On nait avec une âme d'ange... On meurt avec un cœur de démon. Bienvenu en Inferni.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

INFERNI FERME SES PORTES POUR LES ROUVRIR SUR LE TOUT NOUVEL ENFER

>>>ICI<<<

VENEZ NOMBREUX!

Partagez | 
 

 La blessure [PV Kalim] (suite)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alex Kuro
Démon d'eau
Démon d'eau
avatar

Messages : 1175
Date d'inscription : 03/09/2013
Age : 23

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: baby sitter
Place dans votre clan: chef des lapins

MessageSujet: La blessure [PV Kalim] (suite)   Mer 21 Mai - 16:38


 /) /)
 ( . . )
C(")(")
L

e but premier n’était pas de blesser Kalim mais a priori, c’est ce que j’avais fait en lui disant qu’on le lisait mieux dans cette apparence que dans l’autre. Très franchement, que se soit en chien des enfers ou en Kalim je vois pas une grande différence, pour moi il est et reste l’ami fidèle qu’il était. Mais en repoussant une part de sa personne, c’est a lui-même qu’il fait du mal.

-Non, c’est sur t’es pas mieux, sous cette forme j’suis obliger de te donner trois coup de poing au lieu d’un. Sois pas crétin, y a pas de mieux ou pire, t’es juste toi et c’est tout ce qui m’intéresse, que tu sois aussi facile a lire qu’un livre ou aussi expressif qu’un caillou j’en ai absolument rien à foutre, t’es mon pote et mon bras droit que tu sois un truc qui pu le chien ou une créature mythologique.

J’aurais presque rit quand il me dit que s’était le sable que le dérangeait, a vrais dire, je n’y avait prêté aucune attention, ni a sa ni au fait que je me baladais tranquillou a moitié a poil dehors. De toute façon, la rouquine se baladais en robe lui alors je pourrais pas égalisé, même en luttant longtemps. D’ailleurs parlent d’elle, voilà que Kalim me dit qu’il vaut mieux pas tombé sur lui, je me demande un eu s’il crois vraiment que je me laisserais tuer par sa copine, puis mes pensées s’égare alors qu’on avance, je me suis demander s’il croyais que je pourrais, ce que je me suis pas demander encore c’est si je ne laisserais pas faire pour de vrais.

C’est sa voix qui m’as sorti de es idées un peu morbides, a vrais dire pendent notre marche silencieuse, je me suis demander si je devais me laisser tuer, par qui je le ferais et pour le moment la réponse reste floue. Je n’avais pas vraiment besoin qu’on me rappel que j’étais pas seul à avoir douiller, je suis parfaitement conscient de sa, c’est aussi pour sa que j’ai voulu tout remettre dans l’ombre mais cette fois s’était bien trop fort pour moi. Il me dit que Taki l’as rejeté en lui disant qu’il le livrerait… c’est sa le pire cauchemar de mon bras droit, sérieux ? Je me demande un peu pourquoi j’ai parlé de mon monde à moi quand j’entends sa.

-J’aurais donné n’importe quoi pour avoir ta bulle plutôt que la mienne.

Je me suis plutôt concentré sur sa partie souvenir du coup, je savais pas qu’il avait retrouver sa mémoire mon petit bras droit, j’imagine que sa par contre, il s’en serais facilement passé. Par contre l’idée de me faire « botter les fesses » par Kalim m’amuse, c’est monsieur j’suis pas capable d’obéir a un ordre direct qui menace mon fessier si je désobéis, c’est tentent.

-Bin sa tu vois par contre j’demande à voir, depuis quand t’as la moindre chance de réussir à me botter les fesses ?

J’aurais put rigoler a se moment la, je me sentais pas mieux au contraire, j’avais cette impression assez lourde, j’avais le cœur lourd de sentiments qui me détruisaient plus qu’ils ne pouvaient m’aider. Et puis s’était pas près de s’arranger vu que Kalim en rajoutais une couche, une personne que j’estime, rien que sa… bin voilà, rebelote il pense me comprendre. Je n’estime pas Elena je n’estime personne,

-J’ai fais la connerie d’offrir une place dans ma vie, a quelqu’un et c’est quelque chose que je ne referais pas un point c’est tout. T’avais juste raison, j’devrais pas me plaindre de mon monde j’vais faire comme dab me concentré sur vos problèmes sa suffira largement.

Me refermer, mais non, c’est juste que je n’ai pas envie de m’étendre sur le sujet, je sais que Kalim veut bien faire mais sa ne passera pas si facilement. Comparé mon monde au siens c’est comparé cerbère a un chaton, dans son monde l’amour de sa vie l’a rejeté et je sais a quel point c’est douloureux puisque dans le miens, il m’a jeté trahis et a tuer des gens que j’aime, tout mon clan a été décimé sous mes yeux et j’ai une fois de plus perdu ma sœur sans rien faire. Personnellement, si sa s’était arrêter après que Morgan m’ai un peu plus brisé qu’il ne l’avait déjà fait, j’aurais peut être put refermer l’œil plus d’une dizaine de minute.






code by Ségo Soyana sur Epicode



729=>5 M(L)P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La blessure [PV Kalim] (suite)   Ven 23 Mai - 8:05

Kalim écouta Alex qui lui disait qu'il ne voulait pas le blesser avec histoire de forme. Il faut dire que le chef des lapins avaient mal choisi son moment car le Cerbère n'avait pas beaucoup de patience au vu de son état. Il pouvait facilement prendre la mouche même s'il ne le montrait pas. Il faisait tout son possible pour se contrôler. Il savait que tout cela était du part un épuisement général et qu'il devait tenir pour aider son ami.

Après avoir raconté son propre enfer entendre Alex dire qu'il aurait préféré vivre ça que le sien fit un poids sur le cœur du Cerbère. Il n'imaginait pas la profondeur de la chose car cela allait bien au delà de Taki. Enfin Alex ne pouvait pas comprendre, personne ne le pouvait sans avoir vécu sa propre vie. Maintenant que ses souvenirs étaient revenus c'était encore pire. Il sentait en plus Taki pas distant mais bien concentrer sur son clan. Kalim avait toujours se sentiment de solitude bien qu'il soit encore chez les lapins pour le moment.

Le chef lapin semblait amusé par les propres du chien des enfers qui commençait à ne plus avoir de patiente. Il regardait Alex éviter encore et toujours le sujet, vouloir se la fermer. Il n'avait donc rien compris, absolument rien. Que ce soit où voulait en venir le barman que le reste. S'en était trop pour Kalim qui lui même était à bout pour l'instant. Si la manière douce ne marchait pas autant y aller par la forte même si Alex ne voulait plus le voir par la suite. A cet instant Kalim n'en pouvait plus d'être calme et patient.

« Tu vas le voir très vite... »


Kalim avait murmuré ces paroles d'un ton neutre alors que d'un geste de pâte rapide il frappa son chef en le fixant de ses trois têtes. Il n'avait pas frappé assez fort pour le blesser mais juste de quoi le faire s'étaler sur le sol.

« Tu n'as absolument rien compris Alex. Tu continues de commettre les mêmes erreurs et tu ne vois pas ce que les autres essayent de t'apporter.  Tu veux les aider et te taire mais c'est une grave erreur et on te l'a déjà dit. Je ne veux pas que tu ne dises rien je veux que tu parles de tes problèmes justement que tu arrêtes de te comporter comme un mome qui garde tout pour lui. Alors oui tu souffres mais on souffre tous. C'est à cet instant que les amis servent alors plutôt que de faire ton caprice à la fermer tu vas parler putain. Tu es certes le chef des lapins, tu dois les protéger oui, mais l'inverse se vaut et ça tu ne l'as toujours pas compris. Quand on se lie aux autres on a mal c'est vrai mais ce qu'on a en retour est encore mieux, même si parfois on tombe sur des pommes pourries. C'est pas une raison pour mettre tout le monde dans le même lot. Maintenant tu vas lever tes fesses et faire ce qui faut ! Tu ne pourrais aider personne si tu ne laisses personnes t'aider toi même »

Oui le chien des enfers c'était légèrement emporté mais à cet instant il était vraiment fatigué et à bout. Il avait toujours cette impression du « ton malheur à toi c'est rien comparé au mien mais moi au moins je me la ferme ». Sa fatigue, ses blessures physiques et mentales l'avaient fait être encore plus direct que d'habitude mais peut être que ça ne serait pas plus mal.

Kalim continua de fixer Alex pour voir sa réaction, s'il allait se relever ou sombrer. Il n'allait pas pouvoir faire grand chose de plus à cet instant. Quand un homme ne veut pas se relever il ne se relèvera pas peu importe ce que l'on dit.


643 mots +5 rubis
Revenir en haut Aller en bas
Alex Kuro
Démon d'eau
Démon d'eau
avatar

Messages : 1175
Date d'inscription : 03/09/2013
Age : 23

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: baby sitter
Place dans votre clan: chef des lapins

MessageSujet: Re: La blessure [PV Kalim] (suite)   Jeu 29 Mai - 19:16



J

e me doutais qu’il n’allait pas me lâcher, j’aurais préféré mais bon, je le connais un peu le Kalim et je sais qu’il est têtue quand il s’y met, la dernière fois sa m’a couté un plongeon dans la piscine, en passant par ma fenêtre. Je ne m’attendais pas vraiment a ce qu’il attaque come sa par contre, je n’avais même pas eu la plus petites réaction me laissant juste étalé par mon vilain bras droit.

-On avait dis les fesses pas tout le reste, en plus les bains de boue c’est pas mon truc

Entre la pluie, le sable et maintenant la terre, pas a dire s’était une journée ou on est mieux dans son lit. Bon, je sais rester sagement là à écouter et dire des conneries pour m’en sortir est assez facile a faire –quoi que pas toujours- mais bon, cette fois j’étais resté à l’écouter sans avoir envie de lui dire une connerie, faut dire je n’avais pas non plus envie de lui répondre. Kalim s’énerve, c’est presque marrant a voir jusqu'à se qu’il s’exclue du clan, tiens je sais pas pourquoi mais je sens que je ne suis pas encore au bout de mes « bonnes nouvelles » moi …

Tu semble bien tenir à savoir Kalim, à ce que je dise tout. J’ai un peu de mal à comprendre, je n’aime pas quand il fait sa mais bon, Kalim est bien la seule personne que je ne tuerais pas pour se genre d’intrusion dans ma vie privé. Je me relève quand même en enlevant un peu de la terre boueuse de sur moi et en lui lançant d’un air blasé :

-T’as fini ton laïus ? Bon !

Tant mieux parce que cette fois je ne reste pas sagement a terre sans rien faire, je n’ai peut être plus mes médailles mais sa ne m’empêchera pas de t’en collé trois. J’ai l’impression de bouillir et si généralement j’arrive à le garder pour moi, cette fois entre ce qui c’est passer et Elena je n’ai pas envie. En quelques secondes, j’ai réuni toute la force à disposition pour lui en donner un bon coup de poing sur chaque tête.

-Oui je veux aider et me taire, je n’ai jamais compris l’intérêt de parlé, en quoi te dire que la seule personne a qui j’ai jamais offert mon cœur l’as juste détruit, qu’il la déchiqueté et y a foutu le feu va m’aider ? En quoi t’expliqué ce qu’on ressent quand pour la seconde fois on n’est pas foutu de protéger sa seule famille va me libéré ou alors en quoi te raconter que juste après avoir du avaler sa, on m’a encore demandé d’ouvrir mon cœur va pouvoir faire en sorte que je ne me renferme pas et qu’elle ne finisse pas par partir comme visiblement tu compte le faire ?!

C’est con je sais et je déteste laisser mes émotion visible, mais la c’est Kalim, alors la larme qui coule toute seule sur ma joue, je ne cherche même pas a la chasser, je suis juste en colère et épuisé.

-J’ai pas été foutu de l’empêcher de partir sur terre, et toujours pas de vous protéger dans une putain d’illusion. Tu t’es jamais dis que si je fuyais tant se moment ou on a besoin de quelqu’un c’est pas pour rien ? J’ai toujours été seul et quand j’ai eut enfin le courage de m’ouvrir a quelqu’un en me disant que le gamin qu’on avait toujours abandonné a ses moments noirs n’était plus de se monde, j’ai découvert qu’en fait sa me colle a la peau. Alors oui Kalim j’suis un môme, un abruti qui se referme sur lui-même plutôt que s’ouvrir. Mais j’suis surtout arrivé a un point ou attendre encore que quelqu’un vienne a mon secours quand je me prends un nouveau mur fait plus parti des options que je suis capable d’envisagé.

Ma main tremble de colère, j’en ai dis un peu plus que prévu mais quitte a se faire traiter de gamin stupide autant que sa ne soit pas sans raison. Je le sais que je suis un gamin et alors. Je ne suis pas sur de pouvoir serrer plus le poing que quand j’essaie de reprendre une voix moins affecté pour lui dire la suite.

-Je sais parfaitement qu’on a tous pris très cher sur la place, je sais tout aussi bien que si s’était a refaire je n’hésiterais pas, pas une minute et je revivrais des milliards de fois cette illusion si sa pouvait te soulager, si sa pouvait t’offrir ne serais ce que quelques minutes de bonheur mais comme tu l’as dit, je peux pas t’aider parce que j’ai aussi garder mon passer. En quoi te dire tout sa va m’aider ? Dis moi parce que la j’vois pas.






code by Ségo Soyana sur Epicode


802 mots +5 rubis/MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La blessure [PV Kalim] (suite)   Ven 30 Mai - 6:39

Alex s'était finalement lâché totalement au prix d'un coup de poing sur chaque tête. La barman s'y était attendu mais ne l'avait pas empêché. Au moins il avait eu une réaction et c'était le principal. Il ne l'avait pas interrompu pour le laisser parler jusqu'au bout, le laissant exprimer sa douleur. Il vit même les larmes lui coulaient sur les joues. Le chef lapin avait vraiment le cœur meurtrit mais le garder pour lui n'aurait fait qu'aggraver la situation. Les gens sous-estime énormément le pouvoir de la parole.

Lorsqu'il eut terminé Kalim se releva et vient attraper Alex d'une patte pour la caler contre lui. Une de ses têtes s'étaient posée sur son épaule alors qu'il essayait de le réconforter. Tout ça avait montré que la méthode forte pouvait être bien plus efficace.

« Ecoute Alex, pour commencer je ne compte pas t'abandonner. Cependant... si j'ai pu revenir c'est pas pour rien...peu importe qu'on me dise que vous m'ayez sauvé je sais qu'il y aura un prix à payer pour rester en bas avec vous... Pour l'instant je ne sais pas ce que ce sera mais je préfère ne pas l'oublier... Et ce que je veux dire par pour l'instant je suis encore un lapin c'est qu'on ne sait pas ce que demain sera fait, mais quoi qu'il arrive je resterai toujours un lapin au fond de mon cœur et de mon âme même si je me retrouve relégué à faire autre chose Alex... »


Kalim ferme les yeux pour réfléchir une fraction de seconde à la suite des événements.

« Ensuite parler...ce n'est pas inutile. Je sais que ce sont des choses difficiles à dire....mais si tu ne les exprimes pas elles vont bouillonner dans ta tête et tu finiras par exploser et à ce moment là ça sera pire que tout. Je sais le mal que Morgan t'a fait et c'était un imbécile mais tu sais en général quand quelqu'un te demande ce qu'il t'a demandé c'est qu'il veut vraiment bâtir quelque chose de solide avec toi. Puis Elena n'est pas Mo, il ne faut pas oublier ça...Tu n'es plus seul, je suis là alors n'hésite pas à venir me voir. Je sais que je suis brusque mais je veux t'aider. L'illusion que tu as vu à reflété tes angoisses, tes craintes, ta peur d'être un mauvais chef incapable de protéger qui que ce soit. Sauf que tu as oublié un détail, tu es fort et capable de protéger beaucoup de monde. Ce n'est pas pour rien si tout le monde veut de suivre ainsi. On a tous notre passé mais il ne doit pas nous empêcher d'avancer, il faut savoir tirer du bon comme du mauvais et pour l'instant ce n'est pas ce que tu fais. Si tu juges que je ne suis pas la bonne personne avec qui t'exprimer alors va voir Misao mais si tu restes comme ça ça te tuera et tu n'auras besoin de personne pour ça. »

Kalim ne savait pas s'il avait trouvé les bons mots mais il faisait de son mieux. Après il faut dire que la communication n'était pas son fort, surtout dans son état. Il continuait d'avoir le lapin contre lui en espérant que tout s'arrange, qu'il arrive un peu à soulager la peine de son chef. A lui faire comprendre qu'il n'était pas si seul qu'il le pensait et que les gens n'étaient pas tous des enfoirés.


570 mots +5 rubis/MP
Revenir en haut Aller en bas
Alex Kuro
Démon d'eau
Démon d'eau
avatar

Messages : 1175
Date d'inscription : 03/09/2013
Age : 23

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: baby sitter
Place dans votre clan: chef des lapins

MessageSujet: Re: La blessure [PV Kalim] (suite)   Ven 6 Juin - 17:27

P

eu importe le pris que l’autre grand malade comptais réclamer Kalim était libre s’était le principal. De toute façon, sa n’tait pas la peine de s’inquiété, si le grand malade décidait de réclamer quelque chose il le ferait un point c’est tout ce qui n’empêcherais sans doute pas la plupart des gens du coin de désobéir, c’est ce qui fais le charme des habitants du coin.

Je m’étais retrouver attiré vers le gros toutou par une patoune toute aussi grosse et n’avais pas vraiment cherché à me débattre ou me défaire de sa, après tout s’était juste Kalim et a quoi bon se battre quand c’est contre un ami, même si pour le coup l’ami étais plus poilu qu’un singe et sentais le vieux Taki. J’en avais assez de me battre, mare de toujours lutter pour au final subir encore et toujours les mêmes trucs, assez d’ouvrir mon cœur pour prendre des claques et surtout assez de devoir encaisser encore et encore, et oui je sais que les autres voulaient que j’évite de le faire sans rien dire mais c’est pas mon truc me confié puisque tou ceux a qui j’aurais un jour ou l’autre put le faire sont parti.

Si au moins s’était juste dans ma tête que les choses bouillonnaient, une sortie beuverie avec le copain et puis ni vu ni connu je me paie un trou noir monstrueux et je me réveille sous un pont avec une femme (une Taki) qui n’en est pas tout a fait une, une chèvre et des marques de morsures étrangement placé… tiens c’est marrant sa me rendrais presque nostalgique de ma vie sur terre sa. Je me serais presque étouffé quand i a parlé d’Elena … rie avoir m’enfin, c’est pas que je voulais ou non bâtir quelque chose ou que j’ai confiance en elle, je savais qu’elle était très différente de mo, en priorité parce qu’elle avait pas commencer par me lacéré le bras ou me mordre comme il l’avais fait mais…

-C’est pas tant Elena que tout ce qui va avec que je fuis, je suis pas fait pour sa, je pense que cupidon et moi on c’est disputer ou j’ai du insulté sa mère un jour et il l’as mal pris.

On c’est peut être juste mis un poing dans la gueule, enfin je pense qu’on ne s’entendait pas lui et moi dans une autre vie et la je paie assez cher pour ses vieilles erreurs. C’est pas vraiment nouveau sa qu’il est brusque mon petit bras droit, mais c’est ce qui fais son charme après tout, enfin en parti il est mignon sa doit aider mais il a de très très mauvaises fréquentations (tu sais pas de qui je pense hein). J’avais compris seul ce que l’illusion me réservait mais en même temps, j’étais complètement incapable de passer outre, je suis conscient que c’est pas une bonne chose mais je m’en fou un peu. La partie sur le fort et capable de protéger tout le monde m’aurais seulement fais sourire si la suite ne m’avait pas fais éclaté de rire

-A Misao ? T’es sérieux ? J’crois que j’devrais plutôt me tiré une balle j’aurais plus de chance d’y survivre que d’avoir une vrai discutions avec elle. Misao ne se laisse plus approcher depuis ce qui c’est passer et puis si j’ai pas de vrai discutions avec toi que j’ai connu qu’après ma mort et avoir changer t’imagine bien qu’en avoir avec elle qui m’as connu du temps de ma vie humaine y a pas de risques.

Je fini quand même par me défaire de sa pate partant de mon coté en lui lançant :

-Laisse moi tranquille quelques temps sa ira mieux après promis mais j’ai besoin d’une pause là. Si on te demande ou j’suis colle fou leur une branler t’as pas encore réussit a m’en coller une mais bon, n verra bien.






code by Ségo Soyana sur Epicode

649 mots + 5 rubis/MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La blessure [PV Kalim] (suite)   Mar 10 Juin - 15:28

Kalim écouta Alex parler alors qu'il le gardait contre lui. Il ne l'avait pas repoussé ce qui était bien, et qui montrait aussi qu'ils étaient vraiment amis. Alex lui parla de ses relations amoureuses et du fait qu'il s'était sans doute fâché avec cupidon. Cela aurait pu être drôle en soit mais le chien des enfers n'avait pas vraiment envie de rire. Il voulait surtout venir en aide à son chef et ça avait un côté agaçant de savoir qu'on arrivait pas à grand chose. Il lui avoua aussi que Misao s'est refermée depuis ce qui s'était passé au puits. Décidément Le Destin avait fait beaucoup de mal pour le récupérer le Cerbère.

Finalement le lapin se dégagea de la patte de l'animal pour commencer à s'éloigner. Il lui fallait simplement du temps et il irait mieux. Kalim espérait que son chef ne ferait pas comme à son habitude de tout refouler. Il avait besoin de faire le point sur lui même. Il n'allait pas l'arrêter non plus, il avait fait tout ce qu'il pouvait, il en avait conscience. Maintenant c'était à Alex de faire le reste pour aller mieux.

« Je veillerai sur le clan en ton absence mais ne tarde pas trop sinon je te botterai vraiment les fesses. Je ne ferai pas que te pousser. »

Kalim aussi pouvait bien détendre l'atmosphère alors que ses trois têtes restaient inexpressives. Le Cerbère prit alors la direction des habitations des lapins. Il comptait rentrer et s'allonger pour se reposer. A cet instant il aurait bien aimé du sang de sorcier pour guérir plus vite mais bon. Il espérait surtout avoir suffisamment soutenu son chef. Maintenant il ne pouvait que faire ce qu'il a dit tout en guérissant ses blessures.


290 mots +2 rubis/MP
Revenir en haut Aller en bas
Alex Kuro
Démon d'eau
Démon d'eau
avatar

Messages : 1175
Date d'inscription : 03/09/2013
Age : 23

ID Démoniaque
Url de votre coffre::
Métier: baby sitter
Place dans votre clan: chef des lapins

MessageSujet: Re: La blessure [PV Kalim] (suite)   Mer 25 Juin - 8:53


 /) /)
 ( . . )
C(")(")
J

’allais m’en aller, juste prendre mes distances avec le clan et tout le bordel qu’on nous fais bouffer en se moment mais je n’en ai pas eut l’occasion. Enfin pas tout de suite. Kalim préférait y aller de sa petite blague, s’était une bonne chose qu’il veille sur le clan, de toute façon sa n’étais pas non plus comme si la question se posait, s’était la seule personne a qui je pourrais le confier.

-Encore faudrait-il que tu me retrouve.

Non, je ne suis pas sérieux, je sais que je reviendrais. Le fait est que je suis trop attaché à certaines choses ici pour partir définitivement mais je ne veux pas non plus faire comme si j’avais la force de tout supporté en silence, je ne peux plus.

Je suis parti a se moment, je le suis éloigné de tout et surtout de tous, j’ai pris le temps de revenir aux choses de base, simplement m’appliqué à survivre, a chasser les souvenirs. J’ai basé mon exil sur le vieux dicton  « ce qui ne nous tue pas », je me suis juste appliqué a me retrouver sans avoir a craindre pour quoi que se soit, ni même a veiller sur qui que se soit.

Après m’être tranquillement éloigné, j’ai eut les moments difficile de la séparation que je m’autorisais enfin a déclaré comme officielle, j’ai mis plusieurs jours mais j’ai même réussit à revoir mon illusion en rêve sans rendre mon déjeuner non pris au réveil. J’ignore combien de temps durera mon exil, ce que je sais, c’est que la solitude ma ramener a la vie, elle m’a rendu le souffle qu’on m’avait volé. Peu importe combien de temps sa me prendras, j’y retournerais, plus fort et moins affecter par tout ce qui se passe là-bas.






code by Ségo Soyana sur Epicode


296 mots/ +2 rubis MT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La blessure [PV Kalim] (suite)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La blessure [PV Kalim] (suite)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jimmy Jaccobs Vs The Rock
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» urgent caniche de 12ans à placer suite décés ADOPTE
» Edmonton (blessure Horcoff)
» Journée Portes-Ouvertes [Suite]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inferni, ville des enfers :: Flood et jeux :: Archives RP-
Sauter vers: