On nait avec une âme d'ange... On meurt avec un cœur de démon. Bienvenu en Inferni.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

INFERNI FERME SES PORTES POUR LES ROUVRIR SUR LE TOUT NOUVEL ENFER

>>>ICI<<<

VENEZ NOMBREUX!

Partagez | 
 

 I let your eyes do the walking

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zeck Skyhigh
Sorcier
Sorcier
avatar

Messages : 1518
Date d'inscription : 06/09/2013

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Gardien des esprits
Place dans votre clan: Chef des peintures

MessageSujet: I let your eyes do the walking   Dim 23 Mar - 21:04

Ce matin-là il pleuvait comme vache qui pisse.  Le Huckster s’était levé très tôt ce matin-là pour aller boire un coup et faire ses besoins matinaux. L’image de son père revenait encore, cette nuit encore il n’avait pas bien dormi. Mais il était bien trop crever pour vouloir réellement se lever. Il retourna donc dans sa chambre pour essayer de trouver un sommeil plus tranquille. Depuis que Klaw les avait rejoint, Zeck lui avait proposé une chambre, ou alors de le rejoindre dans la sienne si elle en avait envie. Il ne la forçait en rien, et il comprenait qu’elle pourrait avoir besoin de tranquillité tantôt avec tous ces évènements récents. Et tantôts elle dormait avec lui, tantôt ils allaient chacun dans leur chambres. Après maintes recherches, il avait réussi à trouver d’autres chambres plus loin dans les étages, en fait complètement de l’autre côté des chambres du chef et ses généraux. Klaw avait donc élu domicile dans une chambre qu’elle avait elle-même choisie. Car oui, ce château était un vrai labyrinthe et il y avait vraiment beaucoup de pièces. Ce qui était bien à cette heure si matinale c’est qu’il n’y avait personne debout et Zeck pouvait se trimballer dans les couloirs du château en boxer comme il voulait. Retournant dans sa chambre, il se remit au lit et il ne se réveilla que lorsqu’il sentit les lèvres chaudes de Klaw sur son front. Il gémit doucement et ouvrit un œil, sa main agrippa machinalement la main de Klaw qui finit par lui glisser entre les doigts, et la jeune femme reparti. Il resta un instant dans l’obscurité de la pièce, écoutant le silence ambiant et regardant la porte de sa chambre l’air pensif. Il finit par se retourner dans son lit et se couvrir la tête avec sa couverture en gémissant.

Passé plusieurs heures de plus à dormir, il se décida à se lever de son lit et de s’étirer avant de faire quelques petits échauffements, quelques pompes et abdos puis un peu d’entrainement de wushu avant d’aller faire sa toilette dans la salle de bain tranquillement et ensuite se laver les dents. Ranger tout correctement sinon Yu’ va piquer sa crise et ensuite s’habiller d’une tenue relaxe, pantalon basique noir et T-shirt ambre rouge avec des chaussures noires. Il descendit ensuite se faire un petit déjeuner à base de bacon et d’œuf, et il alla faire un tour tranquillement dehors. Le temps s’était calmé, il ne pleuvait plus déjà c’était ça et le soleil commençait à se montrer. En sortant il entendit les plaintes d’un animal ce qui l’intrigua. Il commença à se diriger dans les jardins pour tomber nez à nez avec une bête étrange, petite et mignonne, mais elle semblait avoir été blessée par quelque chose. Il fronça les sourcils et s’accroupi vers la bête, elle avait une patte blessée, il utilisa alors sur elle son sort de soin majeur qui guéri l’animal qui finit par reprendre conscience et se redresser pour mordre Zeck avec ses petites dents.
« Awh ! Shh ! C’est comme ça que tu me remercie ? »

L’animal grogna et baissa les oreilles avant de lancer un petit cri et de lui tourner autour pour lui mordre les fesses.
« Ah ! Hey ! Ca fait mal ça ! »

Zeck voulut attraper la bête mais celle-ci s’enfuit dans un buisson et le Huckster se releva en soupirant et se grattant la tête, il constata les dégâts qui étaient moindres mis à part la morsure à sa main qu’il soigna, ses fesses n’avaient rien eu de grave. Décidément.

Las et n’ayant plus trop envie de faire un tour il retourna au château pour aller faire des recherches dans la bibliothèque qu’il avait trouvé près de la salle de bal qui leur servait de salle d’entrainement. En chemin il croisa Klaw qui vint le prévenir qu’elle avait quelque chose à lui montrer et elle lui donna un plan du château. Elle partit non sans qu’elle lui voler un baiser, elle se transforma en courant d’air et alors qu’il avait bien quelques questions à lui poser sur ce qu’elle avait à lui montrer avec Jun. Il regarda le plan constatant qu’il le lui faudrait bien pour qu’il trouve la salle en question. Mais de tout le reste de la journée il ne trouva ni Klaw, ni Jun, ce qui l’intrigua encore plus. Surtout que la belle lui avait demandé de s’habiller en conséquence pour ce soir. Il cogita toute la journée et sembla tellement impatient que les heures passèrent très lentement.

Only One by Lovedrug on Grooveshark
Mais alors qu’il voulait faire quelques recherches pour trouver quelque chose sur des écrits anciens d’Inferni, il était tellement distrait et n’avait tellement pas la tête à ça qu’il retourna dans sa chambre se changer, dans son armoire il y avait une tenue qu’il n’avait pas vue encore et il regarda autour de lui. C’est étrange que ces vêtements soient là, surtout qu’ils étaient même à sa taille. Il haussa un sourcil et sourit. Il prit son costume blanc et alla dans la salle de bain se passer un coup de rasoir histoire de se faire propre et un peu d’eau de Cologne puis il enfila les vêtements en question et se coiffa. Bon c’est sûr qu’il n’avait pas grand-chose à coiffer mais au moins en se regardant dans le miroir il avait la classe avec son ensemble blanc. Il sourit et retourna dans sa chambre pour prendre le plan et ressorti. Il sourit en voyant Yukia sortir en même temps que lui, elle était jolie elle aussi dans sa tenue mais ça paraissait vraiment trop étrange d’un coup.

« Eh bien, il semblerait que les filles nous aient préparé un petit quelque chose qui m’intrigue de plus en plus choupette ! »

Un large sourire aux lèvres il tendit son bras vers elle pour l’emmener afin qu’elle ne se perde pas. Il déplia le plan et ils allèrent dans cette fameuse pièce où se trouvaient deux chaises dos à dos avec respectivement leurs noms d’inscrit sur un bout de papier. Plus intrigué que jamais, Zeck regarda Yukia en fronçant les sourcils et il baissa le bras. Il entendit des murmures dans la pièce, du moins derrière les murs car il ne voyait personne dans la pièce. Au lieu de s’asseoir il fit un tour de la pièce et regarda plus attentivement, il n’arrivait pas clairement à distinguer la conversation qu’il entendait et percevait simplement des petits rires discrets derrière les murs. Bon il semblerait que les filles aient préparé quelque chose pour eux et donc Zeck allait jouer le jeu. Il retourna près de Yukia et lui sourit.

« Je crois bien qu’il faut s’asseoir… »

Après mot, il s’approcha de sa chaise et enleva le papier collé à son dossier pour le plier et le mettre dans sa poche puis s’installer tranquillement, il passa une jambe par-dessus l’autre et croisait les bras contre lui. Actuellement il avait bien envie de s’en fumer une mais il attendrait.

1167 mots +5 rubis/MP

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yukia Sakura
Sorcier
Sorcier
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 24
Localisation : In the Inferni.

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Fouineuse / Détéctive
Place dans votre clan: Bras droit des Peintures ~

MessageSujet: Re: I let your eyes do the walking   Mer 26 Mar - 18:56

*Bon, debout..*

Cela faisait maintenant bien une heure que j'étais réveillée, mon regard fixé sur la voûte de la pièce qu'était ma chambre. J'avais entendu Zeck se lever, et depuis tout ce temps, je n'avais pas quitté ma chambre, espérant retrouver le sommeil. Las de regarder mon plafond, je me levais, ouvrais ma fenêtre, cherchant un peu de lumière et de fraîcheur, mais ne recevais à la figure que la lourde température omniprésente sur Infini. Je soupirais, me grattant la tête en passant la main dans mes cheveux. La chaleur était tellement accablante que parfois, j'en venais à regretter l'hiver, cette saison que je détestais tant, étant vivante, et sur Terre. Je sortais de ma chambre , vêtue de mon t-shirt noir taille XXL qui m'arrivait mi-cuisse et de mon short de la même couleur, et me dirigeais vers le salon, en traînant les pieds. Je pris en guise de petit déj', comme à mon habitude, une tasse de chocolat chaud avec des céréales, et me posais devant la télé. Je savais très bien que celle-ci m'abrutissait de jour en jour, mais je ne pouvais me résoudre à ne plus regarder de dessins animés, que voulez-vous.

Absorbée par la télévision, , je ne vis pas Jun s'approcher de moi, et il dût s'accroupir pour capter mon attention. Encore dans le brouillard du réveil, je n'entendais que des birbes de phrases dont : ''Blablabla j't'attends à 21h blablabla cette salle blablabla avec Zeck blablabla Tiens !'' Et il me tendit un plan du château que je pris sans rien dire, trop fatiguée pour faire des histoires ou poser des questions. Jun me déposa un baiser sur le front avant de s'éclipser aussi vite qu'il était venu. Ce fut d'ailleurs la seule fois que je l'aperçus de toute la journée.

~

La journée suivait tranquillement son cours quand je remarquais du coin de l’œil l'heure qu'il était. 20H45.

-OH MERDE ! Jurais-je, prenant conscience que je n'avais absolument rien foutu de la journée.

Je pris la direction de ma chambre, en sprintant au plus vite. Enfin, aussi vite que mes jambes me le permettaient. J'arrivais dans ma chambre, les joues rougies pas l'effort. Je sautais par-dessus mon lit, atterrissant pile devant la porte de mon armoire. J'ouvrais celle-ci, jetant un coup d’œil au tenue que je possédais et finissais par choisir mon petit ensemble de Chaperon. Bon, ça ne changeait pas énormément de d'habitude, mais c'était tout de même ma première tenue, et ma tenue préférée de plus. Je l'enfilais avec hâte, m'observant dans le miroir, simplement pour vérifier si j'étais présentable et surtout... Assez ''classe''. Je jugeais que oui, mais passer tout de même par la salle de bain, histoire de démêler mes cheveux, de me laver les dents et surtout de me rafraîchir le visage.

*Han ! Mes chaussures !*

J'avais tellement l'habitude de me trimballer en patins, en chaussettes ou même pieds nus, que les chaussures étaient devenues secondaires pour moi. Enfin prête de la tête au pied, je sortais de ma chambre et tombais sur Zeck. Qui était habillé super élégamment, soit dit en passant.

-Mais c'est que ça te va bien le costard !

Le Huckster m'offrit son bars que pris sans hésiter, en lui adressant un magnifique sourire. Nous arrivâmes dans la salle de rendez-vous indiquée par Klaw et Jun, seulement occupée par deux chaises portant nos noms.

-Mmh...

Non pas que je n'aimais pas les surprises, mais je les appréhendais toujours. Je m'asseyais dos à Zeck, assez stressée. Je serrais le papier marqué de mon nom, mon pied droit tapotant nerveusement le sol. Entendant les voix de Bubble-Gum et Ginger qui se rapprochaient de la pièce où nous nous trouvions, je me redressais de ma position affalée que j'avais adopté sur la chaise, pour paraître un minimum élégante et surtout sereine.

673 mots +5 rubis/MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jun Yami
Sorcier
Sorcier
avatar

Messages : 301
Date d'inscription : 05/02/2014
Age : 29

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Barman
Place dans votre clan: Général

MessageSujet: Re: I let your eyes do the walking   Mer 26 Mar - 19:12

L’après midi avait été longue, les heures d’entrainement était pénibles, Klaw était tellement coincé. J’ai même fini par lui donner un verre d’alcool à boire pour qu’elle se lâche un peu la petite. Quand j’ai vu que ça ne servait plus à rien d’insister je l’ai laissé partir se détendre, elle avait les bases c’était le plus important, il ne restait plus qu’ç ce qu’elle se donne à fond. Je lui ai préparé un petit truc à grignoter puis je l’ai laissé tranquille jusqu’à l’heure à laquelle on s’était donné rendez vous pour se préparer.

Pendant ce temps je suis allé prendre un bain, ouais rien que ça un bon bain pour me détendre. Ça fait un bien fou. On avait évité avec soin Zeck et Yukia sauf lors de mon petit passage éclair pour mettre cette dernière au courant de notre petite surprise. Et bien sur on devait encore les évité jusqu’au soir. En vérité je dois dire que je serais bien resté un peu plus longtemps avec elle, mais bon j’en aurais le loisir ce soir.

Finalement il ne reste pas tant de temps que ça avant le moment fatidique. Je me dirige vers la pièce adjacente à celle du rendez vous. Klaw n’est pas encore là, mais bon je suis relativement en avance. Il y a dans la pièce tout ce qui nous faut pour nous préparer. J’attrape mon vernis tout neuf et commence par mes ongles de pied, j’applique le vernis rapidement et sans dépassé surtout que je n’ai pas pris de dissolvant, bref le rouge est pas trop mal bon ce n’est pas le genre de rouge pétant qu’on trouverait à mon époque, mais c’est un beau rouge. Une fois mes pied fini j’attaque les mains pendant que ceux-ci sèche j’en ai pour bien une vingtaine de minutes. Une fois fini l’applicage je reste sans bouger bah le temps qu’il faut. Contrairement au vernis qui sèche vite celui-là prenais son temps et en fait il me fait beaucoup pensé au vernis fait main par les nanas des bas quartier, belle couleur pas besoin de plusieurs couche mais un temps pour sécher assez long.

Après une attente au calme à penser à tout et à rien mes ongles sont enfin sec, klaw ne devrait plus tarder, je m’habille de cette robe style saloon –et des mes sous vêtements blanc-, je la serre bien, ajuste la porte jarretelle, la dentelle et tout le train-train. J’enfile même les talons, ouais j’aime pas être à plat. Au même moment Klaw entre. Je lui souris et la regarde.

 -En premier tes ongles ma belle, c’est le plus long assois toi.

Je m’applique à faire les ongles de main de la belle. Et lui indique de pas bouger jusqu’à ce que ça sèche. J’applique sur mes paupières le fard à paupière puis sur yeux en face d’un miroir l’eye-liner avec un pinceau légèrement humidifié, je trace un trait parfait qui se prolonge un peu au-delà de mes yeux, pour les affiner. Je fais la même chose à klaw avec douceur et de façon à bien mettre ses yeux bleus en valeur. Bon sang on à tous les yeux bleu ici ou quoi ? Ensuite elle s’habille pendant que moi je m’occupe de me coiffer, attacher mes cheveux avec le grand pique, ça me fait bizarre d’avoir mes long cheveux roses soigneusement retenu dans un chou légèrement ébouriffé. Je remarque que klaw m’observe et qu’elle à fini de s’habiller. Elle effectue la même coiffure que moi. Je lui souris sa coiffure est parfaite. J’entends des pas dans le couloir surement Zeck et Yukia, Bon il reste que quelque petite chose à changer et on sera prêt. Je regarde Klaw et remarque un défaut.

-il faut le resserrer…

Elle ne veut pas je pousse un long soupire, l’attrape la retourne et la plaque contre le mur.

- Laisse moi faire je serai doux…

Je lui laisse un instant pendant qu’elle conteste.

-Tu es prête maintenant, je peux y aller ?

Je commence à tirer pour arranger les ficelles du corset mal serré pas la belle, juste se qu’il faut pour faire remonter comme il faut sa poitrine et ne pas l’étouffer. Je la laisse se détacher du mur et l’observe encore une fois dans toute sa splendeur. Hm… encore un détail.

-Tend moi tes lèvres ma belle…

J’applique du rouge à lèvres sur ses lèvres juste parfaite, pas autant que celle de Yukia mais parfaite tout de même. Là ça devrait être bon, elle à tout ce qu’il faut.

-Karolyn… tu es parfaite dis-je d’une voix douce presque sensuelle.

Elle me regarde et me demande de m’assoir, je m’exécute, me demandant pourquoi. Elle s’approche et s’apprête à réajuster mes cheveux instinctivement je bloque son bras et l’attire légèrement vers moi sourire aux lèvres. Puis lâche son petit bras pour la laisser faire.

-Tu es trop entreprenante chérie… mais je te laisse cette faveur, c’est bien parce que c’est toi.

Je me relève et applique également du rouge à lèvres, bah sur mes lèvres, on ajuste les coiffes qui vont avec la tenue et enfile les gants de soies rouge. J’attache une paire de menotte à mon porte jarretelle, ni vue ni connue, ce n’est pas drôle si on peut tout voir, j’attrape ma cravache –ouais mes deux inséparables- et m’apprête à sortir quand Klaw marmonne quelque chose je la regarde et l’attrape par les hanches. Je lui susurre à l’oreille.  

- Je ne t’ai pas fait faire tout ça pour rien.

Puis je sors de la pièce avec elle, certes y a toujours un côté stressant quand on s’apprête à faire ce qu’on va faire. Klaw à mes côté j’enclenche la poignée et la pousse. Pour rentrer dans la pièce ou Zeck et Yukia nous attendent. Là on ne peut plus reculer.

-Désolé pour le retard on était occupé.

1047 mots +5 rubis/MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klaw
Métamorphe
Métamorphe
avatar

Messages : 440
Date d'inscription : 01/02/2014
Age : 21

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Employée aux sources chaudes
Place dans votre clan: Membre du clan des Peintures

MessageSujet: Re: I let your eyes do the walking   Mer 26 Mar - 19:13

L'après-midi que venait de passer la jeune aveugle avait été tout aussi rapide que la matinée. En effet, cette fois-ci, elle avait passé sa journée en compagnie de Jun pour préparer la surprise qu'elles réservaient aux membres des peintures. Surprise qu'elles avaient sournoisement convenue le matin même lors d'essayage dans un magasin de vêtement non loin du château des peinture, dans le quartier nord. Pour résumer sa journée, il faudrait dévoiler l'intégralité de la surprise, ce qui ne serait je vous l'accorde très décevant compte tenue du temps et de la patience qu'elles ont eu toutes les deux, pour Klaw à suivre les instructions de Jun et pour cette dernière de rester sereine en toute circonstance sur les manies de la jeune rousse à contester tous ses ordres. Mais, songea la Karolyn en plongeant intégralement dans le bain fumant, il est nécessaire et quasi vital qu'elle sache faire ce que Jun lui demande. Sinon, tous les efforts qu'elles avaient fournies pour cette petite bêtise serait vain. Et puis, le problème, ce n'était ni la robe de saloon qu'elle porterait, ni même l'entraînement sur les talons qu'elle devait exécuté qui la dérangeait. C'était plutôt celui qu'on l'observe faire, et qu'on la juge. Ou bien plus simplement, l'idée de faire un faux pas qui ruinerait totalement l'effet attendu. Elle se redressa en prenant une grande inspiration, plaquant ses cheveux sur son crâne en révisant encore et encore son entraînement. Lassée de cela, elle attrapa l'une des cartes qu'elle avait trouvé dans le placard de sa chambre en arrivant. Celle-ci portait un symbole particulier. On aurait dis des losanges, curieuse, elle entama la lecture de l'incantation. Rapidement, l'eau brûla sa peau, à moins que ce ne soit sa peau qui brula l'eau car elle ne put entamer la suite de la lecture. En relâchant la carte sur le sol, elle regarda le moindre signe de changement. La peau de ses mains avait rougit et s'était abîmée. Mais rapidement les plaies se dissipèrent pour redonner à la peau de Klaw sa douceur. Il aurait été épouvantable qu'elle soit marquée avec cette connerie ! Elle sortit de l'eau stressée en grognant car après tout, c'était sensé la détendre et non le contraire. Karolyn essora ses cheveux et essuya ses chevilles pour enfiler les belles chaussures à talon de son uniforme. Elle enroula grossièrement la serviette autour d'elle et s'entraîna à marcher dans sa chambre. Un pied, puis l'autre. Un pied, puis l'autre. Toujours en serviette, elle prépara ses vêtements de rechange avant d'aller rejoindre la salle convenue pour se changer. Car on ne pouvait jamais vraiment savoir si Zeck, ou même Yukia pouvait passer par sa chambre par inadvertance. Elle enfila rapidement ses vêtements et sécha ses cheveux du mieux qu'elle put. Ils étaient encore mouillé. Elle fit une moue boudeuse dans son miroir en s'encourageant. *ça va sécher de toute façon. Et puis, ça reformera les boucles.* Elle attrapa les bottines de sa tenue sous le bras et se promena dans le château jusqu'à arriver dans la salle se trouvant juste à côté du lieu de rendez-vous. Les murs n'étaient pas bien épais, Jun et Klaw avait même fait un test Echo en se parlant presque normalement alors qu'elles se trouvaient chacune dans une pièce différente. Il fallait donc faire attention à ce qu'elle allaient dire ou bien faire.
Elle franchit la porte de la pièce "VIP" et remarqua que Jun était déjà là, verni et habillée. Elle écarquilla les yeux, elle était persuadée d'être venue à l'heure convenue pourtant.

-Pardon… Je suis en retard ?


Elle referma la porte derrière elle et prit place sur la chaise pour se laisser vernir les ongles des pieds et des mains par Jun, elle hocha la tête lorsqu'elle lui ordonna de ne pas bouger tant que le verni n'était pas totalement sec. Il faut dire que la mixture était bien plus lente à l'application que n'importe quel vernis de son époque. Mais elle n'irait pas s'en plaindre, il y avait du vernis sur Inferni, c'est déjà pas mal. Une fois le temps de durcissement écoulé, Karolyn se leva pour rejoindre sa robe de saloon derrière le paravent. Le fait de voir que Jun avait prit le soin de mettre bien en évidence le string qu'elle lui avait fait acheté sur la robe la fit grimacer. Pourquoi tant de haine pour la gente féminine pudique et précieuse ? N'y a-t-il pas une femme qui ne s'est pas dite qu'une petite culotte en coton était bien plus confortable qu'une cordelette se coinçant entre les fesses ? Sans parler du petit triangle recouvrant la base de l'intimité sans pour autant la conforter dans cet esprit de sécurité. Elle était même sûre que certaine femme faisait l'amour en gardant le string sur elle vu le peu de tissus. Elle se résigna cependant à le porter. *Jouons le jeu jusqu'au bout…* S'encouragea-t-elle. En enfilant le sous-vêtement, puis la robe. Elle n'était pas habituée à porter ce genre de robe, et l'idée même de se broyer les côtes en serrant trop fort lui traversait l'esprit. Elle serra assez pour maintenir le corset sur sa poitrine sans qu'il ne s'enlève de lui-même, sans plus.
Elle sortit enfin à la vue de Jun pour enfiler ses bottines. Elle réajusta rapidement le porte-jarretelle comme le lui avait montré Jun, le pic entre les dents elle siffla doucement le petit air d'une musique qu'elle avait écouté récemment. Elle se redressa enfin vers le miroir pour attacher ses cheveux en chignon avec le pic. Quelques boucles de bronze tombaient sur ses épaules, elle avait pensée à les remettre dans le chignon mais en voyant qu'elles tombaient comme il fallait, elle se résigna. De toute façon elle ne comptait pas garder une coiffure aussi sévère bien longtemps.

Karolyn s'était enfin retournée vers Jun, pour lui montrer qu'elle était prête. Elle la contempla de haut en bas avant de s'arrêter au niveau de la poitrine de Klaw, un soupir désespérée s'échappa de ses lèvres. Le regard de Klaw tomba sur son corset avant de se relever avec un air rebelle.

-Non, c'est très bien comme ça, Je refuse que tu touches à quoi que ce soit.

Elle comptait se reculer mais Jun l'avait attrapé avant en la plaquant contre le mur de droite, là où se trouvait la salle d'attente de Zeck et Yukia. Elle jura un "merde" entre ses lèvres en renouvelant son refus. Les mains plaqués sur le mur, le visage écrasée également sur le mur. Elle tenta malgré tout de la supplier d'une voix mielleuse.

-Je t'en pris, Jun… Ne fais pas ça…. Tu sais que je ne peux pas me défendre… Ahhh…

Elle avait rapidement dénouer les fils pour resserrer le corset. Klaw griffait le mur de ses ongles vernis en se retenant de pousser des gémissements. Une fois le supplice du corset terminée, elle se dégagea enfin du mur pour se tourner vers Jun, une moue sur les lèvres disant un "C'est bon ? Tu as fini de t'acharner sur moi ?" Et alors qu'elle pensait qu'elle confirmerait la fin de la critique, elle lui envoya une phrase dont elle ne s'attendait absolument pas. Les joues rougissaient d'autant plus que tout à l'heure avec le corset. Dès qu'elle lui montra le tube de rouge à lèvre elle grogna.

-Bon, alors dépêches-toi.

Elle tendit ses lèvres pour la laisser appliquer du rouge à lèvre dessus. Elle avait une soudaine envie d'humidifier ses lèvres mais Jun le refusa d'un regard foudroyant. Le fait qu'elle la qualifie de parfaite la fit détourner le regard. Elle imaginait que le rouge ne lui allait pas_ Jun lui avait décrite la couleur de la robe_ Elle lui sourit  cependant avant de remarquer un petit détail qui la perturba.

-ça me gêne quand tu me dis ça, Jun. Mais tu n'es pas mal dans ton genre non plus. Juste un petit détail, va t'assoir. C'est à mon tour de m'occuper de toi.


Elle l'accompagna vers la chaise où elle s'était assise pour appliquer le verni et passa sa main dans ses cheveux, le fait que Jun intercepte son geste assez rapidement pour la bloquer la surprit. Karolyn attendit qu'elle lâcha d'elle-même la pression sur son bras pour replacer une mèche de ses cheveux correctement sur son visage. Cette histoire d'être entreprenante l'étonnait un peu. C'était juste une mèche de cheveux ! Enfin, elle haussa simplement les épaules avant de lui dire qu'elle était également prête à faire le show.

Alors que Jun s'était approchée de la porte, Klaw eut un dernier instant de trac.

-Jun, c'est pas bien ce qu'on s'apprête à faire…

Elle s'approcha d'elle en l'attrapant par le hanche, lui donnant un dernier encouragement qui la rassura in extremis. Elle était prête à le faire, quitte à se tourner en ridicule. De toute façon, elle savait que si c'était le cas elle se contenterait d'envoyer tout le monde sur les roses pour s'enfermer dans sa chambre jusqu'à ce qu'on oublie son existence. C'est pour ça, du moins qu'elle se devait d'être "Parfaite" pour un soir.

Jun enclencha la poignet de la porte et l'ouvrit, Klaw à ses chevilles. Elle se sentait l'envie soudaine de partir en courant. Mais trop tard, leurs regards étaient tourné vers elles. Plus question de faire marche arrière maintenant.

1664 mots +5 rubis/MP

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeck Skyhigh
Sorcier
Sorcier
avatar

Messages : 1518
Date d'inscription : 06/09/2013

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Gardien des esprits
Place dans votre clan: Chef des peintures

MessageSujet: Re: I let your eyes do the walking   Jeu 27 Mar - 6:27

L'attente semblait interminable aussi bien pour Yukia que pour Zeck. Le pire c'est qu'il régnait un silence pesant dans la pièce. Ce qui permettait aux deux sorciers d'entendre tout ce qui se passait dans la pièce adjacente. Quand un bruit sourd contre le mur fit tourner la tête de Zeck là oú ça avait cogné. Il fronça les sourcils et murmura un  "Mais qu'est-ce qu'elles foutent?!" il avait envie de se lever et d'aller directement dans la pièce d'à coté pour aller voir les filles mais il se retint et se redressa sur sa chaise. Il tapota des mains et se décida. Tant pis! Se dit-il en se sortant un cigarillo de sa boite qu'il remit dans la poche interne de sa veste. Il mit le cigarillo à ses lèvres et l'alluma. Les mains sur ses cuisses pianotant ensuite nerveusement, il leva la tête et fit tourner son clope. Regardant la pièce plutôt banale, il n'y avait pas de déco mis à part la peinture de différentes couleurs sur chaque pan de mur et des motifs sur les bandes de placo en bas des murs. La pièce était hors ça, vide d'objet mis à part les deux chaises qui trônaient au centre de la pièce et oú Zeck et Yukia avaient le cul posé. En plus de ça il avait largement le temps de se fumer un clope ce qui le stressait encore plus. Il n'aimait pas attendre surtout quand il s'agissait d'une surprise. Généralement les surprises n'étaient pas de très bonne augure pour lui et rien que le fait en prime d'entendre les filles à côté ne l'inspirait pas beaucoup à être confiant. Une fois son cigarillo terminé, il traça un cercle de terre au sol et jeta le mégot dedans direction la poubelle. Une fois l'objet entré, le petit portail se referma et il claqua ses mains sur ses cuisses en pivotant sur sa chaise en direction de la porte oúils étaient entrés.

"Bon!" Dit-il pour clore le fin mot sur son impatience. Et au moment oú il commença à se lever Jun entra dans la pièce avec Klaw a ses talons. Il les regarda fixement dans leurs tenues de tenancières de saloon, avec les talons, le maquillage le vernis les coiffures comme il avait eut l'habitude d'entant lorsqu'il allait s'amuser aux jeux et aux plaisirs de la chaire avec les filles. Jun ça ne lui faisait pas grand chose, elle était certes très canon dans cette tenue mais le fait de voir Klaw dans une tenue pareil le fit entre-ouvrir légèrement la bouche. S'il avait eut encore un peu son cigarillo, il en serait tombé au sol. Refermant lentement la bouche, Zeck détailla Karolyn de haut en bas, elle portait même des talons alors qu'il la voyait toujours en chaussures plates et pour cause, sa cécité. Il eut un pincement au coeur et il resta immobile sur sa chaise, les mains appuyées sur ses genoux dans la position de départ qu'il s'était âpreté à donner. Il ravala sa salive. Puis il se mit à rigoler doucement en secouant la tête. Ces filles étaient vraiment incroyables. Eh bien, l'attente en valait la peine pour le coup. Il releva la tête avec un large sourire et glissa un "Woahw" d'admiration entre ses dents. Il se redressa un peu de sa position et attendit calmement que les filles fassent leur show.

594 mots +5 rubis/MP

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yukia Sakura
Sorcier
Sorcier
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 24
Localisation : In the Inferni.

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Fouineuse / Détéctive
Place dans votre clan: Bras droit des Peintures ~

MessageSujet: Re: I let your eyes do the walking   Dim 30 Mar - 0:20

Un bruit sourd ce fit entendre. Cela provenait de la pièce adjacente à la nôtre. La pièce dont les voix de Klaw et Jun nous parvenaient. Je tournais brusquement là tête vers la source du bruit. Ce qui fut une mauvaise idée. S'en suivi des sons des plus soupçonneux de la part de Karolyn. A croire que de si l'un de nous serait allé voir, on aurait pu découvrir une scène de viol de l'autre côté. D'ailleurs, c'est ce que Zeck eu l'envie d'entreprendre, vue sa réaction soudaine au bruit. Personnellement, j'attendais sagement, même si ces sonorités plutôt inquiétantes et désagréables ne faisaient qu'augmenter mon angoisse croissante. Le Huckster qui me tenait compagnie sorti un cigare de sa poche qu'il vint coincé entre son bec. Je le regardais avec mon regard noir, laissant passer un ''Tsss !'' irrité entre mes lèvres. Il avait eu de la chance que ce ne soit pas ça qu'il l'ait tué. Enfin. Je commençais légèrement à m'impatienter, ayant comme un désir soudain de me lever, ou de frapper dans mes mains, histoire de casser cette ambiance et ce silence des moins agréables. Mais je n'en fis rien, restant, encore et toujours, des plus modèle. Si Bubble-Gum et Ginger avaient fait l'effort de nous préparer une surprise, je n'allais pas prendre le risque de la gâcher. Surtout que je n'avais aucune idée de l'orientation de cette surprise.
Des bruits de pas habillés de talon se firent entendre, et soudainement, Jun et Klaw entrèrent dans la pièce. Je me retournais lentement vers la porte qui venait de s'ouvrir, laissant échapper un ''Oh'' de stupéfaction. Tout deux vêtus de magnifiques robe rouges de patronne de saloon, qu'on ne voyait plus plus que dans les films à mon époque, ils pénétrèrent dans la salle sous nos yeux bleus ébahis. Klaw était a croquer dans cet ensemble, mais alors Jun... Jun... Mes yeux se bloquèrent sur lui. Je suivais ces moindres fait et gestes et je buvais ses paroles comme du petit lait. J'aurais bien pu rester 300 ans à l'admirer comme une co... Yukia, immobile, sur ma chaise.
Je déglutissais lentement, me redressant sur mon siège, tentant de retrouver une attitude et une expression normale. Non parce que se faire reluquer, ça va 5 minutes, mais ça peut vite devenir offensant.
La remarque de Zeck avait été des plus pertinentes, et je ne pouvais pas faire beaucoup mieux vu mon état. Un sourire se forma également sur mon visage et je me mis en tailleur sur ma chaise, tenant mes chevilles, et m'adressant aux deux tenancières.

-Je ne pourrais mieux dire que Zeck. Vous êtes magnifiquement époustouflante dans ces tenues. Je ne pensais pas que le rouge vous irait si bien..!

Connaissant un minimum Jun, je ne restais sans penser que la teinte rouge ne lui avait rien évoqué. Le rouge était une des couleurs les plus significatives pour l'espèce humaine. Entre l'amour, le désir, la passion ou encore la tentation, avec la couleur rouge, nous avions de quoi choisir.
Peut-être bien que je me leurrais et qu'il n'y avait qu'à moi que cette idée était parvenue, mais j'en doutais fort. Et mon sourire pouvait le confirmer.

528 mots +5 rubis/MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jun Yami
Sorcier
Sorcier
avatar

Messages : 301
Date d'inscription : 05/02/2014
Age : 29

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Barman
Place dans votre clan: Général

MessageSujet: Re: I let your eyes do the walking   Mer 2 Avr - 18:15

La réaction de Zeck et yukia était attendu. J’observe ma petite lady qui est toute mignone dans son vêtement de chaperon. Je suis heu content de la voir dans ses beaux habits. Je souris à la gamine. On entre entièrement en refermant la porte dernière nous. On allume le vieux vinyle qui est près de la porte et on pose le disque dessus la musique commence. Je claque des doigts pour prendre le rythme.

Lady Marmelade by Moulin Rouge on Grooveshark

Je prends une grande inspiration, car malgré tout je suis assez stressé peut-être parce que pour la première fois de ma vie je vais danser pour quelqu’un, je veux dire j’ai déjà dansé pour plein de raison différente, mais là c’était pour elle, la gamine, ma lady cœur ! La gamine est assise en tailleur bah pour ne pas changer quoi ! Je m’avance vers elle en faisant tourner ma cravache autour de mon doigt, mes pas calés sur la musique, je tourne sur moi-même avant de me poser devant elle.  Je me penche en avant laissant une vue flagrante sur mon décolté, je fais mine de m’appuyer sur ma cravache qui touche le sol et fait un léger mouvement des épaules. Je me redresse avec sensualité et sur l’air du refrain je reprends ma danse plaçant successivement les mains sur ma poitrine puis sur mon intimité accompagner de quelques pas. Je fais un cercle avec mes hanche avant de descendre m’accroupir et écarter les jambes rapidement et enfin me relevé avec sensualité.

Je remarque que Klaw est parfaitement calé, elle à l’air de bien s’en sortir tant mieux je dois dire.  Je me rapproche de yukia après avoir lancé ma cravache sur le côté, je passe une main sur sa joue tout en dansant pour elle, mes mains cours sur tout son corps jusqu'à ses cuisses juste en l’effleurant et je la pousse à bien s’assoir sourire aux lèvres, je m’accroupi encore une fois. Nan je vais rien lui faire mais je danse mon corps entier suis des mouvements sensuel et à si Yukia essaye de me toucher je la repousse en douceur avec un petit « nan ma belle interdiction de toucher » En dansant j’effleure mon propre corps en donnant de petit coup de reins. Mes mains passe sur le corset glisse sur mon corps et Yukia qui à cette règle absolu de ne pas toucher. Puis la musique devient un peu plus rappé, je lui souris et je m’assois sur elle avec douceur, je bouge le haut de mon corps avec rythme, et mes  hanches font de petit cercle sur ses jambes. Avec klaw au même moment en faisant un petit signe avec nos mains, puis je glisse mes mains sur mes propres cuisses pour attraper les menottes. J’accorde à yukia un rapide effleurement de nos lèvre avant d’aller caler ma tête près de son cou pendant que je vais prendre ses main et de les ramener en arrière, j’attache sa main droite avec celle de zeck et Klaw fait la même chose mais avec leur main gauche. Je me redresse et vais susurrer à son oreille.

- Soit sage et tu pourras jouer avec moi lady cœur.

J’ai cette attitude provocatrice qui met propre, mais surtout je suis presque autant frustré qu’elle peut l’être. Je dois dire que tout ça m’excite terriblement et que si je ne tenais pas tant à finir ma danse pour qu’elle soit à sa limite, je la prendrais là tout de suite. La fille qui à réussi à m’intrigué et qui m’accepte malgré mes sentiments incertain. Je me rapproche encore un peu d’elle et avec des mouvements circulaires frotte à travers les vêtements nos intimités, pendant que mes mains enlèvent les lacets de sa robe rapidement et avec habilité de même je fais remonter légèrement sa robe pour laisser apparaître ses cuisses un peu du moins. De façon à laisser paraître sa poitrine. On se regarde  Je me redresse et fait un mouvement d’épaules pour faire bouger ma poitrine juste sous ses yeux. Je m’éloigne en souriant non sans avoir glissé mes lèvres dans son cou. Je reprends ma danse en étant bien plus proche d’elle qu’avant, sachant pertinemment que ses petites mains ne pourrais plus prétendre essayer de toucher mon corps. Dansant comme si j’avais un partenaire, que je pouvais toucher et ressentir dans cette folle danse sensuelle.

754 mots +5 rubis/MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klaw
Métamorphe
Métamorphe
avatar

Messages : 440
Date d'inscription : 01/02/2014
Age : 21

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Employée aux sources chaudes
Place dans votre clan: Membre du clan des Peintures

MessageSujet: Re: I let your eyes do the walking   Jeu 3 Avr - 15:20

Karolyn était entrée dans la pièce, elle suivait de près Jun en espérant du plus profond de son être qu'on ne la voit pas. Bien évidement, c'était évident qu'il était trop tard pour pouvoir s'enfuir ni même se cacher. Jun l'avait invité à se placer à côté d'elle pour que les deux femmes soient mise en évidence l'une et l'autre pour leur "cible". Jun dans le champ de vision de Yukia et Klaw dans celui de Zeck. Ses jambes semblaient vouloir fléchir à tout instant. Cette tenue ne lui plaisait pas du tout et l'idée même d'avoir cette fente libérant ses jambes la perturbait, sans compter le corset qui remontait sa poitrine. Alors qu'elle entendit les compliments de Yukia et l'onomatopée de Zeck à leurs égard, elle voulu passer ses bras contre sa poitrine, mais elle s'en empêcha, montrant alors facilement son accoutumance et sa gêne. Il fallait cependant qu'elle se ressaisisse car Jun lança la musique quelques instants après s'être placée.

Les voix des chanteuses s'entremêlèrent lançant alors la préparation au show des deux femmes. Karolyn joua de ses talonnettes sur le sol en frappant le rythme de la musique, le trac venait de disparaître, il fallait qu'elle commence. Maintenant.
S'avançant vers Zeck avec la précision et le charme que lui avait inculqué Jun, elle se déhancha sensuellement comme un serpent au son de la flûte, laissant la dentelle remuer à sa suite, elle se tourna lui laissant la possibilité de se rincer l'œil sur son derrière en se penchant un moment pour revenir, main sur les hanches, le visage de profil murmurant les paroles de la femme "Hello, hey Zeck." armé d'un sourire coquin. La chanson se faisant plus entrainante elle se tourna pour caler sa danse à la sienne, se reculant pour poser ses mains grossièrement sur sa poitrine puis sur son sexe en exécutant un roulement de hanche large et sensuel. Elle descendait de la même manière pour ouvrir ses jambes rapidement et remonter, fesse en avant. Remuant des fesses, elle glissa ses doigts sur ses gants et se mit de profil pour rouler une fois de plus des hanches. Elle était sans doute assez maladroite sur l'instant mais au moins elle l'avait fait.
Au deuxième couplet, il lui fallait trouver le bon rythme, celui qui donnait des frissons tout en gardant une certaine sensualité et une certaine grâce. Elle ne voulait pas tomber dans la vulgarité, non. Elle ne voulait pas tomber à lui comme la première femme aux courbes de dunes chaleureuses qui dandinent la dentelle de sa robe rougeoyante comme s'il s'agissait d'un balancier.

Le refrain reprit et cette fois-ci, elle prit le temps de jouer de son corps comme si elle était guidée par les mains d'un homme. Jouant sur la provocation, se mordant la lèvre inférieure elle cherchait avant tout à plaire à Zeck. Est-ce qu'elle y arrivait ? Elle l'espérait !

Pour s'en assurer, elle s'assit sur lui comme leur première nuit ensemble, Karolyn titillait au rythme endiablée du rap le nœud noir habillant son cou. Une petite moue aux lèvres disant: "Tu es bien trop net et bien trop couvert à mon goût". Un geste précis déboutonna sa chemise pour donner un côté négligé à cette surclasse. Elle s'en voudrait presque de lui avoir demandé de se faire beau si c'est pour enlever avec une telle provocation et un tel regard de défi ses vêtements. Il l'avait fait cela pour lui faire plaisir et voilà ce qu'elle en fait. Pourtant elle avait apprécié la texture du tissu sous ses doigts en l'enlevant. De ce qu'elle pouvait apercevoir c'était un habit très seyant, mais elle ne pouvait cependant pas reconnaître ce qu'il portait, dommage. Ce petit caprice de sa part lui fit arborer un léger sourire sur les lèvres, elle n'était pas du genre à jouer les petites pestes mais comme il s'agissait d'une chanson "provocatrice" avec une tenue "provocatrice" autant pousser la bêtise jusqu'au bout. Elle avait retiré la veste de ses épaules pour remonter vers lui, son visage au dessus du sien elle se contenta de caresser du bout des lèvres celle de Zeck sans pour autant les toucher, bien qu'elle n'aurait pas été contre le fait d'aller plus loin encore. Mais les règles qu'elles s'étaient jurée de respecté était clair. "On n'embrasse pas le client, on ne touche pas la marchandise." Elle avait profité de cette distraction pour glisser ses mains contres ses poignées et de les placer dans son dos. Deux clics retentirent, Karolyn et Jun avaient lié les deux "clients" l'un à l'autre, si l'un osait remuer, l'autre le sentirait passer. Par chance, il l'avait laissé faire. Il jouait le jeu, c'était une bonne chose, mais dans le fond, elle avait conscience_ ou du moins ça l'excitait de croire_ que Zeck bouillonnait de se restreindre aussi facilement à une règle, à une paire de menotte et bien sûr à une garce qui tout en l'invitant à la toucher, la prive de cette possibilité. Et elle ria en chantonnant la seule réplique française entre ses lèvres, son léger accent de L'Est revenant au galop sans qu'elle ne s'en aperçoive réellement. Elle riait à nouveau dans un souffle avant d'offrir en compensation de son étreinte le pic de sa coiffe relâchant l'entrave de ses cheveux qui se déroulèrent en de fines boucles rousses sur son visage et son dos. Sa mèche brisait son visage en deux en couvrant son œil gauche d'une vague rousse. Au creux de son oreille, elle lui susurra un petit "Tu m'avais dis que je pouvais t'attacher la dernière fois, non ? Eh bien voilà."Elle inséra le pic sur l'anneau central des menottes coinçant définitivement les deux personnes dans une position plus qu'embarrassante. Karolyn descendit ses mains sur le bas du pantalon pour libérer son caleçon, elle ouvrit la braguette jusqu'en bas et se dégagea de lui dans un petit rire vainqueur. Elle se sentait puissante à cet instant, mais ce qui avait l'audace de lui plaire d'autant plus n'était pas celui d'être puissante en tout point. Mais celui de le voir ainsi rager en sachant pertinemment que bientôt les rôles s'inverseront. Elle n'était puissante que par le biais des menottes. Qui sait ce qu'il se serait passé sans cela ?

1112 mots +5 rubis/MP

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeck Skyhigh
Sorcier
Sorcier
avatar

Messages : 1518
Date d'inscription : 06/09/2013

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Gardien des esprits
Place dans votre clan: Chef des peintures

MessageSujet: Re: I let your eyes do the walking   Ven 4 Avr - 6:31

Jun et Klaw étaient toutes deux magnifiques dans leur tenues. Il n'y avait pas à dire. La demoiselle aux cheveux roses alla mettre une sorte de plaque circulaire sur un engin qui ressemblait à un tourne-disque. Zeck observa l'objet en question avec curiosité et il regarda Klaw qui s'avança de son côté lorsqu'une musique commença. Pour le coup il était un peu troublé par le tourne-disque, n'en ayant jamais vu il était stupéfait qu'un tel appareil soit ici. Mais très vite son attention se reporta à la jeune femme qu'il suivit du regard intensément. Il croisa les bras contre lui et lui fit un large sourire. D'abord Zeck la sentait stressée et il observait tous ses mouvements. Sa danse était un peu brusque et indécise par moment mais il sentait des heures de travail et le côté sensuel y était. Peu à peu la jeune femme semblait prendre confiance en elle et le Huckster resta calme, jouant le jeu pour l'instant, il connaissait le principe de ces danses sensuelles et il savait que le client devait toucher avec les yeux et rien d'autre. Son sourire ne disparut pas pour autant lorsque ce fut elle qui vint sur lui. Au plus la danse se rythmait au plus Zeck en avait des douleurs au coeur qui lui redescendaient jusqu'aux tripes. Il inspira instantanément pour calmer son coeur qui suivait le tempo de la danse et de la musique. Klaw était magnifique dans cette robe mais la danse en plus ne lui était pas indifférent. Alors que si ç'avait été une femme ordinaire, autre que Klaw, il serait resté parfaitement impassible et immobile. Les mains de Klaw passant sur son corps, venant jouer avec son noeud papillon pour le défaire et défaire sa chemise, Zeck se mordit la lèvre inférieure et sans toucher Klaw, il fit glisser ses doigts le long des courbes de la belle qui se trémoussait sur ses cuisses, descendant et remontant en rythme. Il avait envie de la toucher mais ne le faisait pas pour ne pas tout gâcher. En revanche il appréciait son contacte et sa proximité, effleurant les lèvres de Klaw avec les siennes, le sorcier releva doucement la tête, lançant un regard sensuel à la belle. Son souffle était saccadé à cause des battements imprécis de son coeur rythmé par la musique. Il ferma un instant les yeux, Klaw lui prit les mains et il entendit les cliquetis qu'il connaissait si bien. Lui qui avait toujours passé les menottes aux hors la loi, c'était à présent lui qui se retrouvait avec les fers. Il tordit le poignet et attrapa la main de Yukia, comprenant ce qu'elles avaient fait. Il sourit de plus belle et se mis dans une position plus décontracte et  aguicheuse pour la demoiselle, et Alors qu'elle lui soufflait qu'il lui avait demandé la dernière fois de l'attacher il lui murmura sensuellement dans un souffle : "Ho~! Les vilaines!"

Son coeur battait de plus belle et il souffla en fermant les yeux un instant. Il attrapa les mains de Yukia et resserra doucement ses mains sur les siennes. Il comprenait mieux pourquoi elles ne faisaient pas leur show séparément. Il mis la tête de côté histoire de voir un peu Jun qui avait l'air aussi synchro que Klaw dans la danse. Il riva de nouveau son regard sur la belle demoiselle qui avait détachée ses cheveux et l'observa, jouant le jeu jusqu'au bout. Il finit par lâcher les mains de son bras droit et serra les poings. Un fin sourire coquin sur ses lèvres à l'attention de la belle demoiselle qui dansait avec passion pour lui. Si la danse lui plaisait? Carrément! Et il n'hésitait pas à se rincer l'oeil en observant chaques détails et chaques positions que Klaw arborait pour parvenir à ses fins. Et contrairement à Klaw qui, elle, chantait les seules paroles en français, Zeck comprenait les paroles en anglais et malgré tout le sens de la phrase dite en français. Surtout venant de la belle aux cheveux de feu. Il s'avachit sur la chaise dans une position des plus provocantes, jouant le jeu jusqu'au bout en se laissant se faire déshabiller. Pour le coup il serait vraiment tout à elle et il s'en donnerait a coeur joie. Il comptait bien en profiter à se torturer la vue et son corps qui devenait plus chaud à chaque instants qui passe, avant de faire durer le plaisir dans sa chambre avec elle par la suite. Mais son coeur allait-il résister jusque là?

779 mots +5 rubis/MP

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yukia Sakura
Sorcier
Sorcier
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 24
Localisation : In the Inferni.

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Fouineuse / Détéctive
Place dans votre clan: Bras droit des Peintures ~

MessageSujet: Re: I let your eyes do the walking   Mer 9 Avr - 19:38

La musique se déclenche et Klaw part prendre place devant Zeck, tandis que Jun vient à moi, en claquant des doigts, un sourire aguicheur au visage. Je lui réponds avec un sourire amusé et interrogé, attendant avec impatience ce qu'elle me réserve. Dès les premières notes, je reconnaissais immédiatement cette chanson qui passait tellement souvent à la radio durant une période donnée. Je me retenais de claquer des doigts en rythme avec lui. Après tout, j'étais ici pour admirer le spectacle, pas pour danser. Je ne pouvais tout de même pas m'empêcher de murmurer la mélodie de la chanson à mi-voix.

*De toute façon la musique recouvre tous sons, maintenant...*

Jun commençait alors son show, se trémoussant au rythme de la musique. Je devais avouer qu'il était super attirant dans cet ensemble. Toutes les parties visibles de son corps étaient mises en valeur grâce à cette tenue et la danse qu'il effectuait ne faisait que l'embellir encore plus.

*Je savais pas que tu savais danser, mon Joli...* pensais-je, un petit sourire accroché sur mon visage.

Pour une fois, je devais avouer que sa cravache n'était pas de trop. C'était un petit détail, certes, mais ça ne faisait que rajouter de la sensualité et du peps à sa danse enflammée. J'étais sûre qu'il avait réfléchi à chaque détail et chaque mouvement, pointilleux comme il l'était.
Jun faisait tout pour m'aguicher et m'exciter, ce qui marchait plutôt bien à vrai dire. Obnubilée, je suivais ses moindres fait et gestes de mon regard perçant, me surprenant parfois à passer ma langue sur mes lèvres. Bubble-Gum se rapprochait de moi à chaque nouveau pas de danse qu'il réalisait. Je faisais tout pour que mes mains n'aillent pas se balader sur son corps, les gardant liées sur mes genoux.

-Nan ma belle interdiction de toucher...

Moi qui n'attendais que son accord pour le toucher, à présent, c'était mort. J'affichais une petite moue dépitée en direction de Jun comme pour lui dire ''Han mais pourquoooooaaaa ?'' et restais tout de même sagement sur ma chaise, me repositionnant normalement, guidée par ses directives.
La musique changea et Bubble-Gum m'accordait également un petit baiser. Je me mordais les lèvres pour ne pas en demander plus encore et le laissais m'attacher sans broncher, pour une fois. Je n'aimais pas l'idée d'être sans défense, mais de toute façon, que voulez-vous qu'il me fasse. Zeck et Klaw étaient tout de même dans la même pièce...

*Nan, tu vas pas faire ça, tout de même !*

J'avais parlé trop vite. Apparemment, cela n'était pas un problème que Zeck soit juste dans mon dos. Autant pour Jun que pour Klaw d'ailleurs, vu que le Huckster subissait le même sort que moi. Je pouvais voir dans le regard de l'Homme aux cheveux roses qu'il prenait un malin plaisir me déshabiller et à me voir rougir. Je ne pouvais que tressaillir et sentir mon corps monter en température au fur et à mesure que défilait la chanson de Lady Marmelade. Il avait bien calculé son coup, mon Bubble-Gum. Et à vrai dire, ça ne m'étonnait pas de lui. Je frissonnais au contact de ses lèvres sur la peau de mon cou. Pourquoi lui avait-il le droit et pas moi ?
Frustrée dans le fin fond de mon être, je mettais ce sentiment de côté et profitais du spectacle, assise sur ma chaise, à la merci de cette personne qui dansait charnellement et sensuellement rien que pour moi. Cette personne qui n'était autre que Jun.

568 mots +5 rubis par MF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jun Yami
Sorcier
Sorcier
avatar

Messages : 301
Date d'inscription : 05/02/2014
Age : 29

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Barman
Place dans votre clan: Général

MessageSujet: Re: I let your eyes do the walking   Ven 11 Avr - 19:31

Un instant de pure sensualité suit dans la chanson mes mouvements ralenti, je me déhanche en frôlant mon propre corps et ce à même pas quelque centimètre de Yukia. Celle-ci est vraiment trop mignonne à se trémousser sur sa chaise comme un enfant qui en à marre d’attendre, et qui aime pas l’interdiction de toucher. Mais je n’en ai pas fini avec elle. La musique reprends du rythme et moi avec, allant parfois murmurer quelques paroles à l’oreille de ma lady cœur. Je passe un doigt sur ses lèvres doucement en la regardant dans les yeux sourire aux lèvres. Sérieux elle est vraiment trop mignonne y à rien à dire. Mes ongles frôlent sa peau alors que je danse maintenant avec une proximité frustrante de Yukia. La tentation était un jeu dangereux à jouer, autant pour celui qui subit que celui qui exécute. Et pourtant je me laisser tomber à fond dans ce chemin tortueux, il n’en ressortira pas que du mal de toute façon.

Le refrain reprenait plein soul et moi j’exécutais la chorégraphie tranquillement de plus en plus sensuellement, provocateur à souhait. Je voulais vraiment lui montrer tout ce qui est à elle et que en même temps elle ne pouvait pas toucher, la pousser à bout encore une fois.  À la fin de celui-ci je me penche vers yukia légèrement en profitant pour enlever sa cape dénudant encore un peu plus son corps. Je me redresse et sur quelque pas de danse j’en profite pour détaché mes cheveux sensuellement qui volent un instant avant de tomber sur mes épaules en se déroulant jusqu’à mes hanches. Je passe près de Yukia à droite à gauche je danse pour elle effleure son corps faisant remonter chaque fois un peu plus sa robe lui laissant le minimum de pudeur.

Je reviens m’assoir sur Yukia, lorsque qu’il y a la présentation des chanteuses qui s’entame. Je sors la clé du cadenas de entre mes seins tout en faisant des petits cercles sur yukia avec mes hanches. Je passe la clé sur sa joue un instant lui faisant bien comprendre que c’est sont ticket de sortie de cette pièce. Je passe le bout de mes lèvres sur sa poitrine puis cale la petite clé entre mes dents. Je me penche vers sa poitrine de nouveau et y dépose la clé qui ouvre un des deux cadenas. Je pousse la petite clé froide avec ma langue au plus profond de sa poitrine. Je me redresse et lui lance un sourire aguicheur puis je vais jusqu’à son oreille.

-Viens me chercher lady cœur.

En fait sur la clé il y a avait une petite indication forgé dessus qu’elle pouvait facilement sentir sur sa douce peau. Un katana comme celui qu’il y a sur la porte de ma chambre. Je m’éloigne doucement de la belle et rejoindre Klaw sur le chemin de la sortie sur le dernier son qui sort de la voix de la chanteuse, j’envoie un baiser à ma gamine et un clin d’œil puis on sort. La musique s’arrête. Klaw et moi on se regarde un instant en souriant. Elle est rouge comme une pivoine. Elle avait vraiment été génial ma petite demoiselle. Je lui fais un rapide bisou sur le front comme pour lui dire bravo et pars en direction de ma chambre, tandis que klaw s’éloigne vers la sienne.

Je dois dire que dans la situation ou on les à laissé il risque d’avoir un peu de mal mais je suis sur qu’ils vont s’en sortir, sinon ça serait bien décevant venant de Zeck et Yukia. Mais Yu’ est quelqu’un de téméraire et si elle veut vraiment, elle va s’en sortir, je sais bien que j’aurais droit à des représailles mais plus tard bien plus tard.

622 mots +5 rubis par MF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klaw
Métamorphe
Métamorphe
avatar

Messages : 440
Date d'inscription : 01/02/2014
Age : 21

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Employée aux sources chaudes
Place dans votre clan: Membre du clan des Peintures

MessageSujet: Re: I let your eyes do the walking   Sam 12 Avr - 9:23

Zeck jouais le jeu avec elle, il ne la touchait pas non sans pour autant sentir les mouvements de ses mains effleurant ses hanches. Il s'était avachi, totalement détendu, il la provoquait d'une certaine manière d'un regard, d'un geste, d'une parole sans pour autant faire quoi que ce soit de plus. Karolyn avait vraiment envie de cesser tout cela sur l'instant. Elle n'avait jamais jouer les femmes fatales pour qui que ce soit, c'était pourtant ce qu'elle faisait depuis qu'elle était avec Zeck, du moins quand ils étaient ensembles. Est-ce qu'il s'agissait de son ADN qui s'imposait ? Elle l'ignorait. La chanson se fit plus lente. Elle allait bientôt se terminer. Elle se retira des cuisses de Zeck pour terminer la petite danse qu'elles avaient préparées. Elle passa ses mains dans ses cheveux, les désordonnant un peu. Puis, ses doigts descendirent de plus en plus bas. Ils passèrent sur son visage en caressant ses lèvres, puis son cou, mettant en valeur la rondeur de ses seins sous la robe, ses hanches roulaient au rythme de la musique avant de reprendre la danse du refrain. Elle voulait donner un effet brut dans l'esprit de Zeck. Elle passa ses doigts sur le collier dont le pendentif était coincé entre ses seins pour l'arracher. Laissant découvrir ainsi la petite clé des menottes de Zeck. Elle se posa contre lui à nouveau, faisant des petits cercles avec ses hanches contre lui, un sourire coquin aux lèvres.
Karolyn savait qu'il était bientôt temps de partir, mais profitant de cet instant de délice à le rendre fou, elle vint par provocation donner un rapide baiser, langoureux et désireux sur ses lèvres enflammée. Profitant de cette distraction pour mettre la clé dans son caleçon. Elle s'arrêta aussi sec, comme d'une révélation dont on omettait le plus important. Se dégageant de ses lèvres pour les passer contre son oreille droite qu'elle dévorait rapidement avant de lui susurrer à l'oreille.

"Tu viens me rejoindre… ?" Avec un ton fort explicite sur ce qui allait sans doute se passer par la suite.


Elle reprit place près de son visage en donnant un coup de langue de serpent sur ses lèvres avant de se dégager de lui. Roulant des hanches, elle rejoignait Jun près de la porte principale pour sortir. Indiquant d'un geste à Zeck de venir. La musique venait de se terminer et la porte claqua au même instant. Elle accepta d'un petit rire le baiser sur son front. Ses joues en feu et ses jambes tremblantes, elle n'arrivait toujours pas à croire ce qu'elle venait de faire. C'était excitant et en même temps elle ne s'était pas reconnu dans cette danse, jamais elle ne se serait mise en tête de danser pour quelqu'un. Mais elle l'avait fait et elle en était très fière. Elle salua Jun en lui souhaitant une "Bonne nuit" non sans laisser planer tous les sous-entendus possibles. Elle se dirigea elle-même dans sa chambre pour préparer la nuit avec Zeck. Sur la petite clé qu'elle lui avait donné se trouvait un petit serpent gravé dessus. Elle avait deviné qu'il viendrait de toute façon dans sa chambre mais c'était une précaution en plus pour être sûr qu'il n'aille pas voir ailleurs.


HRP:
 

534 mots +5 rubis par MF

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeck Skyhigh
Sorcier
Sorcier
avatar

Messages : 1518
Date d'inscription : 06/09/2013

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Gardien des esprits
Place dans votre clan: Chef des peintures

MessageSujet: Re: I let your eyes do the walking   Jeu 17 Avr - 6:15

Il devait l'avouer, la danse était un véritable supplice malgré le fait qu'il se force à ne pas lui sauter dessus. D'autant plus qu'il était attaché à Yukia et que le moindre de ses mouvements pouvaient lui déplaire du fait qu'elle s'en tordrait les bras. Après une rude provocation auquel il répondit avec plaisir au baiser que lui offrait Klaw tout en mettant la clé de ses entraves dans son boxer, Zeck resta les bras vers le sol et l'air rêveur en regardant la porte une fois les filles parties et la musique terminée. Il se reprit de sa torpeur et se redressa sur sa chaise. Adressant un sourire à Yukia en relevant la tête vers elle.  

"Bon... Choupette, va falloir se lever... En synchro. Prête?!"

Il attendit qu'elle lui réponde pour se lever et d'un mouvement de danse tout en l'obligeant à lever les bras pendant qu'il effectue un demi tour pour se retourner face à elle il récupéra par la même sa clé coincée dans l'élastique de son boxer. Il leva les yeux vers son bras droit pendant qu'il était en train de démenotter la première main. Il laissa libre champ à Yukia pour récupérer sa clé là oú Jun l'avait laissé et la regarda avec un sourire amusé tandis qu'il reboutonnait son pantalon. Il attendit qu'elle le libère de leur seconde entrave pour venir lui murmurer à l'oreille un "Amuse-toi bien!" avant de s'eclipser rapidement vers la sortie. Il regarda d'un peu plus près la clé qu'il avait gardé et rigola doucement en secouant la tête en voyant le petit serpent. Il marchait d'un pas guilleret et pressé pour rejoindre sa beauté fatale dans sa chambre. Il avait le coeur qui battait à tout rompre et il était impatient de commencer la nuit avec sa belle créature. Lorsque le Huckster arriva face à la porte, il s'arrêta un instant en jouant avec la clé qu'il avait entre ses doigts. Il respira un bon coup et empoigna la poignée de la porte et l'ouvrit doucement. Il ignorait ce qui l'attendait dès à présent mais en tous les cas, Klaw l'avait suffisamment excité pour qu'il ne reste pas sans rien faire à la demoiselle.

365 mots +5 rubis/MP

_________________



Dernière édition par Zeck Skyhigh le Lun 21 Avr - 8:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yukia Sakura
Sorcier
Sorcier
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 24
Localisation : In the Inferni.

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Fouineuse / Détéctive
Place dans votre clan: Bras droit des Peintures ~

MessageSujet: Re: I let your eyes do the walking   Dim 20 Avr - 19:09

Je trépignais intérieurement de pouvoir lui enlever cette robe rouge, qui me narguait depuis le début de la danse. D'ailleurs, il n'y avait pas que la robe qui me mettait à l'épreuve. C'était plutôt la personne sur qui elle était. Son porteur, Jun, ne faisait que m'exciter sans que je ne puisse rien faire. Punaise. Il avait vraiment eu de la chance d'avoir eu l'idée de m'attacher. Parce que si j'avais été libre de mes mouvements, je peux vous assurer que cela ne se serait pas passé comme ça.
J'entendais la musique baisser, signalant sa fin, mais également la fin de la danse de Klaw et Jun. Je dégustais le dernier baiser de Bubble-Gum, sachant qu'il allait très vite rompre le contact de nos lèvres. J'avais vu juste. La seconde d'après, je ne ressentais plus la chaleur de ses lèvres, mais une température totalement opposée. Je laissais échapper un frisson, sentant quelque chose de froid se glisser dans mon décolleté.

*Ils ne vont tout de même pas nous laisser là...?*

A les voir tous deux quitter la pièce en nous lançant des regards amusés et presque aguicheur, je concluais que si. Apparemment, c'était bien leur intention.
Une fois que Klaw et Jun furent sortis de la pièce, je me mis à rire franchement, laisser échapper toute la frustration qui c'était accumulée en moi. Je ne savais absolument pas s'il avait prévu que je sois dans cet état là à cet instant là, mais si c'était le cas, il avait magouiller son coup.
Je cessais de rigoler, retrouvant mes esprits et me demandais comment diable allait-on pouvoir faire pour se sortir de cette situation là. Et c'est à cet instant précis, que Zeck prie la parole, me donnant des directives pour que l'on puisse tout deux se défaire de l'emprise de fer dont nous étions prisonniers.
Sans broncher, je me laissais porter par les mouvements du Huckster pour finir par entendre un cliquetis métallique et sentir la pression d'une des menottes disparaître de l'un de mes poignets. Avec ma main à présent libre, j'allais chercher la clef de Jun, que j'eus d'ailleurs du mal à rattraper, là où elle avait glissé, et nous détachais entièrement. Je poussais un petit soupir de bien-être, tout en faisant rouler et craquer mes poignets, et me rhabillais un minimum pour pouvoir me balader dans le château. Zeck et moi sortîmes tout deux de la pièce, sachant exactement ce qu'il nous restait à faire.

-De même ! Bonne soirée ! Lui répondais-je, une pointe d'amusement dans la voix.

Je pris la direction opposée à celle de Zeck, me doutant bien de l'endroit où se trouvait Jun.
________________________________

Je marchais sans vraiment faire attention à la route que je prenais, observant la clé qui était en ma possession, presque obnubilée par gravure qui y était représentée.
Au bout d'un petit moment, ne me sentant plus marcher, je relevais la tête et découvrais que j'étais arrivée à destination. Surprise de m'être retrouvée là sans avoir eu besoin de réfléchir au chemin, et surtout d'être parvenue jusque là sans me perdre, je pouffais discrètement.

*A croire que mon esprit a enregistré le chemin tout seul. J'savais pas que je pouvais faire ça...!*

Toujours dehors, je me déchaussais, retirais ma cape et détachais mes cheveux avant de poser toute cette pagaille au coin de la porte. J'insérais la clé que Bubble-Gum m'avait donné dans la serrure, sentant mon cœur battre à tout rompre dans ma poitrine. Dès que j'entendis le bruit de déverrouillage de la porte, j'entrais dans la chambre. Je retirais la clé de la serrure et claquait la porte sans un mot, fixant l'Homme aux cheveux roses étendu devant moi. Je fis quelques pas, et sautais légèrement sur le lit, pour prendre place au-dessus de Jun, mon visage surplombant le sien.

-Monsieur sait se faire désirer... lui lançais-je avec un petit sourire joueur accroché au visage.

648 mots +5 rubis/MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jun Yami
Sorcier
Sorcier
avatar

Messages : 301
Date d'inscription : 05/02/2014
Age : 29

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: Barman
Place dans votre clan: Général

MessageSujet: Re: I let your eyes do the walking   Dim 20 Avr - 21:37

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I let your eyes do the walking   

Revenir en haut Aller en bas
 
I let your eyes do the walking
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» Hazel -- Behind Green Eyes .
» Myst eyes
» [Cinéma] Eyes wide shut
» Beautiful eyes, Beautiful lies... [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inferni, ville des enfers :: Flood et jeux :: Archives RP-
Sauter vers: