’offrait pas beaucoup de résistance je dois dire. Mais j’avais envie de la chauffer au point qu’elle me saute elle-même dessus. La voyant s’agiter sur sa chaise, je devais l’avoir bien frustrée.

M’amusant encore un peu, je passais ma jambe en travers de la table pour aller chercher la sienne et lui faire du pied. Caressant tendrement sa cheville pour remonter vers son genou et redescendre. Mon corps était toujours aussi froid, et j’aimais me réchauffer avec la chaleur corporelle des autres. C’était tout de même agréable.
-Je suis moi-même, sauf quand mes batteries sont à plat ou quand je dors. Mais comment ne pas être entreprenant avec une telle créature de rêve comme toi ?  

J’avais toujours été comme ça, sauf bien entendu lorsqu’il fallait être sérieux et que ça demandait de l’attention et de la rigueur. Mis à part ces moments là. Je prenais un fâcheux plaisir à m’éclater et à prendre mon pied. Je me demande d‘ailleurs comment j’ai fait pour ne pas crever d’MST. Mais bon, on ne va pas s’en plaindre. Ça veut dire que la santé était avec moi. Jusqu’à ce que je sois jeté dans ce foutu hachoir à viande. Je venais doucement prendre la main libre de Klaw et lui caresser tendrement celle-ci. D’une façon rassurante je voulais la mettre le plus à l’aise possible. Encore une fois, à ma façon.




432 mots + 5 rubis/MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klaw
Métamorphe
Métamorphe
avatar

Messages : 440
Date d'inscription : 01/02/2014
Age : 21

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Employée aux sources chaudes
Place dans votre clan: Membre du clan des Peintures

MessageSujet: Re: Treize est mon chiffre et la malchance est mon étoile... (Privé Klaw)   Dim 2 Mar - 17:00


Ah oui ? Une créature de rêve ?



Warning, warning ! Le radar de phrase bateau de la drague est enclenché. Permission de l'énervement accordé.
Il faut dire que s'il y a bien une chose qui peu briser l'emprise du charme sur Karolyn est bien les phrases de dragues que tout les hommes qu'elle a croisé dans sa vie lui ont balancé. Mais le pire, c'est sans doute son ex petit-ami, Dario. Le roi de la belle parole et de la caresse buccale. Il réussissait à chaque fois à titiller l'oreille de la douce Klaw de ses belles paroles et de ses promesses. Elle avait tellement gagatisée sur ses mots doux qu'elle n'avait même pas pris le soin de comprendre que le fantasme même de séduire sans être vu était la seule raison pour laquelle le play boy l'avait abordé la première fois. C'est surement depuis ce jour qu'elle a du mal avec les formules trop générale et trop caressante. Elle comptait replier ses jambes sur le moment. Mais elle eut une autre idée. Une idée dangereuse, mais qui pourrait être amusante et  excitante si elle était bien exécutée. Au moins fallait-il qu'elle soit capable de le faire, les yeux dans le noir complet.
Mais pour le moment, il fallait entrer dans son jeu. Lui laisser croire qu'il avait gagné. Prétendre qu'il est irrésistible. Même si on est pas loin de la vérité. Elle mangea ses céréales en agrippant sa jambe contre la sienne. Son pied caressait sa jambe sensuellement. Elle avait totalement prit une autre allure: Elle s'était redressée, son regard avait prit une autre lueur et ses céréales semblaient avoir prit la forme d'une glace aphrodisiaque sur ses lèvres. Oui, Klaw savait jouer ce genre de jeu quand il le fallait. Quand on vous mène à la baguette comme une petite sainte et que dans votre école vous trainiez avec un groupe de fille ayant déjà couché au moins une fois, il était facile de se prétendre plus adulte qu'il faut. Elle avait seulement encore un peu de mal à contenir son excitation à ce petit jeu. Mais il fallait savoir sacrifier sa libido pour pouvoir accomplir ses désirs.

-Hm… Et sinon, ton dos ne te fait plus souffrir ?





381 mots + 5 rubis/MP

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans D.Taylor
Démon supérieur
Démon supérieur
avatar

Messages : 526
Date d'inscription : 15/12/2013
Localisation : D.T.C

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Emmerdeur Nymphomane
Place dans votre clan: Aucun clan

MessageSujet: Re: Treize est mon chiffre et la malchance est mon étoile... (Privé Klaw)   Dim 2 Mar - 20:13





Petite coquine!








Je finissais de manger mon bol de céréales lorsque Klaw me pris la jambe. Puis je fus surpris de la voir commencer un jeu auquel il était difficile pour un homme de résister à pareille tentation. Je restais silencieux, la bouche entrouverte en regardant ses bouchées de céréales sensuelles et aphrodisiaques. J’avalais ma salive et je sentis mon corps devenir chaud. Doucement la température intérieure montait doucement mais surement. Elle prenait la même attitude que la veille lorsqu’elle m’avait bien eu en me balançant sur le lit alors que j’avais super mal au dos. Heiin ! Tu es une petite joueuse. Vilaine ! Tu comptes encore me piéger dans un de tes petits jeux. Ok on va jouer belle tentatrice. J’espère que tu as de l’imagination ma belle. Je souriais en la regardant, son regard avait beau être plongé dans le noir, il n’en était pas moins expressif. Je passais mes doigts doucement sur la peau de son avant-bras de façon taquine. Un sourire narquois sur les lèvres.
-Une créature de rêve mais qui a de sacrés épines !

Ma façon à moi de lui dire qu’elle avait un sacré caractère et que les filles comme elle je les appréciais beaucoup. Elle me rappelait un peu Jun, sauf que contrairement à Jun qui était une véritable brutasse, Klaw était plus subtile et elle savait jouer pour bien faire marcher les hommes. Ça c’était une tentatrice abominable ! On aurait dit une succube, joueuse et aguicheuse mais une fois dans ses bras c’est ta vie qu’elle aspire. Je passais mon autre jambe pour attraper la sienne entre les miennes et je me radossais sur le dossier de la chaise en souriant. Elle me demanda si mon dos allait mieux. La ça voulait tout dire. Je l’observais un long moment, avant de me décider de lui répondre. J’avais croisé mes mains sur mes cuisses, affalé sur la chaise à l’observer et continuer de lui faire du pied. Puis je me décidais de lui répondre.

-Mon dos va mieux, tant que je ne me fais pas brutaliser et que je ne fais pas de mouvement trop brusque, je pense que ça devrait vite passer…





372 mots +5 rubis/MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klaw
Métamorphe
Métamorphe
avatar

Messages : 440
Date d'inscription : 01/02/2014
Age : 21

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Employée aux sources chaudes
Place dans votre clan: Membre du clan des Peintures

MessageSujet: Re: Treize est mon chiffre et la malchance est mon étoile... (Privé Klaw)   Mar 4 Mar - 12:49

Evans suivait le mouvement, c'est bien. Klaw sentait qu'il prenait goût autant qu'elle a lui prendre les jambes, en gardant néanmoins cet air décontracté.
Elle  prit une gorgée de lait et passa sa langue entre ses lèvres. Elle sentait qu'elle allait un peu trop loin sûrement dans l'aguichement, mais ça lui plaisait tellement qu'elle n'avait pas besoin de simuler son plaisir. Il avait reprit ses jambes et commença à s'attaquer à son avant-bras. Sa main froide semblait être devenue

-Hm... Et tu oses prendre le risque de la prendre, malgré ses épines ?

Cette comparaison à une rose épineuse, à un poison lui plaisait, car c'est exactement ce qu'elle se plairait à faire. Jouer de ses épines pour qu'il ne touche pas à ses pétales ni même à son nectar. Un sourire malicieux se dessina entre ses lèvres, elle l'envoutait de son parfum et de ses manières de jeune chatte en chaleur avant de lui donner le coup fatal.

-Essaye d'être doux dans tes mouvements alors.
Elle avait glissée ses bras hors de ses doigts pour placer ses mains sur le rebord de la table comme pour se lever.

-Vraiment, ce serait dommage que tu te fasses...

Au lieu de se lever convenablement, elle se contenta de pousser la table violement vers lui tout en reculant sa chaise, Klaw s'était ensuite relevée avec ce sourire narquois et satisfait d'un fauve face à la mort implacable de sa proie.

-...Mal.

Elle ignorait si elle lui avait fait vraiment mal ou quoi, mais vu sa force et la musculature d'Evans il semblerait que ce ne soit pas le cas. Elle se contenta de prendre son bol et de s'assoir sur le comptoir.

-Désolé Evans, mais je ne jouerais pas avec toi sur ce genre de terrain. C'est trop risqué.... Pour toi.

Elle ricanait, mais en réalité elle parlait surtout pour elle.

309 mots +5 rubis/MP

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans D.Taylor
Démon supérieur
Démon supérieur
avatar

Messages : 526
Date d'inscription : 15/12/2013
Localisation : D.T.C

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Emmerdeur Nymphomane
Place dans votre clan: Aucun clan

MessageSujet: Re: Treize est mon chiffre et la malchance est mon étoile... (Privé Klaw)   Mar 4 Mar - 18:04





Tu aimes jouer, hein?!








Elle me faisait bien rire avec ses manières aguicheuses. Ha, Karolyn, tu aurais fait une magnifique succube! Mais tu n'es qu'une humaine morte et dont notre très cher popounet à tous a décidé de te faire devenir une créature toute autre. Elles t'iraient bien les mèches serpentines avec ta langue fourchue, vraiment. Tu serais une créature resplendissante. Je restais calmement assis en l'écoutant parler en réponse à ce que je lui avais dit plus tôt. Les mains toujours croisées sur mes cuisses et continuant le petit jeu de jambe sensuel qui s'était engagé plus tôt. J'avais un sourire plus que prédateur et mon regard n'en exprimais pas moins. Je restais néanmoins parfaitement calme. Préférant attendre plutôt que de répondre tout de suite à ses remarques. Je l'observais dans tous les détails, sa façon de changer d'une attitude à une autre. La longueur de ses cheveux roux feu et ondulés comme si des tête de serpents allaient se dresser pour me mordre et m'empêcher d'approcher de trop, ses bras fins et le grain de sa peau qui était fort bien agréable je dois l'avouer. Tu es pire qu'une rose, tu es un ortie! Lorsqu'on te touche, on a plus qu'un désire, et tu nous enlève toute autre sensation que celui-ci. Je la laissais faire et dire ce qu'elle voulait. Elle restait une petite joueuse. Tu ne sais pas à qui tu as affaire en face de toi ma belle. Je suis surement plus expérimenté que toi dans ce genre de jeu, et tu risque de perdre si tu vas trop loin. Le sourire malsain toujours sur mes levres, je la vois qu'elle recule ses mains pour les mettre sur le rebord de la table, et pousser d'un coup sec vers moi. Je n'avais pas bougé, elle s'était relevée. J'étais toujours sur ma chaise avec la moitié de la table qui me rentrait dans le bide. Bah oui, elle me traversait un peu, j'étais devenu intangible. Puis j'utilisais ma lévitation pour  me déplacer en silence jusqu'à son oreille que je vins frôler avec mes lèvres glacées, et lui murmurer dans un souffle.
-Me faire mal?
Puis je me reculais pour passer devant elle par la lévitation, les mains dans les poches que je finis par sortir une fois que j'étais à l'endroit et face à elle et je l'attrapais par le bassin et ramenais brusquement contre moi, collant son corps contre le miens, et je vins approcher ma tête tout près de la sienne, reniflant son parfum enivrant et agréablement bon je finis par continuer dans un soiffle froid sur le rebord de ses lèvres que je frôlais à peine.

-Je n'ai pas peur de me frotter à une rose empoisonnée si le plaisir y est tentant! J'aime le danger, mais en va-t-il de même pour toi?

Je ne lui laissais pas le temps de répliquer, et je lui portais un tendre et langoureux baiser glacé. La gardant tout contre moi avec ma main plaquée sur son bassin. Je passais ma main libre sur son bras, l'effleurant à peine pour qu'elle ressente le frisson de mon corps froid. J'adorais la sensation de ses lèvres contre les miennes, elles étaient vraiment pulpeuses et exquises. Sa chaleur ne faisait que me donner encore plus envie d'elle, et pourtant, elle n'était pas aussi chaude qu'Elena. Mais c'était tout aussi agréable.




555 mots +5 rubis/MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klaw
Métamorphe
Métamorphe
avatar

Messages : 440
Date d'inscription : 01/02/2014
Age : 21

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Employée aux sources chaudes
Place dans votre clan: Membre du clan des Peintures

MessageSujet: Re: Treize est mon chiffre et la malchance est mon étoile... (Privé Klaw)   Mar 4 Mar - 18:45


Je ne suis pas expérimentée, mais je sais ce que je veux.



Les lèvres d'Evans lui chatouillaient l'oreille. Son souffle s'accéléra, autant de désir que d'effroi. Comment a t-il pu arriver jusqu'ici sans qu'elle ne le remarque ? Qui plus est qu'elle se trouvait sur le comptoir à ce moment-là. Derrière elle, un mur bloque tout moyen d'emprise dans son dos. Elle avait lâché la cuillère qui, tombant au sol, sonnait comme un écho à son cœur. Elle posa son bol à côté d'elle pour descendre du comptoir. C'était vraiment étrange tout d'un coup. A peine eut-elle le temps de faire un pas qu'elle percuta le corps en béton du fantôme. Comment peut-il faire ça ? Est-il matériel ou immatériel à la fin ? Elle voulait se dégager de lui mais Evans l'avait déjà attrapé, sa main contre son bassin, son torse contre sa poitrine, elle était totalement collé à lui. Même aveugle, elle pouvait imaginer que leurs lèvres s'effleuraient pour la seconde fois depuis leur rencontre. "Ses paroles ont quelque chose de terriblement sexy." Elle ignorait comment elle avait bien pu laisser planer cette remarque dans son esprit car celle-ci venait sans doute de la mener à sa perte dans ce petit jeu de séduction.
Le mélange de leurs souffles, de la température de leurs corps donnaient un sacré mélange. Et Klaw tremblait sous lui, elle n'avait pourtant pas froid. C'était autre chose. Quelque chose d'implacable et de fatal pour la jeune femme qui reçu le baiser sans qu'un mot ne puisse être énoncé. Elle semblait pourtant satisfaite. Après tout c'est lui qui est aller la chercher et l'embrasser le premier, et non l'inverse.  C'est lui qui à succombé à son charme d'un certaine manière. Quoi qu'il est assez facile de séduire un homme quand il porte déjà entre ses doigts le lourd et aguichant fardeau qu'est le désir sexuel. Elle plissait les yeux lorsqu'il la resserrait contre elle en plaquant ses lèvres gelée contre les siennes. La partie n'était peut être pas terminée tout compte fait. Et elle comptait bien profité de la moindre de ses faiblesses pour le faire plier et de la même manière, conserver son instinct de dominatrice et de femme fatale.

Depuis quand était-elle comme cela d'ailleurs ? Surement depuis sa descente en Enfer. D'habitude c'était plutôt elle qui se pliait pour obtenir ne serait-ce qu'une réponse à son baiser.
Ce qu'elle s'apprêtait à faire de lui était pourtant contraire à ses habitudes de femmes faibles.

Elle lui laissa la possibilité de jouer avec ses lèvres, ne cherchant ni à l'inviter à visiter le fond de sa gorge, ni même à le dégouter de son absence de réponse. Ses lèvres s'entrouvraient doucement pour pincer sa lèvre inférieure, elle répéta l'opération en y ajoutant la pointe de ses dents, elle ne faisait qu'effleurer la base de sa lèvre comme une piqûre.
Karolyn sentait son corps contre le sien, sa respiration se régulant doucement à la sienne, elle profita de son emprise pour promener le bout de ses doigts sur sa chair, les pointes des ongles dépassaient du bout de ses doigts. Ils exécutèrent de légers vas-et-viens sur sa peau, le griffant par moment sans qu'elle n'use de sa force, les griffures ressemblaient à des chatouilles, il ne valait mieux pas agresser d'avantage sa peau par des mouvements plus fort car de ce qu'Evans lui avait expliqué, son corps était aussi sensible que celui d'un aveugle… Multiplié par deux.





561 mots +5 rubis/MP

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evans D.Taylor
Démon supérieur
Démon supérieur
avatar

Messages : 526
Date d'inscription : 15/12/2013
Localisation : D.T.C

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Emmerdeur Nymphomane
Place dans votre clan: Aucun clan

MessageSujet: Re: Treize est mon chiffre et la malchance est mon étoile... (Privé Klaw)   Jeu 6 Mar - 6:56





Tu vas aimer mon cadeau... Ou pas!








Mes bras puissants la retenaient et je me délectais de son corps en passant doucement mes mains, frôlant lentement les formes de Klaw. J'avais l'impression cependant d'embrasser un corps inerte. Elle me laissait faire, mais jusqu'à quel point? Où était passé la joueuse qui, juste avant avait une attitude acèrbe et désirait plus que tout gagner et avoir le dessus sur la partie? L'aurais autant effrayé avec mon attitude plasmatique et fantomatique? Possible... Je sentais qu'elle reprenait un peu d'elle même, ses griffes me carressaient la peau doucement. Et me donnait d'abominables frissons de plaisir. J'abandonnais ses lèvres pour venir embrasser son cou, la dévorer de tendre et doux baisers, je passais mes mains aux endroits les plus sensibles et mes lèvres descendaient un peu plus vers sa gorge. Plaquant mes mains dans son dos et me penchant sur elle pour qu'elle aussi suive le mouvement. Je faisais tout pour lui donne une fièvre de désirs. Je la soulevais et la remettais sur le comptoir, et d'une sensuelle caresse je passais mes mains sur ses cuisses tout en remontant le tissus de sa robe. Mes lèvres vinrent retrouver les siennes. Je ne passais pas ma langue, je venais simplement l'embrasser et parfois lui mordiller la lèvre inférieure. Et quand elle me montra enfin qu'elle semblait prête à se donner, surement pas elle mais bien son corps, tremblant et chaud comme la braise. Mon étreinte disparut, mes caresses ne se firent plus et ses mains me passèrent au travers. Tout comme ses lèvres. Et d'un simple murmure à son attention je la remerciais pour son hospitalité avant de m'eclipser à travers le mur pour sortir. Me transformant en courant d'air chaud. Je lui laissais au moins une chose, quelque chose de nouveau surement pour elle. Mon corps l'avait traversé et son ADN métamorphe changea. Je lui laissais une empreinte différente pour les nouvelles générations. Plus besoin de cartes pour apprendre des capacités, tout se ferait selon son ADN reptilienne. Mais la douleur n'en sera que plus intense. A plus ma belle, j'espère que mon cadeau te plait. Hahaha! Je souris et je gambadais dans les rues pour retourner au puits, rien de nouveau apparemment, alors je me rendais directement chez moi, voyant que mon petit Treize était revenu tout seul au bercail. Je souris et entra avec lui puis je me jetais dans mon lit en pensant à la belle Karolyn. J'avais dû carrément la frustrer.

-Bonne nuit Karolyn! Haha!



Klaw récupère ADN niveau 1 de reptile: il faut acquérir toutes les capacités du pack pour pouvoir prendre la forme de l'animal.

429 mots +5 rubis/MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Treize est mon chiffre et la malchance est mon étoile... (Privé Klaw)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Treize est mon chiffre et la malchance est mon étoile... (Privé Klaw)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» 1er cours: chiffre nominal et compagnie (année 3 et+)
» Cours n°1: Introduction et chiffre nominal.
» ELIJAH ■ Il fut un jour où 69 était un simple chiffre et il fut un temps où tu pouvais manger une banane tranquillement…
» [#3] Choisir un Chiffre : Trois
» Un second mandat de 3 ans pour Mario Andresol

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inferni, ville des enfers :: Flood et jeux :: Archives RP-
Sauter vers: